Le mot du bord

 

[MESSAGE DU BORD DE BASTIDE OTIO - 17/06/17]

Capture d’écran 2017 06 17 à 11.13.42Giraglia, contrat rempli 

Bonjour à tou(te)s 

Nous sommes de nouveau au large après quelques heures de repos à Gênes. Yann, Brice et moi ramenons le bateau à Port Camargue, son port d'attache. 

Nous sommes plutôt satisfaits  de cette Giraglia Rolex Cup. Nous avions mis cette course au programme 2017 et il nous a fallu un peu de chance et beaucoup de travail pour avoir un bateau fin prêt pour remplacer celui perdu au large des Kerguelen... 

A Saint-Tropez d'abord, dans ce décor féerique, les 3 jours de régates au contact nous ont permis de renouer avec la compétition et constater que notre nouveau Bastide Otio avait quelques qualités. 3 manches : 4eme, 4eme et OCS (départ anticipé...). 

Et puis le large pour la grande course, un départ splendide, une remontée vers la Fourmigue du Lavandou avec du vent, un début de traversée vers la Corse venté qui nous permis de doubler un à un tous nos concurrents pour se retrouver en tête de la flotte à la hauteur de Calvi. 

Puis la pétole qui sévira jusqu'à l'arrivée. Le passage de la Giraglia fut laborieux pour notre bateau à la peine face au vent faible (9eme). La remontée sur Gênes nous permettra de revenir sur quelques bateaux et il s'en est fallu de peu que nous terminions 4eme comme l'an passé. Mais à 1 mille de l'arrivée, à la faveur d'une mistoufle toute méditerranéenne, 3 bateaux nous repassaient par le large alors que nous avions choisi la terre. 

Elodie, de HBF, qui traversait pour la toute première fois, aura été gâtée, beau temps, baleines, tortues, dauphins joueurs, météorite en feu, méduses, clair de lune, sans oublier l'équipage aux petits soins. Il aura manqué juste un peu de vent... 

Merci aux organisateurs de cette 65ème édition et à l'ensemble de nos partenaires qui nous permettent de vivre ces moments là. 

A bientôt
Kito

 

[MESSAGE DU BORD DE BASTIDE OTIO - 07/06/17]

BASTIDE OTIO 60Creus

Hello !
Nous sommes en approche.
Encore quelques heures et le bateau sera à destination.
ETA environ 13h

L'approche du cap Creus a été laborieuse depuis Barcelone avec peu de vent et du clapot de face. Et puis le cap Creus est arrivé et comme d'hab, le vent est monté fort d'un coup. 40 nœuds de Nord Nord-Ouest. Nous avions anticipé et réduit la voilure comme il se doit.

Le bateau est moins inconfortable que le précèdent. Un peu coffre fort...
Là ça commence à se calmer. Le vent est moins fort et surtout il y a moins de mer au fur et à mesure que nous nous rapprochons du fond du golfe du Lion.

On appréciera tous les 3 un peu de repos.

Bises du large
Kito / Yannick / Hervé

 

[MESSAGE DU BORD DE BASTIDE OTIO - 06/06/17]

YBNouvelle tendance mode à Ibiza

Bonjour à tou(te)s

Nous avons longuement hésité. Puis nous avons renoncé à lancer un nouveau look dans les boites de nuit d'Ibiza. Problème de timing.
Nous ne diffuserons aucune image, aucune photo, aucune vidéo pour garder sous le coude cette révolution vestimentaire qui fera donc fureur chez les clubbers une prochaine fois.

Depuis 2 jours, avec Yannick, nous procédons aux derniers réglages.
Sous le couvert d'une étude scientifique des plus sérieuses sur le sommeil polyphasique de nous les marins, menée par le Dr de la Giclais, pour le compte de Bastide Médical, nous avons donc lancé la tendance branchée (c'est le cas de le dire) des prochaines décennies. Nous aurons d'ailleurs besoin pour améliorer le proto de l'expertise d'Otio sur la technologie des leds et des objets connectés.

Je ne vous livrerai pas ici les détails de cette découverte fondamentale pour la faune nocturne, mais sachez qu'il s'agit essentiellement d'électrodes multicolores collées harmonieusement sur le visage et qui éclaireront ce même visage selon les pulsations de la musique diffusée… Je vous le dis, une  révolution est en marche.

Nous avons donc laissé filer Ibiza, puis Majorque dans notre sillage.
Nous allons buter sur un épineux obstacle. Notre cher mistral vient nous saluer et nous rappeler que les boites de nuit, c'est sans doute bien, mais c'est lui, le mistral, le maître des lieux. 

40 nœuds prévus au large du Cap Creus la nuit prochaine....
Nous allons donc ralentir un peu et attendre que le gros de ce coup de vent passe et donc retarder notre arrivée sur Port Camargue de quelques heures.
Ce serait vraisemblablement entre 9h et midi de demain mercredi.

Kito / Yannick / Hervé

 

[MESSAGE DU BORD DE BASTIDE OTIO - 05/06/17]

KitCap au nord 

Bonjour à tous, 

Notre chevauchée sous spi qui aura démarré dès le 2eme jour de convoyage connait une brève interruption aujourd'hui et devrait reprendre ce soir. Le vent est tombé et le peu qui reste est contraire. Donc la remontée vers notre port d'attache s'annonce laborieux et inconfortable, notamment avec le mistral qui va souffler fort demain soir. 

On ne va pas se plaindre car nous avons parcouru plus de 1000 milles en 4 jours avec des conditions rêvées à slalomer entre les cargos et cétacés de toutes sortes (dont certains spécimen jamais encore observés). 

Tout va bien à bord et le bateau se comporte bien. Il y a bien quelques bricoles mais rien de conséquent et la job list ne concerne que des améliorations (espérées comme telles). 

Nous prévoyons d'arriver sur Port Camargue dans la nuit du 6 au 7 juin mais cela pourrait être plus tard selon la force du coup de mistral que nous pourrions être tentés de laisser passer.... 

Bonne semaine à tous

Kito/ Yannick/ Hervé

 

[MESSAGE DU BORD DE BASTIDE OTIO - 04/06/17 ]

KitoGIBRALTAR

Bonjour la foule en délire,

Nous voilà en Med

Au lever du jour nous sommes donc passés entre l'Afrique et l'Europe. C'est toujours un moment sympa d'autant plus qu'il fait beau et que le vent est dans le bon sens. C'est le 2eme passage de Yannick, sa première remontant à 1999 avec Yves Parlier sur son Aquitaine Innovations.

Cela s'enchaine bien depuis Ouessant.

Ce n'est pas forcément la partie la plus facile qui nous attend mais ça ne se présente pas trop mal malgré un bon coup de mistral dans 2 jours qui va sans doute perturber notre ETA sur Port Camargue que nous prévoyons le 7. Si c'est le cas, on va avoir une grosse journée de travail le 8 pour repartir vers St Tropez le 9.

Mais chaque chose en son temps. Il faut d'abord s'attaquer à la mer d'Alboran qui ne se laisse guère amadouer comme ça...

La Sierra Nevada sert d'arbitre dans le match qui va suivre. Soit elle bloque le vent, soit elle le canalise en le renforçant en choisissant sa direction Est ou Ouest....

Affaire à suivre

K Y H

 

[MESSAGE DU BORD DE BASTIDE OTIO - 03/06/17 ]

KetYLisboa

Bonjour à tou(te)s

Ça glisse toujours vers le sud; L'alizé portugais s'est renforcé à plus de 25 nœuds et la mer s'est formée. Autant dire que nos quarts de repos sont nettement moins paisibles et sur le pont c'est bien plus humide... Mais tout va bien. Nous serons demain à Gibraltar pour une Méditerranée qui s'annonce aussi calme que la Manche. Mais ceci est une autre histoire. Hervé fait régulièrement quelques photos dont voici un échantillon.

Bon weekend
K Y H

 

[MESSAGE DU BORD DE BASTIDE OTIO - 02/06/17 ]

BASTIDE OTIO 60Cap au Sud

Ça glisse sous spi à bonne vitesse depuis hier soir.
Le vent a tourné au nord et après un épisode pluvieux, un peu long à mon goût, le ciel s'est dégagé.
Nous sommes (très) au large de la Galice et avons bien progressé vers le sud à 15 nœuds de moyenne.

Au lever du jour, un couple de gros dauphins sauteurs est venu nous saluer, ou plutôt satisfaire leur curiosité :
- "Mais qu'est ce c'est que ce gros truc bleu ?
- Ben tu vois chérie, ce sont ces fainéants d'humains; Ils se font trimballer par le vent plutôt  que de nager.
- Ah oui ! Pas bête.
- Laisse tomber c'est trop cher pour nous !
- C'est quand même plus cool que les gros tas de ferraille rouillée."

Bref une belle journée qui démarre.
Kito, Yannick, Hervé

 

[MESSAGE DU BORD DE BASTIDE OTIO - 01/06/17 ]

DSC 2351 bdefCap à l'Ouest

Bonjour à tou(te)s
Après une sortie de Manche laborieuse, à cause de la pétole généralisée, nous avons retrouvé un peu de vent à Ouessant, ce qui nous permet d'allonger la foulée vers l'ouest.
L'Ouest? Eh oui car si le vent est là régulier, il n'est pas tout à fait dans la direction souhaitée. Il vient du Sud. Ben voyons !
Mais cela ne devrait pas durer car cet après-midi, nous devrions traverser un front pluvieux annonciateur d'une rotation du vent au secteur Nord... Beaucoup mieux.
Nous devrions donc envoyer le grand spi pour glisser vers le Sud rapidement. Les simulations nous feraient arriver à Gibraltar le 4 juin.

Tout va bien à bord de Bastide Otio. Nous sommes tous les 3 en phase d'apprentissage. Nous découvrons le mode d'emploi du bateau. Ca reste complexe un IMOCA et aucun ne se ressemble. On commence aussi déjà à prendre des notes pour modifier certaines choses...

Nous sommes toujours accompagnés d'une ribambelle de cargos en tout genre, des gros et des petits avec des caps tous différents, relatifs à leur destination sur la planète, l'Amérique du Nord pour certains, l'Irlande pour d'autres, ou bien le Sud pour le plus grand nombre, comme nous...

A suivre
Kito, Hervé, Yannick

 

[MESSAGE DU BORD DE BASTIDE OTIO - 31/05/17 ]

BASTIDE OTIO 60Nous y revoilà

Bonjour à tous

Comme prévu, nous avons quitté St Malo, ville des corsaires, en fin de journée.

Pendant que Yannick visitait le plan d'eau, en compagnie de quelques partenaires, j'étais, moi à Rennes pour une visite chez Ouest France programmée depuis le début de l'année.

Depuis 3 jours, les préparatifs de ce convoyage sont allés bon train, avitaillement, paramétrages des outils informatiques et bricoles en tous genres.

Je retrouvais également lors d'un colloque du CNRS à Dinard mon ami Franck Molina et Anne Atlan, dont j'avais fait connaissance à bord du Marion Dufresne.

Nous avons donc passé notre première nuit en mer à bord du nouveau Bastide Otio. Une dizaine d'autres devraient suivre pour atteindre Port Camargue ou St-Tropez.

Le vent est faible, voire pire et il va falloir s'armer de patience pour quitter la Bretagne... Bref, des conditions douces pour apprendre à se servir de ce nouveau bateau.

On vous racontera la suite.

A bientôt
Kito, Yannick et Hervé

 

[MESSAGE DU BORD DU MARION DUFRESNE - 27/12/16 ]

Ile tromelin© Nelly GRAVIER TAAFTromelin

A peine 1 km², une cinquantaine de cocotiers, une plage de sable blanc, de l'eau turquoise, sans doute beaucoup de poissons multicolores en-dessous, une piste d'atterrissage pour je ne sais quel avion, des milliers de fous (les oiseaux!!!) voilà à quoi ressemble l'île Tromelin, perdue au milieu de l'océan Indien. Il a fallu 5 jours au Marion Dufresne pour atteindre cet îlot minuscule depuis Amsterdam pour y livrer quelques futs de gasoil et beaucoup d'eau potable, qui manque cruellement aux trois hommes qui vivent là pendant quelques mois...

La météo a été favorable et les festivités de Noël ont pu se dérouler sans roulis et sans soucis, ainsi que les parties de tarot pour lesquelles je n'ai toujours pas de jeu, c'est la période qui veut ça...

L’île a été le témoin de quelques tragédies, notamment le naufrage de l'Utile qui a conduit environ 80 personnes à rester coincées là quelques années. Les blancs ont fui sur une embarcation de fortune en jurant de revenir chercher les esclaves malgaches mais seulement 7 d'entre eux, uniquement des femmes et un bébé, ont survécu après 17 ans de patience et de souffrance. Cela se passait au milieu du XVIIIème siècle. Il reste encore de cet épisode l'ancre rouillée de l'épave sur la plage.

Nous ne resterons que quelques heures devant Tromelin avant de reprendre la route dans l'autre sens vers Maurice...

A suivre...

Kito de Pavant
au mouillage devant Tromelin

Plus d’informations sur l’île Tromelin : www.taaf.fr/Tromelin

 

[MESSAGE DU BORD DU MARION DUFRESNE - 24/12/16 ]
Langoustes à amsterdam

L’île d’Amsterdam

L’étrave du Marion Dufresne fend les eaux claires de l’Océan Indien. Cap au Nord-Ouest vers la petite, mais lointaine, Ile de Tromelin, minuscule confetti (confetto ?) au nord de La Réunion. Mission ? Livrer du Gasoil pour les frêles infrastructures (une vague piste d’atterrissage enfouie dans le sable blanc) et les 3 résidents de l’île… Il nous faudra 4 à 5 jours pour l’atteindre, à seize nœuds de moyenne.

La température extérieure est remontée aussi vite que les ° de latitude franchis.  Nous sommes maintenant sous les tropiques et nous avons oublié les grands albatros à sourcils noirs, les tempêtes des quarantièmes rugissants et les couches de polaires pour se protéger du froid. La mer lisse facilite grandement l’observation des cétacés qui, infatigables, recherchent de la nourriture. Les oiseaux, eux, ont brutalement disparu tandis que les poissons volants refont progressivement leur apparition.

Nous avons fait une courte escale (2 jours et demi) sur l’île d’Amsterdam afin d’y déposer un peu de matériel pour la base et récupérer une bonne dizaine d’hivernants. Cette petite île ronde, seulement une dizaine de kilomètres de diamètre, est volcanique et pelée mais la végétation y pousse plus volontiers qu’à Kerguelen ou Crozet grâce à un climat plus doux. Il y a même des arbres… Peu, mais il y en a… Il parait que 2 siècles auparavant, l’île était entièrement boisée de phylicas, des arbustes endémiques, identiques à ceux de Tristan Da Cunha, à la même latitude en Atlantique, qui auraient complétement disparu sans un programme de reboisement entrepris depuis quelques années… Une fois encore, quelques erreurs humaines ont bouleversé l’équilibre naturel de la flore et de la faune. Certaines espèces introduites sont, elles, en voie d’éradication.

Les stars d’Amsterdam sont les otaries et les langoustes. Le nombre d’otaries est estimé à 50 000 alors qu’elles n’étaient plus que 500 il y a quelques décennies. Elles sont partout, dans l’herbe, dans l’eau, à nager autour du Marion, sur les rochers noirs, sur l’espèce de cale où le Marion dépose le matériel quand la houle n’est pas trop forte. L’otarie, dont les palmures antérieures rappellent curieusement les foils de nos Imocas, est plutôt agressive envers les promeneurs et sa mâchoire, aussi féroce que celle d’un grizzly, pousse à la méfiance et au port obligatoire du bâton… 

La venue du Marion Dufresne est un événement dans la base et il se doit de le fêter dignement, d’autant plus que cette présence signifie également le départ pour certains, et le déchirement des adieux. Au Cabanon des Marins, un barbecue est lancé pour y roussir les fameuses langoustes que l’équipage du Marion s’est escrimé à pêcher, non sans quelques difficultés. La légende dit que ça grouille dans les hauts fonds des îles d’Amsterdam et de St Paul.  Mais il aura fallu 3 jours et de cruelles désillusions pour remplir quelques casiers… Le moment est convivial, d’autant plus qu’il fait un temps radieux pour l’occasion, bien mieux que la veille où le vent fort s’était mêlé à une pluie copieuse…

Et puis le Marion Dufresne a repris sa route. Noël sera largement fêté au large au beau milieu de l’océan Indien, qui a eu la bonne idée de se calmer, limitant ainsi l’ample roulis du lourd ravitailleur en acier.

De son côté, Armel Le Cleac’h, déjà en Atlantique, ne laisse aucun espoir à ses poursuivants en tête du Vendée Globe. Je suis bien évidemment les péripéties de mes ex concurrents et me désole des abandons de Thomas et de Paulo que je voyais bien dans le match pour le finish atlantique. Mais la malchance a décidé de les écarter de la course. Chacun des éclopés de ce Vendée Globe « en  profite » pour faire d’autres voyages extraordinaires, les uns en Afrique du Sud, d’autres en Australie, Thomas sur la magnifique île du Sud de la Nouvelle-Zélande, Paulo, lui, a préféré la Polynésie et moi, les Terres Australes. A chacun son trip…

Tout cela n’était pas précisé dans les instructions de course de Vendée Tourisme…

Kito de Pavant, Bastide Otio

 

[MESSAGE DU BORD DU MARION DUFRESNE - 23/12/16 ]

©Guillaume Daumail18 copieBonjour à tous

Nous sommes vendredi, jour de la playlist...

Nous avons quitté l'île d'Amsterdam hier soir (je vous en ferai une petite description bientôt) et sommes en route vers l'ile de Tromelin , minuscule confetti corallien au nord de la Réunion que nous atteindrons dans quatre jours. Finis les Quarantièmes, finies les 3 couches de polaires, finies les tempêtes quotidiennes, fini le vol des albatros, finies aussi les vagues hautes comme des immeubles.

Toujours à bord du Marion Dufresne qui se dandine d'un bord sur l'autre dans la houle résiduelle des 40èmes, nous faisons cap au Nord Ouest à travers un bel anticyclone. Ça change...Un banc de Rorquals croise notre route, au grand bonheur des passagers dont les appareils photos crépitent. La température devient plus douce et bientôt, il fera trop chaud. Vive les tropiques...

Coté Vendée Globe, alors qu' Armel est au Horn, sans ralentir pour regarder le paysage, je déplore les abandons de Paulo et Thomas, Et je pense à mon ancien bateau qui, une fois de plus, ne terminera pas son 4ème tour du Monde. La poisse, comme pour son ancien skipper...

Bonnes Fêtes de Noël

 Kito

 Retrouvez ma playlist: bit.ly/PLAYLIST_KITO

  • Amsterdam /Jacques Brel
  • Under the Ice / Morcheeba
  • The Passenger /Iggy Pop
  • 33 "GOD" / Bon Iver
  • Loreilei Sebasto Cha/ Felix Hubert Thiefaine
  • Aloha / Môme
  • Forgotten Realms/ Mr Day
  • J'veux du solieil / Au P'tit Bonheur

 

 

Cabine avec vue sur les albatros[1]

 

 

[MESSAGE DU BORD DU MARION DUFRESNE - 19/12/16 ]

 Je remonte vers le nord

Bonjour à tous,

Je suis sur la route d'Amsterdam, toujours à bord du Marion Dufresne. La nuit a été agitée, 40 noeuds d'ouest et mer forte. Le Marion Dufresne roule bord sur bord de manière impressionnante et tout valdingue dans les cabines confortables. Personne n'a vraiment bien dormi tant il fallait se cramponner pour rester au centre du matelas... Nous avons croisé devant la route de Romain et de Sébastien et sans doute à proximité de la coque retournée de Bastide Otio mais sans voir aucun des trois. Je croise les doigts pour qu'il n'y ait pas de collision avec mon bateau à la dérive. Il ne manquerait plus que cela.

Nous arriverons sur l'île d'Amsterdam demain après-midi et je me ferai un plaisir de vous décrire le spectacle. 

Bonne semaine à tous
Kito, à bord du Marion Dufresne

 [MESSAGE D'ISABELLE AUTISSIER A KITO DE PAVANT-10/12/16]

Isabelle autissierNous vous faisons partager, avec son accord, le message sympathique et bienveillant adressé à Kito de Pavant, par Isabelle Autissier, navigatrice, écrivain, conteuse et présidente du WWF-France.

" Salut Kito. Tu dois te faire bichonner sur le Marion Dufresne. C'est bien aussi de voir la grosse mer de haut !

Je sais ce que tu éprouves, j'ai aussi perdu deux fois un bateau dans cette garce de mer du Sud. Tant de temps, tant de gens autour de ce brave compagnon pour devoir le laisser continuer sa route tout seul...

Bon, toi tu peux en refaire un. Lui ne pourrait pas te refaire. Et nous c'est toi qu'on veut ! Je sais que les marins du Marion sauront comprendre et te soutenir.

Profite de ces moments exceptionnels. Une cabine sur le Marion...c'est pas tous les jours ! Et puis il y aura les îles.
Moi, elles m'ont rendu dingue et je n'ai pas cessé depuis de hanter les hautes latitudes. Lumières, terres, vies sauvages, petit humains... Une belle vie se trame là-bas.

Tous les pandas qui ne sont pourtant pas des animaux très marins se joignent à moi pour te faire des grosses bises sur le bec. Reviens-nous vite !"

 

[MESSAGE DU BORD DU MARION DUFRESNE - 13/12/16]

Un iceberg sur la route du Marion Dufresne

Bonjour,

Petite frayeur à bord du Marion Dufresne hier soir.

A la tombée de la nuit, la passerelle appelle en urgence le commandant car un iceberg de bonne taille est détecté par le radar. Effectivement, un énorme bloc de glace, estimé à 200m de long est bien visible sur tribord. La présence de cet iceberg, à environ 100 milles dans l'Ouest de Kerguelen n'avait pas été décelé par le CROSS* ni par la Direction de Course du Vendée Globe, du moins avant mes péripéties**.

Le Marion Dufresne ne s'est évidemment pas rapproché du monstre au grand désespoir des passagers, désireux de prendre quelques photos et a prévenu immédiatement le CROSS et la Direction de Course du Vendée Globe de ce danger.

Par ailleurs, une très mauvaise nouvelle m'accable. Les 2 balises iridium qui donnaient chaque heure la position de Bastide Otio n'émettent plus depuis plus de 12 heures. Cela veut dire qu'elles sont vraisemblablement sous l'eau et que le bateau a sans doute chaviré. La dernière position faisait état d'une vitesse moyenne de 6 noeuds vers le Nord-Est. L'espoir de retrouver et de sauver le bateau devient encore plus incertain.

Kito
A bord du Marion Dufresne
 

*Centres régional opérationnel de surveillance et de sauvetage

** La Direction de course du Vendée Globe avait repéré cet iceberg qui ne constituait pas de danger notable pour la flotte. Un iceberg de cette taille dérive sur une distance qui peut atteindre 20 milles par jour. Depuis l'abandon de Kito il peut avoir parcouru plus de 100 milles, ce qui explique qu'il ait été proche du Marion-Dufresne hier alors qu'il ne présentait aucun danger 7 jours auparavant.

 

Crozet 13[MESSAGE DU BORD DU MARION DUFRESNE - 09/12/16]

Bonjour à tous

Enfin un temps de saison, ici, à Crozet où le Marion Dufresne fait une petite étape de 3 jours : pluie, vent fort, froid, visibilité quasi nulle !!!!

Je me remets petit à petit de mes mésaventures, du moins, j'essaye. Je dors et tente d'enrayer ma dette de sommeil. Je me suis pesé et pu constater que j'avais perdu 8 kg depuis mon départ des Sables. Mais il est bien difficile pour moi de positiver, mon état psychologique n'étant pas encore tout à fait satisfaisant. Pourtant l'équipage du Marion Dufresne (47 personnes) ainsi que les passagers (65 + 1 clandestin...) sont tous aux petits soins et les cuistots du bord se sont engagés à me faire reprendre mon poids initial avant que je débarque, le 30 décembre...

Hier, grâce à l'hélico du bord qui fait la navette toute la journée pour transporter passagers et matériel, j'ai eu l'honneur de débarquer sur l'île de la Possession, à Port Alfred et de marcher sur la terre ferme. Cela faisait plus d'un mois que cela ne m'était pas arrivé et j'avoue avoir été la risée des manchots pour ma conduite ressemblant fortement à celle de quelqu'un en état d'ébriété...

Des manchots, c'est pas ce qui manque sur l'île, 44 000 au dernier recensement, sans compter les petits...

Ils se rassemblent là par milliers pendant cette période de reproduction, au milieu de centaines d'éléphants de mer, drôle de bestiaux placides. Ce sont de redoutables nageurs capables de traverser les océans et de formidables plongeurs pouvant descendre à 2000m de profondeur... Les albatros ici sont au repos ou en phase de reproduction, eux aussi. 

J'ai vu un cachalot sonder à quelques mètres seulement des hélices du Marion Dufresne alors que j’étais le pont.

 Les manchots royaux sont donc la principale, et vraisemblablement la seule, distraction de Crozet. Sauf depuis 2 jours où un clandestin a posé ses bottes sur le Marion Dufresne en devenant le sujet de conversation le plus apprécié de la petite communauté qui l'occupe !!!

La base est occupée toute l'année par quelques dizaines de personnes (capacité max 46 personnes) qui sont pour la plupart, des militaires, techniciens ou scientifiques. Je les rencontre et discute avec eux.

D'autres attendent d'être débarqués à Kerguelen pour équiper quelques éléphants de mer de balises Argos, au préalable récupérées des missions précédentes.

Le Marion Dufresne est particulièrement bien adapté aux besoins des nombreux scientifiques venus des 4 coins du monde étudier cette région du globe, si bien préservée des dégradations liées à la présence humaine.

La vie sur la base doit être particulière, en autonomie totale, notamment pendant l'hiver austral. Il doit falloir des ressources morales consistantes pour ne pas péter les plombs de temps en temps.

Nous devrions quitter Crozet samedi soir en direction de l'archipel des Kerguelen que nous atteindrions mardi matin...

Je profite de ce message pour remercier les nombreuses personnes qui ont témoigné leur soutien et leur amitié.

Et pour finir, je reprends le fil de ma playlist Vendée Globe 2016 qui, vous vous en doutez, sera gorgée de Blues : bit.ly/PLAYLIST_KITO

  • My My Hey Hey / Neil Young
  • keep on Running /Gabriel Garzon- Montano
  • Pétals/ Bibio
  • Paradis Perdus / Christine & the Queen
  • Help is Coming  / Ayo
  • Keep Your Head Up / Ben Howard
  • Manu Chao / Clandestino
  • You're  Gonna look Good in Blues

 

Kito
A bord du Marion Dufresne, Crozet

NB, désolé pas de photo, j'ai un appareil mais pas de piles...

 

[MESSAGE DU BORD DE BASTIDE OTIO - 07/12 /16 à 01h18]

J'abandonne le navire

Le jour se lève par ici.
Le commandant du Marion Dufresne vient de m'indiquer qu'il mettait un zodiac à l'eau.
Ils viennent me chercher dans la 1/2h qui vient.
Il est temps car je n'arrive plus à limiter la montée des eaux à l'intérieur du bateau...
Ce sera mon dernier mot du bord....

Kito
Bastide Otio

 

[MESSAGE DU BORD DE BASTIDE OTIO - 06/12 /16 à 19h13]

Capture d’écran 2016 12 06 à 19.35.58Bonsoir,

Le Marion Dufresne est à mes côtés et l'équipage attend le lever du soleil pour mettre un zodiac à l'eau et venir me chercher.

Je suis très triste, et désespéré de ne pas pouvoir amener ce bateau quelque part, les Sables ça aurait été top mais n'importe ou ailleurs, ça l'aurait fait, mais là le laisser au milieu de nulle part, se faire balloter par les vagues, cela m'est insupportable.

Mais il faut s'y résoudre. Je ne peux pas avancer, pas reculer, je ne peux donc aller nulle-part avec la quille qui tient sur rien et les risques sont bien trop grands dans cet océan si inhospitalier. 

Bonne chance à tous les autres concurrents du Vendée Globe, il en faut décidément beaucoup...

Kito de Pavant
Bastide Otio

 

[ SAUVETAGE DE KITO DE PAVANT PRÉVU AU LEVER DU JOUR DEMAIN MATIN ]

Quille Angulation Model (1)Suite au choc brutal avec un OFNI survenu ce matin à bord de Bastide Otio, Kito de Pavant fait face à une avarie de quille majeure et à une voie d’eau importante au niveau du puits de quille, heureusement contenue dans le compartiment du moteur.

Kito a affalé toutes ses voiles et reste sur le qui-vive à l’intérieur de Bastide Otio qui dérive à 3 nœuds vers le Sud-Ouest, au Nord des îles Crozet. Il est en contact permanent avec la Direction de Course du Vendée Globe, à qui il a signifié son abandon, et le Marion Dufresne vient d’arriver sur zone. Il s’agit d’un navire français assurant notamment le ravitaillement des Terres Australes et Antarctiques Françaises du Sud de l’océan Indien. Il faudra cependant attendre le lever du jour (vers 1h du matin, heure de Paris) pour lancer l’opération de sauvetage dans de bonnes conditions.

Kito de Pavant fait le point sur la situation : 

« - vers 8h TU, j'ai percuté un OFNI, dur, car le choc a été très sec et brutal
- Le bateau s'est arrêté net puis a repris sa route
- les safrans n'ont rien touché et sont intacts
- un craquement au niveau de la quille m'a tout de suite alerté
- le palier arrière de la quille a subi de gros dégâts
- je roule la voile d'avant pour ralentir le bateau
- quand je retourne voir l'état de la quille, elle ne tient plus que par son palier avant. Le palier arrière a disparu avec un bon morceau de fond de coque
- puis, elle finit par glisser de son palier avant pour ne tenir quelques dizaines de centimètres plus bas que par la tige de vérin
- avarie donc très grave, impossible à réparer et potentiellement dangereuse pour ma sécurité…
- en effet, petit a petit, la tige de vérin déchire la coque vers tribord jusqu'à ce que la tige soit à la verticale
- le puits de quille lui-même est gravement endommagé occasionnant une voie d'eau, heureusement contenue dans le compartiment du moteur
- le puits de vérin est également ouvert aux abysses et l'eau menaçait de remplir les autres compartiments à l'arrière, notamment celui des batteries
- c'est la raison pour laquelle j'ai décidé de changer de cap
- le bateau dérive à sec de toile vers le Sud-Ouest à 3 noeuds environ
- il y a sur zone 30 noeuds de vent et 5/6 m de creux. L'eau est à 5°C.
- la situation ne me permet pas d'envisager une autre solution que d'évacuer le bateau
- le risque de chavirage est trop important
- et surtout, je ne peux déplacer le bateau au risque de détériorer encore la situation

Vous imaginez sans doute mon désarroi, ma déception sur cette course, décidément maudite.
Je suis sincèrement navré pour toutes les personnes qui ont cru dans ce projet ; Bastide Médical, Otio-Groupe HBF, tous les partenaires Made in Midi, Elteans, Quadran et la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée, tous les amis, les fans de plus en plus nombreux, la famille, l'équipe Sixteam, etc.
Je ne vous explique pas à quel point c'est dur d'imaginer qu'il va falloir que je quitte le bateau, avec toute l'énergie que cela a demandé depuis 2 ans et demi.
Mais bon, d’abord la vie, ensuite le reste... »

 

[VIVE INQUIÉTUDE POUR LE SKIPPER KITO DE PAVANT 6/12/16 à 9H00]

1 DSC 2243A 9h00 (heure française) ce mardi matin, la Direction de Course du Vendée Globe a été alertée par l’équipe technique du navigateur Kito de Pavant qu’une avarie grave était intervenue à bord de son bateau Bastide Otio. Kito de Pavant qui naviguait à 16 noeuds sous grand-voile et deux ris dans une mer très formée, a informé son équipe à terre que le bateau avait subi un violent choc au niveau de la quille, suite à la rencontre avec un OFNI, provoquant une voie d’eau importante à bord du bateau.

Joint par téléphone, Kito de Pavant déclarait : « J'ai tapé quelque chose de dur avec la quille. Le choc a été brutal et le bateau s'est arrêté net. Le palier arrière de la quille a été arraché. La quille pend sous le bateau simplement tenue par le vérin de quille qui est en train de cisailler la coque... Le puits de quille est arraché, il y a une grosse voie d'eau à ce niveau mais contenue pour le moment au compartiment moteur. Actuellement il y a 40 nœuds de vent et 5 à 6 mètres de creux sur zone. Le bateau est arrêté. J’ai affalé la grand-voile pour que ça gîte moins. La situation est stabilisée pour le moment. Le matériel de survie est à côté de moi. Il va falloir venir me chercher. Je suis en train de contacter le Marion Dufresne pour qu’il vienne sur zone ».

La Direction de Course du Vendée Globe a immédiatement alerté les MRCC (Maritime Rescue Coordination Center) Gris Nez afin de les informer de l’avarie et d’organiser les secours. Le Cross a prévenu le Marion Dufresne qui est actuellement positionné à 110 milles nautiques dans le nord de l’endroit où se trouve Kito de Pavant dans le Nord des îles Crozet. Il devrait être sur zone dans une dizaine d’heures.

Plus d’information dans la journée.

« Une très grande émotion a envahi les équipes Otio, et plus largement le Groupe HBF, ce matin après la réception du May Day de Kito. Nos préoccupations se portent à présent sur l’organisation du sauvetage de Kito, dans les meilleurs délais et dans les conditions les plus favorables possibles.
Nos équipes restent plus que jamais solidaires envers le team Bastide Otio et saluent les 29 jours extraordinaires de course que Kito nous a fait vivre sur ce Vendée Globe 2016/2017. »

Jean-Pierre Ferraud, Président du Groupe HBF

« Kito a réalisé une course remarquable depuis son départ des Sables d'Olonne en réalisant une très belle performance. Malheureusement c'est un OFNI qui aura eu raison de cette grande aventure. C'est une dure loi des séries. Le groupe Bastide est solidaire de Kito dans tous ses choix de bon marin. Nous comptons sur la direction de course du Vendée Globe pour réaliser une opération de secours dans les plus brefs délais.
L'essentiel est de maintenir sa sécurité est de préserver le bateau.
Nous sommes de tout cœur avec lui. »

Vincent Bastide, Directeur Général de Bastide Médical

 

[MESSAGE DU BORD DE BASTIDE OTIO - 06/12 /16 à 05h30]

Cam121480952556dAllo Houston ?
Ici Crozet...

Bonjour à tous(tes)

Comme prévu, les conditions depuis 24h ont été rock’n’roll et le resteront d'ailleurs au moins encore 36h…

La mer est forte et très désordonnée mais un peu mieux ce matin quand même. Le vent, très variable, entre 25 et 35 nœuds moyens mais avec des rafales a 40 nœuds ! Le paradoxe c’est que quand il y a 25 nœuds on se traine et quand il y a 40 tu appelles au secours !!! Malgré tout, le pilote automatique arrive, un peu par magie, à se frayer un chemin à peu près rectiligne dans ce tohu-bohu. Et heureusement qu'il est là !!!!

J'ai bien géré l'approche de la ZEA avec quelques empannages bien placés.
Par contre, ça caille ! La température de l'eau est à moins de 6°C et l'air, la nuit, est au moins aussi froid. Dans la journée, le soleil qui fait de belles apparitions, arrive à réchauffer l'ambiance et dans les bulles du poste de veille, il fait presque chaud.

Je fais tourner le petit chauffage d'appoint 1h à la tombée de la nuit et c'est assez efficace. Cela n'empêche pas, bien au contraire, la condensation qui se produit sur les parois en monolithique ou sur les plexiglas et il y a quelques ruissellements à l'intérieur du bateau, heureusement, pas sur des zones sensibles.

Voilà, cela fait maintenant un mois que nous sommes partis des Sables. Nous avons fait un bout de chemin depuis, tous différents... La route reste longue, très longue et il faudra encore éviter tous les pièges.

Kito
Bastide - Otio

[MESSAGE DU BORD DE BASTIDE OTIO - 05/12 /16 à 06h18]

AY1I3060LDEn vrac !

Bonjour à tous(tes)

Depuis le passage du front hier matin, rien ne se passe vraiment bien à bord de Bastide Otio.

D'abord, je m'attendais à avoir du vent fort d'Ouest or il n'est pas venu. Il a bien tourné à l'Ouest mais s'est contenté de souffler entre 15 et 20 nœuds jusqu'en milieu de nuit, du coup, j'étais sous-toilé, ballotté par de la mer forte. Impossible d'aller à une vitesse correcte. De plus, il faisait super beau, grand soleil, ce qui ne correspond absolument pas à ce que j'imaginais d'une tempête au sud de l'océan Indien...

Prudemment, à la mi-journée j'avais mis le petit gennak, prêt à rouler si le vent se levait et pris un ris dans la GV. A la tombée de la nuit, je l'enroulais alors que le vent restait désespérément molligasse. La vitesse moyenne était vraiment basse mais la mer était trop forte.

Et puis, ça a fini par rentrer, fort, 45 nœuds, subitement.... Le bateau a accéléré en un éclair, 25 nœuds d'un coup... Et puis il est allé se planter dans l'énorme vague de devant !! La vitesse est passée de 25 à 0 en quelques secondes. A l'intérieur, j'ai senti l'arrière du bateau monter puis le bateau s'est couché sur l'eau avec les voiles qui claquaient.

Je suis sorti en catastrophe mais impossible de redresser le bateau, tant les rafales étaient puissantes. On est resté là comme ça de longues minutes... Et puis le gennaker s'est déroulé, par le haut...

Là j'ai vraiment pensé que j'allais à la catastrophe !! Ça a claqué vraiment fort pendant quelques minutes encore. J'ai enfin réussi à remettre le bateau vent arrière, mais le temps de remettre de l'ordre, de reborder les voiles, le mal était fait. Le gennaker, que j'avais mis tant de temps à réparer est de nouveau en lambeaux et les bouts de tissus déchirés claquent au vent.

Il me faudra plusieurs heures pour récupérer le tout à l'intérieur du bateau et autant pour me sécher et me réchauffer. La température de l'eau est à 6°C..

A part le gennak, pas d'autres bobos visibles. Pas de lattes de GV cassées, etc… Je m'estime heureux !
Depuis, j'ai repris ma route chaotique vers le Sud-Est avec du vent moyen de 30 nœuds et une mer vraiment forte.

Voilà une bonne entame pour la semaine qui démarre !!!

Kito de Pavant
Bastide - Otio


[MESSAGE DU BORD DE BASTIDE OTIO - 04/12 /16 à 04h32]

 Le 4A bloc !

Bonjour,

Je vais faire court ce matin car les conditions ne sont pas idéales pour passer des heures à pianoter.

Le vent est rentré crescendo, ce qui me permet de cavaler en avant du front plein est.

La mer se creuse et se déforme et il y a quelques gros trous devant l'étrave, dans lesquels s'engouffre le bateau à plus de 25 nœuds. Je peux vous dire que le pont est propre...

Inutile de vous dire aussi que c'est quasi impossible de fermer l'œil avec les mouvements et le vacarme incessants.

La journée va être difficile avec le passage du front et la mer croisée, liée au changement de direction du vent à ce niveau.

Je vous joins 2 photos contrastées entre hier ou il a fait un temps radieux et chaud (la température de l'eau est remontée à 20°C !) et ce matin au lever du jour.

Bon dimanche à tous

Kito

Bastide - Otio

 

[MESSAGE DU BORD DE BASTIDE OTIO - 03/12 /16 à 05h56]

Cam121480703682Le calme avant la tempête

Bonjour la terre,

Oh, j'ai bien dormi cette nuit... Il faut dire que les conditions sont douces, peut-être même les plus douces que j'ai rencontrées depuis le départ.

Hier soir, la Lune a fait une courte, mais remarquée, apparition aux cotés de Mercure, Vénus et Mars et des quelques millions d'étoiles du ciel austral.

Le vent mollit régulièrement depuis 24 heures, 25 nœuds, 20, 15, 10 seulement au moment où j'écris ces quelques lignes, mais la courbe devrait s'inverser, celle-là, on en est certain ! Et à l'instar de Galabru dans les Ch'tis, "ça peut monter à +30, +35, +40, c'est le Suuud !!!"

Les oiseaux du large sont toujours là. Les albatros viennent de plus en plus près de Bastide Otio, sauf quand je veux les photographier ou les filmer. Là, systématiquement, ils s'éloignent et ça m'agace !

J'ai un programme chargé aujourd'hui :

  • méteo / stratégie (je ne vous cache pas, car vous le voyez sur la carto, que j'ai mis du nord dans ma route... contrairement à d'autres qui ont mis un peu trop de sud !!!)
  • fabriquer de l'eau
  • visio avec la Tour Eiffel
  • vacation avec le salon nautique et la Région Occitanie qui présentent leur programme nautique 2017 avec de belles surprises à la clé

Ah oui, j'oubliais, j'ai aussi une tempête ce soir, et ce pendant 3 jours au moins... Vent de nord-ouest forcissant, 35 nœuds, passage de front la nuit prochaine 45 nœuds, puis vent d'ouest / sud-ouest à 35 nœuds moyens jusqu'aux îles Kerguelen.

Le bateau et le bonhomme sont prêts.

Je vous raconte demain ? 
Bon week-end et bon salon Nautique à Paris !

Kito

Bastide - Otio

 

Capture d’écran 2016 12 02 à 07.21.48Cap de Bonne Espérance

Bonjour

Bon ça, c'est fait. Bonne Espérance et Les Aiguilles sont derrière !

En fait, c'est grand l’Atlantique !!! Surtout que pour le coup, on l'a sillonné en long et en travers !!!!

L'océan Indien devrait m'accorder une journée paisible avant de me montrer à quoi ça peut ressembler quand il se fâche... Je m'attends à des jours prochains difficiles...

Pour le moment, le vent d'Ouest est instable en force mais très, trop, persistant en direction, ce qui m'oblige à effectuer de nombreux empannages et enlever ou reprendre un ris, très souvent, sans pour cela d'ailleurs, améliorer sensiblement la vitesse moyenne, désespérément basse par rapport à mes petits camarades de jeu...

Mais comme le weekend approche, je vous soumets quelques rajouts à ma playlist Vendée Globe 2016 : : bit.ly/PLAYLIST_KITO

A bientôt

Kito de Pavant

Bastide Otio


[MESSAGE DU BORD DE BASTIDE OTIO - 01/12 / 05h54]

Croix du sud copieNuit étoilée

Bonjour la terre

Autant les journées sont grisailleuses, autant la nuit dernière a été splendide !

Le ciel clair laissait découvrir des millions d’étoiles, spectacle toujours fabuleux, qui nous remet à chaque fois à notre place. On est vraiment tout petit face à l'océan, c'est clair, mais face à l'univers, y’a pas photo !

Côté vent, c'est moins bien. Le vent est plus faible que prévu et surtout pile ans l'axe du trajet, ce qui m'oblige à tirer des bords de vent arrière peu performants. Mais bon, c'est comme ça, il parait que ça ira plus vite dans quelques jours… Trop ? sans doute !

Du coup, entre les étoiles et les empannages, j'ai mal dormi et je me traine un cauchemar depuis 2 jours, que je ne vous raconterai pas ce matin parce que trop long et trop compliqué (moi-même j'ai pas tout compris...)

Mais en résumé, c'est l'histoire d'un type qui fait le Tour de France cycliste et les aléas de la course font qu'il gagne miraculeusement le tour mais il doit en payer le prix de sa vie. Bref, une autre fois, dès que j'aurais tous les bouts…

Kito
Bastide Otio.


[MESSAGE DU BORD DE BASTIDE OTIO - 30/11 / 07h07]

AY1I1122Je note les jours

Bonjour

Je suis maintenant amené à écrire la date car je finis par perdre la notion du temps qui passe…

J'ai eu droit hier à une petite journée peinarde : un grand soleil, un vent mollissant, la mer qui s'assagit, le pont presque sec...

Bon, il ne fait pas toujours très chaud pour fin novembre (= fin mai chez nous). Pour tout vous dire il a même fallu que je rallume le chauffage... Du coup, j'ai pu me reposer, bien dormir, presque trop car ce matin, j'ai eu un peu de mal à décoller les paupières...
Il m'a fallu quand même manœuvrer un peu pour compenser le manque de vent, et remettre quelques m2 de voile supplémentaires que d'ailleurs, il ne va pas falloir tarder à enlever de nouveau avec le vent qui revient de l'arrière, et empanner plusieurs fois pour corriger la trajectoire...

Ce matin, il fait gris, gris de chez gris et je n'ai plus d'oiseaux dans le sillage ????

J'ai eu des nouvelles de Cali, qui avait retrouvé du vent et la patate après une période pas simple pour le groupe de bateaux derrière moi.

Tout va bien à bord de Bastide Otio. On continue notre bonhomme de chemin en direction de l'Est, un peu isolé du reste de la flotte qui s'éparpille encore un peu plus d'Ouest en Est.

A bientôt

Kito de Pavant
Bastide  Otio

 

[MESSAGE DU BORD DE BASTIDE OTIO - 29/11 / 05h35]

16 11 29Greenwich

Bonjour les amis

Et oui me voilà enfin à l'Est du méridien de référence. Et donc au Sud de la France.
Un vent d'Ouest puissant me permet de glisser (me propulser ?) vers le prochain objectif qui est Bonne Espérance (la longitude) que je devrais franchir dans 2 jours.

Mais je m'attends à ce que le vent mollisse aujourd'hui et donc à quelques manœuvres...

La mer est forte et le bateau part dans des surfs endiablés dont je me passerais bien volontiers tant l'atterrissage (amerrissage ?) est violent...

Je ne sais pas si la campagne du "mois sans tabac" a bien marché en France mais je me félicite quant à moi d'avoir bénéficié d'un mois de "novembre sans coup de tabac »...

Je crains que le mois décembre ne soit sensiblement différent...

A bientôt

Kito
Bastide Otio

 

[MESSAGE DU BORD DE BASTIDE OTIO - 28/11 / 07h12]

16 11 28 1Quarantièmes, nous voilà !

Bonjour et bonne semaine à tous(tes)

Voilà on attaque les choses sérieuses, si tant est qu'il y ait quelque chose de sérieux dans cette course folle...

Je vais donc franchir ce fameux 40ème parallèle Sud et le longer pendant un bon moment car je suis bloqué plus bas, comme les autres, par la zone interdite pour cause de présence d’icebergs et donc de growlers (ne pas confondre avec les Graulens, que je ne crains pas par ici...)

Les jours ont beaucoup rallongé en une semaine. C'est bientôt l'été par ici. Enfin, c'est ce que prétendent les pingouins car dehors, sur le pont, ce n'est pas probant, il fait 12°, gris et pluvieux, le vent d'Ouest est soutenu et toujours pas vu de sirènes en bikini. On nous aurait menti ?

La journée d'hier a été un peu mollassonne. Le vent était très instable et plus faible que prévu et donc la moyenne a chuté mais j'en ai profité pour bricoler 2/3 trucs qui montraient des signes d'usure prématurée, voire pire.

Pour les jours qui viennent, je n'ai guère d'autre choix que de faire de l'Est plein vent arrière, le long de notre barrière de sécurité, en attendant de meilleures conditions pour aller vite mais ce ne sera pas avant l'Océan Indien...

A bientôt

Kito
Bastide Otio

 

[MESSAGE DU BORD DE BASTIDE OTIO - 27/11 / 05h54]

16 11 27Tristan da Cunha

Rien qu'avec un nom comme ça, il n'y avait aucune chance que cette île devienne une destination touristique de 1er rang... Je pense que ce n'est pas la seule raison... D'abord, il faut avouer que c'est loin de tout et proche de nulle part.
Ensuite, c'est un volcan qui culmine a plus de 2000 m, qui crache de temps en temps lave et fumée toxique, ce qui a valu une évacuation de la population vers l'Angleterre, parce-que si si, il y a des habitants, pas beaucoup (264) mais il y en a.

Mais apparemment, l'Angleterre c'est pas mieux, parce qu'ils sont revenus !!!

L'autre inconvénient majeur, c'est que l'île est ronde et qu'il n'y a pas d'abri pour des bateaux et quand on voit la mer qu'il peut y avoir dans le coin, ça ne doit pas être facile tous les jours de débarquer.

Par contre cette île du bout du monde a l'énorme avantage d’égayer ma cartographie. Ça change un peu des barbules de vent, des isochrones, des pivots de mes routages et des positions désespérantes de mes camarades de jeu.

Et si ça vous intéresse pour vos prochaines vacances, je vous signale par là même, la présence d'une autre île, tout aussi exaltante, au nom évocateur de Gough (prononcez gof en mettant un cheveu sur la langue pour le F, ça aussi c'est pratique!!!).

Elle est 200 milles plus au sud et pour tout vous dire même les organisateurs du Vendée Globe ne nous ont pas autorisé à en faire le tour puisqu'elle fait partie de la zone interdite.

Sinon, à part les îles paradisiaques dont je viens de vous parler, rien de bien nouveau. Il fait beau, le ciel est limpide mais le vent a commencé à mollir et il a fallu rajouter un peu de toile (pardon de 3DI...) pour continuer d'avancer un peu.

Bon dimanche à tous

Kito
Bastide Otio

 

[MESSAGE DU BORD DE BASTIDE OTIO - 26/11 / 07h21]

16 11 26 1On remet les chaussettes !

Bonjour

Et oui, je pense que j'ai vécu hier mon dernier jour pieds nus jusqu'à l'année prochaine !

Le fond de l'air est frais...  Mais je fais route directe à bonne allure même si les conditions de mer ne me rendent pas la tâche facile.

C'est un peu le rodéo à l'intérieur du bateau : Ça gite, ça cogne, ça grince et on serre un peu les fesses quand ça accélère au-dessus de 25 nœuds ! Mais ça va. Je réussis à dormir malgré le tohu-bohu.

Je pense que j'en ai encore pour 24h très inconfortables, ensuite, ça devrait être un peu plus supportable.

La mer est jolie, j'ai fait pas mal d'images hier quand ça "boulègue" et on commence à voir des oiseaux qui planent autour du bateau. On se demande où ils vont ? Tout comme d'ailleurs le cargo que j'ai doublé hier matin. Je doute qu'il aille comme moi aux Sables-d'Olonne !!!! Mais il avait exactement la même trajectoire ?

On a reçu également une nouvelle modification de la zone des glaces. Il se pourrait bien que le prochain Vendée Globe passe par Suez et Panama !!!!

Kito
Bastide Otio

 

[MESSAGE DU BORD DE BASTIDE OTIO - 25/11 / 07h05]

MPAllo la terre...

Ça se rafraichit par ici (30° sud)

J'ai ressorti un assortiment de polaires de différentes épaisseurs, merci Marinepool, propres et sèches parce que emballées sous vide et mis dans un sac les tenues d'été qui commençaient à être franchement « rougnées »...

Je ne suis quasiment pas sorti dehors cette nuit. Pourtant, il fait beau avec un ciel bien étoilé mais ce sont des tonnes d'eaux salées qui déferlent sur le pont. Le bateau est bien équilibré au reaching et ça va vite mais pas assez à mon goût, car je pensais qu'il y aurait plus de vent et du coup , je suis un peu sous-toilé, enfin, ça dépend des moments...

Je ne voudrais surtout pas que la dépression argentine ne passe sous mon nez sans me prendre dans ses bagages...

C'est assez incroyable la performance que viennent de réaliser les leaders de ce Vendée Globe, 18 jours à Bonne Espérance !!! Il m'en faudra au moins 7 de plus...

Bien désolé aussi pour Morgan et l'équipe Safran qui, décidément, manquent de réussite sur cette course...

J'ai eu également des nouvelles d'Alan, le p'tit Suisse, qui m'a envoyé un mail. C'est cool de sa part, et je suis content que tout se passe bien pour lui, en tout cas, c'est comme ça que je l'ai ressenti...

 

[MESSAGE DU BORD DE BASTIDE OTIO - 24/11 / 06h11]

16 11 24 1Bonjour

Changement radical de conditions à bord de Bastide Otio.

Fini, le ciel étoilé, les nouvelles constellations, les tropiques, la pétole...
Place à la grisaille, à la pluie, à la nuit noire, à la dépression argentine, au Grand Sud...

Le vent n'a cessé de s'amplifier depuis hier matin où je désespérais de sortir de cette bulle anticyclonique. On va vite l'oublier.
J'ai donc préparé le bateau à des conditions plus rugueuses. J'ai commencé par changer de bord et donc déplacé tout le matériel de bâbord vers tribord et de l'avant vers l'arrière en prenant soin de garder disponible le matériel que je vais bientôt utiliser, à commencer par les voiles de portant et le sac de victuailles N° 2 (Il y en a 6!!!). J'ai aussi envoyé mon gennak réparé pour le rouler correctement car il ne va sans doute pas tarder à reprendre du service.

A ma grande surprise, j'ai croisé un cargo qui venait sans doute de l'océan Indien et remontait vers les Amériques. Il n'est pas passé loin et a déclenché l'alarme de l'AIS alors que je dormais comme un bébé...Même là, au milieu de nulle part, il convient de rester vigilant.

Voilà, je me suis libéré du filet de Sainte Hélène, qui aura créé de sacrés écarts dans la flotte de ce Vendée Globe, et je vais pouvoir commencer les choses sérieuses...

Kito de Pavant
Bastide Otio

 

[MESSAGE DU BORD DE BASTIDE OTIO - 23/11 / 05h40]

16 11 23 1Pétole, pétole !

Pourquoi t’acharnes-tu toujours obstinément sur ces pauvres marins ? 

Depuis hier soir, je ne bouge plus, plus une ride sur l'eau, à part les grandes houles du large pour balancer le bateau et faire claquer les voiles. Cette bulle anticyclonique me suit à la trace. Elle doit me trouver sympa !! Alors elle me suit... Allez ! va-t’en saleté !!!!

Un vrai pot de colle. J'espère que cet épisode malheureux va se terminer rapidement car c'est très frustrant et pénible...

Collé aussi, le gennaker !!!!

C'est la bonne nouvelle du jour. En fait, j'avais préféré ne pas révéler cette avarie mais, il y a quelques jours, au niveau des Canaries, le bateau est parti au lof sous une rafale de vent, s'est couché sur l'eau et le petit gennak que je portais alors devant s'est ouvert en 2 en venant claquer sur la barre de flèche supérieure. Je l'ai roulé tant bien que mal (en fait beaucoup plus mal que bien !), affalé, et remplacé par une autre voile.

Depuis, il m'a fallu attendre que les conditions soient moins humides pour envisager toute réparation. J'ai donc mis 3 jours pour dérouler la voile et défaire les nœuds bien serrés autour du câble, puis 3 autres jours à reconstruire le puzzle, sécher la voile, enlever toute trace de sel, striper les 10 mètres de déchirure, coller avec du 3DI une face, coller l'autre côté avec du cuben puis coudre les endroits vitaux.

Pas loin d'une semaine de travail désormais derrière en espérant que la réparation tiendra le coup (à mon avis, ca pètera ailleurs, mais pas là...)

Voilà ça c'est fait donc maintenant, le vent peut venir, quand il veut....

Kito Bastide Otio, à quelques milles au nord du tropique du Capricorne.

D'ailleurs, je lance un quiz : qui connait la latitude du tropique du cancer et à quoi ça correspond ?

 

[MESSAGE DU BORD DE BASTIDE OTIO - 22/11 / 07h33]

2016 11 22Bonjour

Le moins que l'on puisse dire, c'est que c'est laborieux !!!!

Je suis collé depuis hier soir dans la bulle sans vent. Je suis à sa merci. On va espérer qu'elle se déplace vers l'Est ou mieux vers le Nord... Pour le moment ce n'est pas terrible.

Quand un petit souffle vient remplir les voiles, ça vient du Sud-Est donc, de là ou je voudrais aller. Mais je reste optimiste: ça devrait s'améliorer dans la journée.

Ce n’est pas beaucoup mieux pour les petits copains aux alentours sauf toujours pour les premiers : Alex a 2000 milles ! (Il ne nous aurait pas fait un petit coup d'esbroufe celui-là avec son foil détruit ?) et Yann, 8ème à 1000 milles, qui profitent encore d'excellentes conditions.

J'essaie de dormir un peu plus en prévision des semaines prochaines qui s'annoncent autrement plus difficiles que les précédentes

Le ciel est magnifique et je peux de nouveau observer mes nouvelles copines stars, qui brillent de mille feux. Certaines ont tellement chaud aux fesses, qu'elles se transforment en torche brulante spectaculaire. La lune maigrit désespérément.

Il commence à faire moins chaud la nuit, pourtant, nous sommes encore par 20° Sud mais la température de l'eau affiche 24°C contre 27/28, il y a encore quelques jours.

A Bientôt

Kito
Bastide Otio

 

[MESSAGE DU BORD DE BASTIDE OTIO - 21/11 / 06h09]

 16 11 21Changement de décor

Bonjour

Hier soir, le ciel s'est assombri brusquement. L'alizé, qui avait sérieusement faibli, a laissé la place à un vent de sud, de la pluie et du clapot désagréable de face.

En quelques minutes (heures), il a donc fallu ranger les voiles de portant pour les voiles de près, remplir les ballasts, descendre la dérive, redresser la quille afin de tenter de remonter ce foutu vent du sud. C'est ce que je fais donc depuis le début de la nuit.

Ça penche, ça cogne, ça mouille. Avec la seule récompense potentielle de retrouver quelques centaines de milles plus loin une bulle sans vent qu'il va falloir traverser...

Pas moyen d'y échapper. Mais au moins, il fait un peu moins chaud. Cette nuit, on supportait le t-shirt !

Donc allons-y gaiement, pendant que les 7 mercenaires sont toujours à 20 nœuds...

Ah ! l'ingratitude de la Course au Large...
Au moins, nous, on profite du paysage !!!

Kito
Bastide Otio

 

 

[MESSAGE DU BORD DE BASTIDE OTIO - 20/11 / 08h09]

Bastideotio déco complète, bastide otio prêt pour le vendée globe robin christol bastide otio 13228Bahia

Bonjour

Je suis de nouveau sous gennaker, le vent a adonné hier en mollissant, il a donc fallu adapter la voilure. J'ai commencé par remplacer le J2 par le J1 puis donc par l'un des 3 gennakers du bord. Du coup il y avait moins de vagues sur le pont (après les manœuvres...) et pour finir il fut pratiquement sec, ce qui n'était pas arrivé depuis le départ des Sables.
En revanche, avec plus de surface de toile, l'équilibre du bateau est plus fragile et il est nécessaire de régler plus souvent les écoutes pour éviter la sortie de piste sous les nuages. Bref, c’est mieux mais au moins aussi fatiguant…

Mais ce qui me préoccupe le plus c'est la situation météo à venir. Ce n'est pas une mais deux barrières anticycloniques à traverser ou à contourner ou autre solution que je n'ai pas encore trouvée...
Bastide Otio va être sérieusement ralenti dans sa progression vers le Grand Sud et ce dès aujourd'hui. Et je vais sans doute être parmi ceux qui vont le plus souffrir de cette situation.
Malheureusement, il m'est impossible de l'éviter... J'ai juste le mauvais timing.

Les routages se cassent aussi les neurones sur la meilleure façon de passer les obstacles. Le matin c'est à droite, le soir c'est à gauche et le lendemain c'est tout droit.
Bon cela fait partie des aléas de la course. Ce n'est pas le premier, ni le dernier, mais vous pouvez compter sur moi pour me sortir le mieux possible de cette affaire.

Par ailleurs, j’ai ressorti mon petit logiciel d'astronomie pour potasser les étoiles du Sud. Là où je me trouve, en dessous de la latitude de Salvador de Bahia, on voit toujours les constellations du Nord et celles du Sud qu'on ne voit qu'une fois passé l'Équateur mais la lune est venue contrarier mes observations nocturnes. Je devrais avoir du temps pour cela…

Bon dimanche à tous

Kito
Bastide Otio

 

 

[MESSAGE DU BORD DE BASTIDE OTIO - 19/11 / 07h41]

16 11 19 1Aracaju-Brasil

Bonjour

J'attaque le 14ème jour de course déjà.

Ces derniers jours se ressemblent. Le bateau est bien calé sur son bouchain, poussé par un alizé régulier, un peu moins cette nuit toutefois, avec peu de nuages à grain, un peu plus cette nuit....

Jusque-là, ça va!!
La dépression TGV de Rio est partie hier soir en direction du Grand Sud. A son bord, tous les leaders sont montés à l'heure.

Quant à moi, il va falloir attendre la prochaine mais qui n'est attendue que d'ici une semaine pendant laquelle rien d'autre n'est proposé sur les prospectus que de vulgaires tortillards s'arrêtant à toutes les bulles anticycloniques de la zone Atlantique Sud...

Bref, rien de bien réjouissant donc. Il va falloir s'armer de patience, ce qui n'est pas ma qualité première, et accepter le retard avec la tête de course qui se compte bientôt en millier de milles... c'est cher payé.

Mais je ne commence pas encore à me rationner, loin s'en faut (d'abord parce-que ce n'est pas moi qui suis en retard mais plutôt eux qui sont trop en avance...)

Pour garder le moral, j'ai pu profiter de quelques œufs au bacon (et il m'en reste encore) et de ma dernière pomme Cofruid'Oc, un vrai régal !

En attendant, voici la suite de la playlist du bord : bit.ly/PLAYLIST_KITO

Kito
Bastide Otio

 

[MESSAGE DU BORD DE BASTIDE OTIO - 18/11 / 05h59]

16 11 18 1

Fernando de Noronha

Bonjour

Depuis hier soir, j'ai donc la tête à l'envers, dans l’hémisphère Sud, dans lequel je devrais passer environ 2 mois.

Les conditions de navigation sont excellentes : alizé de 15/20 nœuds, pas de grain, et le bateau qui accélère régulièrement au fur et à mesure que le vent adonne. Pour le moment, il faut profiter. Ce que je fais. J'essaye de dormir et je vois que maintenant, il me faut beaucoup moins dormir pour récupérer. Petit à petit, j'ai moins sommeil. Je suis dans un autre rythme.

Hier j'ai donc passé l’Équateur, croisé quelques cargos remontant vers le nord, balancé ma balise Argonautica en mer, échangé avec Cali et sa Mie Câline, mangé, fabriqué un peu d'eau, mis en boite quelques vidéos, rangé les voiles bien calées au vent, vérifié que tout allait bien... ce qui est le cas.

Coté classement, il ne se passera rien. Tout le monde s'aligne pour une course de vitesse pour laquelle certains bateaux semblent être faits...

Voili voilou
Affaire à suivre

Kito
Bastide Otio

 

[MESSAGE DU BORD DE BASTIDE OTIO - 17/11 / 06h24]

16 11 17 1Cap sur le Brésil

Bonjour

Le Pot est derrière !

J'en suis sorti en traversant d'énormes nuages noirs très impressionnants à l'avant desquels les rafales ont atteint 35 nœuds.
C’était tendu à bord mais je ne me suis jamais arrêté, contrairement à mes petits camarades derrière qui, j'imagine, ont passé une bien mauvaise nuit.

L'alizé de Sud-Est a repris le dessus, bien plus stable et plus fort que prévu. Le ciel s'est dégagé rapidement en fin de soirée permettant à la lune d'éclairer largement le nouveau terrain de jeu de Bastide Otio.

J'ai croisé un cargo hier soir et entendu quelques conversations en VHF (en espagnol) bref , il y a du monde dans le bourg... Je devrais franchir l’Équateur en fin de journée. En principe, ça ne fait pas mal...

Pour le reste, je suis contraint, comme les petits copains de devant de faire route vers le Brésil (plutôt que vers l'Afrique du Sud) pour contourner l'Anticyclone de Sainte Hélène. Hélène ne se laisse pas contourner facilement, ce qui risque fort de se confirmer dans une petite semaine.

En tout cas, les prévisions nous annoncent une belle pagaille au large de Rio de Janeiro...

Mais nous n'y sommes pas encore...

La bise à toutes et à tous

Kito
Bastide Otio

[MESSAGE DU BORD DE BASTIDE OTIO - 16/11 / 05h05]

DSC 2069Pot au Noir 2ème service

Bonjour là-haut

Bien on ne peut pas dire que ce Pot au Noir nous aura été profitable. On aura tout eu... la zone qui s'étend juste avant notre passage vers le sud, des calmes du 10°N au 5°N (et je reste optimiste).

J'ai même pu me baigner hier matin!!!!
D'où la photo en pj qui ravira les Graulens...

Mais bon, il faut bien prendre son mal en patience, donc je m'occupe, je bricole, je répare. Heureusement, la job list est courte (ZS récalcitrant, gaine d'écoute de gennak cassée, humidité à l'intérieur de l'une des caméras etc.) Mais le Pot au Noir reste le Pot au Noir et il faut être de tous les instants sur les réglages, choquer, border, changer, reborder, rechoquer, rechanger... Pour une efficacité d'avancement d'une médiocrité bien au-dessus de la moyenne. 

Et pas moyen de dormir plus d'un quart d'heure d'affilée.
Le bonheur quoi!!!
Je m'efforce de ne pas trop regarder le classement, ca me déprime!!!! Devant, ils se sont barrés et derrière, ils reviennent....
Allez encore une journée comme ça.

Kito
Bastide Otio

 

[MESSAGE DU BORD DE BASTIDE OTIO - 15/11 / 05h50]

Bord15 11 16Bonjour

Le Pot commence tôt !

Le vent a molli brusquement par 10°N, avec un premier grain, annonciateur d'une journée difficile à bord de Bastide Otio.

J'avais prévu de dormir un peu plus cette nuit en prévision de cette fameuse zone mais ça a été tout le contraire...
Le peu de vent est instable. Les orages menacent un peu plus dans l'ouest, du coup les manœuvres sont nombreuses même si je fais un effort pour les limiter au mieux...

"j'ai les mains moites et les pieds poites"... Il fait lourd mais pour le moment pas de pluie.

Les premiers ont été bien ralentis aussi sauf certains qui sont passés comme des fleurs (BOSS ou SMA)

Je profite de ce message nocturne pour joindre la playlist du Vendée Globe Bastide Otio...   Par ici

Kito

 

[MESSAGE DU BORD DE BASTIDE OTIO - 14/11 / 06h18]

AY1I1146LD

Bom dia...

Nuit paisible, moins de vent, moins de mer, moins de tonnes d'eau sur le pont, plus de lune (on ne fera pas mieux ce mois ci), plus sec dedans... Bon évidemment, ça va moins vite.

Tout cela est bien sur lié au passage, sous le vent, des îles du Cap-Vert dont j'ai pris bien soin de m’écarter depuis des jours, non pas qu'elles ne soient pas accueillantes (on n'y va pas pour faire de la cueillette dans les bois non plus...) mais parce-qu'elles sont hautes et donc propices à couper l'alizé, qui lui même a par ailleurs baissé d'un cran, profitant à ceux qui sont devant.

Depuis un petit moment, j'essaie de trouver le meilleur endroit pour franchir le fameux Pot-au-Noir, qui s'annonce pas commode. Le point moyen, on le connait (entre 26 et 28°ouest) mais chaque jour ça change (voire chaque heure).
Il n'y a pas de solution magique. Pour trouver ce meilleur endroit il faut savoir lire les cartes météo, les photos satellite et avoir beaucoup de chance...

Les premiers devraient y arriver aujourd’hui. Bastide Otio après-demain. D'ici là je vais essayer de récupérer un peu pour être en forme pour rester sur le pont 24h d'affilée.

Bonne semaine à tous

Kito

NB: les copains de Séraphin sont bien de retour. Ils m'ont dit qu'ils étaient contents d'avoir eu de ses nouvelles...

 

[MESSAGE DU BORD DE BASTIDE OTIO - 13/11 / 06h51]

12 novembre reaching
 
Hello la terre ?

Ici la capsule Bastide Otio...

Grasse mat ce matin. J'ai dormi 4 h d'affilée. J'ai du appuyer 2 fois sur le bouton ON de l'alarme et voilà...
D'ailleurs ça a l'air d'aller plus vite quand je dors!!!!
Il ne fait pas trop bon se promener sur le pont car il est submergé par les vagues quand le bateau part en surf à 24/25 nœuds. En réalité, je suis confiné à l'intérieur du bateau où il fait une chaleur de bête et l'odeur qui va avec!!

Bon voilà ça fait bientôt une semaine qu'on a quitté les Sables, qu'on est au chaud dans les alizés en bâbord amures. On a fait un bout du chemin, certains plus encore (c'est quand même impressionnant la cadence de ceux de devant).

J'ai appris pour Tanguy. Je suis désolé pour lui. Je le crois capable de nous refaire une "Parlier" (transmettez lui toutes mes amitiés).

Moi, je fais ma route au rythme qui me va (enfin je me persuade que ce rythme me va...)

Et puis, comme j'ai franchi hier, le tropique du cancer, je voudrais vous rappeler l'absolue nécessité d'aider la recherche contre le cancer par tous les moyens que vous jugerez utiles, mais en particulier en allant sur www.capcontrelecancer.org. Je compte sur vous.

Là, le vent a beaucoup molli, et je vais retourner dans le cockpit remettre de la toile...

Bon dimanche à tous

Kito
Bastide Otio

 

[MESSAGE DU BORD DE BASTIDE OTIO - 12/11 / 07h27]

12nov16Bonjour

J'ai changé de configuration de voiles d'avant-hier soir mais ça n'a pas suffit à compenser le manque de vitesse constaté depuis Madère. Il faut dire que le vent a passablement molli pendant la soirée ce qui donc ne veut rien dire sur la légitimité de ce choix. J'ai, moi, le sentiment que c'est mieux (et après tout , c'est le principal...)

La lune, qui a pris un peu d’embonpoint a éclairé quasiment toute la nuit, il fait doux et maintenant la température de l'eau affiche plus de 23°C. Par contre, il fait humide sur le pont. Du coup je repense à ce malheureux poisson volant que j'ai aperçu le 2eme ou 3eme jour de course. Figurez vous que j'en ai pas vu un autre depuis. Ça ne devrait pas tarder à pulluler mais celui-ci était vraisemblablement perdu.

J'imagine l'histoire de ce pauvre Séraphin (le poisson volant en question) : Alors qu'il était comme ses milliers de congénères en train de batifoler dans les eaux chaudes des Bahamas, insouciant aux dangers qui le guettaient, notamment les nombreux prédateurs sous-marins (les daurades coryphènes par exemple) ou aériens (les frégates) il s'amusait à passer sous la coque d'un vieux cargo battant pavillon du Libéria et dont l’équipage était mené par le capitaine Kazahk, sans foi ni loi...

Alors que Séraphin frôlait la coque boursoufflée du navire, il fut aspiré par une colonne d'eau et se retrouva piégé dans  l'un des ballasts géants du cargo. Au moins il ne risquait plus les frégates et les mahi-mahi....mais il y faisait complètement sombre.

Le capitaine Kazahk avait une précieuse et illégale cargaison à récupérer en Gallice et traversa donc l'Atlantique. Proche de sa destination, les conditions météo étant favorables, l'équipage décida de vider les ballasts du cargo et libéra enfin le pauvre Séraphin, qui n'avait pas prévu un tel voyage, ni sa petite laine, car en Gallice l'eau n'est pas à 29°C comme aux Turks &Caicos....Mais un couple de Globicéphales avait suivi l'affaire et la trajectoire du cargo. Ils ramèneront Séraphin sous les tropiques.

Bon ! Je retourne à mes réglages !

Kito
Bastide Otio

 

[MESSAGE DU BORD DE BASTIDE OTIO - 11/11 / 09h47]

11nov16 1Bonjour à tou(te)s

Bon il faut que je vous la raconte quand même…

Pour un Vendée Globe, il faut penser à tout, pendant des mois, aux pièces de rechanges, à la technique, à la com, à la bouffe, etc. On s'y prépare minutieusement.
Le matin du départ, je mets ma brosse à dents et le dentifrice dans ma trousse de toilette, la referme soigneusement et la mets dans mon petit baluchon. Me voilà parti.

Le dimanche soir, petit message :"t'aurais pas oublié ta trousse de toilette ?"
Je vérifie : "non pas de problème, je l'ai avec moi"

Seulement voilà. Il y a un an ou deux, l'un de nos partenaires, le CFA Sport de Montpellier, a gentiment offert à toute l'équipe technique des trousses de toilette, toutes identiques. Vous commencez à comprendre… Gwen partageait la même maison que moi la dernière semaine et j'ai embarqué sa trousse plutôt que la mienne ! Or, il y a bien dedans quelques ustensiles pour se laver mais pas mes bouchons anti bruit et une seule lame de rasoir.

Il va falloir bien la gérer celle-ci!!!!!

Pour le reste, la nuit a été acrobatique, le vent très instable, avec des grains montant jusqu'à 25 nœuds; sous spi c’était un peu chaud. Du coup j'ai changé pour le grand gennak mais je ne suis pas sûr que ce soit le bon choix, quoique, ça dépend des moments... C'est toujours compliqué quand c'est instable...

Les petits copains se sont barrés par devant, plus de vent que moi en début de nuit. Pas bien grave, la route est longue.

Kito
Bastide Otio

 

[MESSAGE DU BORD DE BASTIDE OTIO - 10/11 / 05h25]

Kito 10 11Bonjour

Belle nuit paisible au nord de Madère.
La mer est lisse, le vent doux et stable, le ciel étoilé et (presque) sans nuages. Ça glisse sous grand spi et Gv haute.

La bande de d'jeuns à l'ouest se sont brulés (un peu) les ailes à frôler la bulle anticyclonique mais ils sont bien passés. Les vieux briscards, comme Jean et moi, étions plus prudents à l'extérieur de la courbe pour avoir plus de vent...

J'ai pu enfin utiliser ma banette "révolutionnaire". Je me suis bien reposé cette nuit (3 X 1 h) et ça fait du bien. Ma crève, elle, va moins bien et je vais finir par l'anéantir...

 Plus à l'ouest, la victoire confirmée de Trump me consterne. J'espère que ce n'est pas un signe prémonitoire de ce qui pourrait se passer en France et en Europe dès l'an prochain. Voter pour n'importe qui plutôt que pour ceux qui magouillent depuis des décennies à la tête des états????

Bon, l'Amérique c'est loin et moi je vais en Vendée...

 Kito
Bastide Otio

 

[MESSAGE DU BORD DE BASTIDE OTIO - 09/11 / 05h15]

PolaroidBonjour

Les milles défilent...

La journée d'hier a été calme et j'en ai profité pour ranger ma chambre, notamment remettre le J1 en ordre. Il est vrai que 150m2 de 3DI ça prend un peu de place dans la soute à voiles. Bien m'en a pris car depuis que j'ai réussi a enlever les noeuds et le rouler correctement, il a repris du service pour faire avancer le bateau...

Entre 2 manœuvres j'ai aperçu un couple de globicéphales de bonne taille, gris anthracite, sautant dans les vagues et mon premier poisson volant, perdu sans doute car la température de l'eau n'est pas encore celle des tropiques, là ou on les trouve d'habitude...

La nuit a été plus mouvementée avec plus de vent, de grosses rafales, et de l'instabilité dans l'air. Il a fallu être sur les écoutes...

J'ose pas le dire mais vous remarquerez que j'ai battu mon record de durée sur le Vendée Globe !!! Et comptez sur moi pour l'exploser...

Quelles sont les nouvelles outre-Atlantique? Trump ou Clinton? Rassurez moi

Kito
Bastide Otio

 

[MESSAGE DU BORD DE BASTIDE OTIO - 08/11 / 05h53]

Double arc en cielPortugal

bonjour

Ça glisse.

Le ciel est clair et les grains se font plus rares, même si le vent reste très instable.

Je rentre dans la course, je prends mes marques. Je suis prudent, peut-être trop, dans mes choix de configurations de voiles... Il y a de la tactique dans l'air à l'approche d'une dorsale anticyclonique qui va nous ralentir quelque peu.

Il fait déjà moins froid que la première nuit glaciale. J’ai pu dormir cette nuit et c'était nécessaire...

Je profite de ce message pour remercier tous les amis qui m'ont envoyé des messages d'encouragements par centaines avant le départ et auxquels je n'ai pu répondre....

Kito
Bastide Otio

 

 

[MESSAGE DU BORD DE BASTIDE OTIO - 04/10 / 18h02]

DSC 2028Bastide Otio amarré au ponton du Vendée Globe

Voici une bonne chose de faite !

Il nous aura même fallu attendre quelques heures devant la jetée du port avant de pouvoir entrer a mi marée après un peu moins de 8 jours de convoyage depuis Port Camargue.

Nous aurons connu tout type de conditions, du vent fort, de la pétole, du portant, du près, du reaching, des orages.

Le bateau arrive nickel et l'équipage a bien mérité un peu de repos avant d'attaquer une bonne séance de nettoyage... ça ne sent quand même pas très bon un bateau avec 3 mecs à l'intérieur pendant 2000 milles !!!!

Bises et à bientôt
Kito

 

[MESSAGE DU BORD DE BASTIDE OTIO - 04/10 / 04h44]

CAM111470054719Encore un petit effort 

On se rapproche.

Le moins que l'on puisse dire c'est que ce n'est pas confortable... Le vent d'est est fort, plus de 30 nœuds, la mer est forte et comme le bateau va vite - ben, on l'a préparé pour ça - ça cogne fort, ça penche fort et ça mouille fort... trop fort !
Et comme d'habitude, quelque soit le sens dans lequel on le prend, on se cogne le golfe de Gascogne au près dans la brise !!!
Tout devient compliqué à bord, se déplacer, manger, boire, dormir…
Mais ça devrait s'améliorer rapidement ce matin en approchant des côtes Vendéennes qui nous protègerons de la mer, puis le vent devrait mollir aussi dans la journée, voire tomber complètement.
Nous rentrerons au port des Sables vers 16h avec la marée montante.

Kito
Bastide Otio

  

[MESSAGE DU BORD DE BASTIDE OTIO - 03/10 / 04h47]

DSC 2023Un dimanche au soleil

Les conditions étaient parfaites hier dimanche : du grand soleil, du vent, mais pas trop, venant du sud, donc portant et chaud. Bastide Otio en a profité pour allonger la foulée vers le Nord Est et ça faisait longtemps qu'on ne faisait pas route directe vers les Sables...

Cette nuit était également magnifique avec de nombreuses étoiles filantes dont la chute est parfois spectaculaire. Toujours pas de lune mais de nouveau des cargos en pagaille sur le rail entre Finisterre et Ouessant.

Notre ETA est toujours annoncée mardi soir, sauf si les contrôleurs maritimes ou le personnel naviguant se mettaient en grève... mais ces derniers n'ont pas l'air de se plaindre trop. Il reste à manger dans la cambuse et au moment ou j'écris ces quelques lignes, ils dorment comme des bienheureux...

Reste que la dernière ligne droite ne le sera pas car il nous faudra louvoyer dans du vent soutenu levant de la mer courte. C'était trop beau pour durer...

Kito
Bastide Otio au Nord de la Corogne

 

[MESSAGE DU BORD DE BASTIDE OTIO - 02/10 / 04h23]

DSCN0767

Molligasse

Bonjour à tou(te)s

Au large de la Péninsule Ibérique (à la latitude de Vigo) nous attendons patiemment (pas vraiment à dire vrai...) le vent de Sud annoncé. Hier nous sommes passés du bon côté de la dorsale anticyclonique et pu enfin virer de bord. Le bord précédent nous rapprochait plus de Terre Neuve que de la Vendée....

Ici, à 150 milles des côtes, il n'y a personne, mis à part 1 ou 2 cargos en route vers les Amériques et quelques dauphins joueurs. Le ciel s'est libéré de tous les nuages de la veille, laissant place à des millions d'étoiles magnifiées par cette nuit sans lune...

Nous pensons arriver aux Sables mardi soir (le 4).L'équipage se porte bien.

Bon dimanche
Kito
Bastide Otio

 

[MESSAGE DU BORD DE BASTIDE OTIO - 01/10 / 07h57]

IMG 2521Complètement à l'ouest...

Mais que font les ponts et chaussées portugais?

La route de l'ouest, empruntée par Bastide Otio, est sacrement déformée avec des nids de poule partout...

La remontée du Portugal est laborieuse et inconfortable. On attend impatiemment le vent de sud promis depuis le départ de Port Camargue mais il tarde à venir, ralenti par la persistance de l'anticyclone des Açores et donc de ce vent de nord irrégulier tant en force qu'en direction...

 Mais on prend notre mal en patience tout en constatant que l'automne est bien là. On l'avait un peu oublié dans le sud de la péninsule ibérique mais maintenant, il se rappelle à notre bon souvenir...

En bref, ca caille!!!

Kito

Bastide Otio

159 milles a l'ouest de Leiria

 

[MESSAGE DU BORD DE BASTIDE OTIO - 30/09 / 04h40]

Cap au large

Bonjour

Nuit splendide, sans lune et sans nuage...

Nous sommes au large, à l'ouest du cap Sao Vincente, déjà... Il faut dire que depuis 48h, ça a bien cavalé... Nous nous sommes fait expulser du détroit de Gibraltar par un bon levante qui n'a fait  que se renforcer après Tarifa et Trafalgar pour atteindre 45 noeuds en levant une mer forte.

Inutile de dire que la journée fut humide sur le pont de Bastide Otio... Au moins, il est propre !!!

Pour l'heure, les conditions se sont quelque peu apaisées et nous sommes au près, cap au Nord Ouest vers Terre Neuve mais je vous rassure, on virera de bord avant de l'atteindre... dans 24 h environ.

A suivre 

Kito/ Vincent /Jon

 

[MESSAGE DU BORD DE BASTIDE OTIO - 29/09 / 07h27]

©Robin Christol Bastide Otio1Alboran express

 Bonjour

Quand vous lirez ces quelques lignes, nous serons dans le détroit de Gibraltar. Le vent d'Est est fort depuis hier, entre 25 et 35 nœuds, et depuis Ibiza on tient une vitesse moyenne élevée. C'est un peu acrobatique pour tenir debout et ça secoue pas mal car la mer est forte.

Le ciel est limpide et la température douce.

Le jour se lève sur le Maroc. 

Ciao la Med !

Kito /Vincent / Jon

 

[MESSAGE DU BORD DE BASTIDE OTIO - 28/09 / 07h38]

©Gilles Martin Raget Bastide Otio5Nuit agitée

Hello la terre

Nous avons été quelque peu ralentis ces dernières 24 h par les caprices de la météo. D'abord la pétole qui s'est installée sur les Baléares rendant notre progression laborieuse, puis les orages qui ont généré des rafales puissantes. On a même observé la formation de trombes..... Prudents, nous avons passé la nuit sous toilés et sous la pluie...

On manque tous un peu de sommeil et la journée d'aujourd'hui s'annonce sportive avec le vent d'est qui devrait se renforcer régulièrement jusqu'à Gibraltar.

Il nous a fallu également couper l'ensemble de l'électronique afin d'éviter que la foudre ne fasse quelques dégâts.

A part ça, tout va bien à bord de Bastide Otio !

Affaire à suivre... 

Kito, Vincent, Jon

 

[MESSAGE DU BORD DE BASTIDE OTIO - 27/09 / 04h58]

CrewEn approche des Baléares

Bonjour à tou(te)s
Les conditions sont parfaites pour ce début de convoyage. Un brin de lune rousse vient de monter de l'horizon. Un gros orage du côté de Barcelone a broyé du noir toute la nuit mais ne nous a pas menacés. 
Le bateau glisse sans peine sur une mer lisse et l'équipage a pu prendre ses marques et se reposer quelque peu. 
Nous sommes au nord des Baléares que nous doublerons ce matin par le nord....
Cette journée de mardi s'annonce sous les meilleurs auspices. J'espère la même chose pour vous à terre.
A bientôt
Kito

Cam121474892313