Mots du bord

 

[MESSAGE DU BORD DE MADE IN MIDI - 21/11/18]

IMG 0079[1]Terre

Bonjour à tou(te)s

Ben voilà encore un océan traversé.
La course n'est pas finie, loin s'en faut tant le tour de la Guadeloupe est un exercice difficile, aléatoire et où il peut se passe tant de choses…
Mais ça c'est une autre histoire.
En attendant, je suis en approche au nord de la Guadeloupe. Le jour devrait se lever quand je serai à la Tête à l'Anglais et devrait donc arriver de jour à Pointe-à-Pitre.
La journée d'hier, qui avait plutôt bien commencé, n'a pas tourné à mon avantage. J'avais repris 10 milles d'avance sur Arthur à coups d'empannages pour profiter au mieux des bascules du vent et puis un gros vilain nuage est venu mettre le bazar dans ce scénario idéal. Pendant 4h, j'ai buté contre cet amas humide tandis que mes compagnons d'échappée, plus au nord, profitaient d'un vent beaucoup plus soutenu que je ne toucherai moi que bien plus tard à la mi-journée.
Redistribution des cartes...
J'ai croisé Sébastien Destremau et son IMOCA en fin de journée. Je l'ai appelé en VHF pour être sûr qu'il m'ait vu comme il a emboutit un autre IMOCA au milieu de l'Atlantique...
Arthur a une belle avance, Luke m’a collé aux basques pendant un bon moment avant de me doubler mais je reste à portée de fusil. Je vais nettement moins vite et c'est étonnant qu'ils ne soient pas devant depuis longtemps.
Mais peu importe de finir 4ème, 6ème ou entre les 2... J'étais venu chercher la bagarre, j'ai été servi !
J'étais venu chercher la gagne, là c'est perdu, mais même si on fera le bilan plus tard, je me rappelle qu'au départ nous étions 53 Class40 et beaucoup prétendaient à la victoire…
Verdict dans le canal des Saintes dans quelques heures après la pétole sous le vent de la Soufrière.
Pour le moment, il fait beau, l’alizé est régulier, la douceur exquise.

Je crois que finalement c'est Aymeric qui finit second devant Phil qui aura beaucoup perdu autour de l'île…

Je m’en vais faire une petite sieste avant d'attaquer la dernière difficulté et j'essaye de ne pas attaquer la falaise.

Allez, les 4 derniers Rhum Songs

Supergrass / ST Petersbug
Cage the Elephant / Cigarette Daydream
Mome/ Aloha
Moriarty / Julie Gold's Candy Cane Tale

[ A ECOUTER ICI >>> bit.ly/PlaylistRDR2018 ]

Kito
Made in Midi

 

[MESSAGE DU BORD DE MADE IN MIDI - 20/11/18]

De Pavant Kito : Made in Midi : Class40 : Robin Christol DJI 0054Bienvenue au royaume des Sargasses

Bonjour à tou(te)s

Je sais que beaucoup se sont plaints de n'avoir pas reçu le mot du bord quotidien... Effectivement, j'ai quelques problèmes de connexion avec le satellite américain alors que depuis le début de la course tout marchait bien avec le satellite européen. Bref, ça s'améliore de ce côté mais toutes mes excuses, je vous promets, ça n'arrivera plus...

Me revoilà donc. Le décor n'a guère changé, toujours du vent, toujours des vagues, plutôt plus grosses, seul le ciel s'est couvert pendant 24h. Là ça va mieux et je viens de voir tomber dans l'eau une boule de feu impressionnante. La lune également a pris un peu d'embonpoint et éclaire presque jusqu’à l'aube

La grande nouveauté du jour, c'est l'apparition en masse des sargasses et son cortège de difficultés. Elles se prennent dans la quille et les safrans jusqu'à rendre le bateau lent et incontrôlable. Il est bien difficile de les enlever. La seule méthode qui convient consiste à coucher le bateau pendant quelques secondes. Ça marche mais c'est périlleux pour les voiles. Déjà que j'en ai plus beaucoup.... ça s'accroche partout, ça fait des guirlandes dans les filières (bientôt Noël !!!) et ça bouche les évacuations du cockpit. Rien à dire, un cadeau du ciel...

Le match pour la 4ème place s'est intensifié. J’ai tenté une option au sud mais qui n'a pas fonctionné. Je m'attendais d'après mes fichiers à une rotation plus franche du vent vers la gauche et cette rotation n'est pas venue, voire pire... on va arriver groupés en Guadeloupe...

Sinon, à part ça, ça commence à être un peu long et je crois que je vais apprécier un peu de calme. Mais ça, c'est pas pour tout de suite.
Par contre, ça sent tout bon pour Yoann qui est déjà au Nord de la Guadeloupe et qui va s'octroyer une très jolie victoire qui ne souffre d'aucune contestation, bateau rapide, trajectoire optimale, et apparemment pas de bobos…

Bravo !!!

Et vous reprendrez bien un peu de Rhum Songs...

Ska Cubano / No Me Desesperes
Senor Coconut / Sweet Greams
Zoufris Maracas / Et si demain

[ A ECOUTER ICI >>> bit.ly/PlaylistRDR2018 ]

Kito
Made in Midi 

 

[MESSAGE DU BORD DE MADE IN MIDI - 18/11/18]

IMG 0047[1]Zig et Zag

Un coup vers l'ouest, un coup vers le sud.
Au gré des variations de la direction du vent et à la recherche de zones plus ventées afin de réduire la route et d'augmenter la vitesse. Tel est le jeu...

Cela fait maintenant 2 semaines que nous sommes en mer. Joyon et Gabart auraient eu le temps de faire un aller-retour...
Il fait toujours très beau. Les petits nuages d'alizés restent petits et ne se transforment pas en grain. Le vent est plutôt régulier et soutenu, la mer formée, ce qui permet de faire quelques belles galopades.
Quand le bateau est lancé à pleine vitesse, 18 nœuds, il rattrape la vague de devant et plonge à travers submergeant totalement la coque, le pont et le cockpit. Hors de question dans ces conditions de se risquer dehors plus d'une minute ou 2. Ce qui fera que nous arriverons à Pointe-à-Pitre aussi pâlots que lors de notre départ de St Malo...
Le groupe des 7 mercenaires s'est distendu. Yoann est loin devant, Phil et Aymeric s'écharpent comme des chappelliers pour la place de dauphin, tandis que ça devient de + en + serré pour la médaille en chocolat ; le vaillant Arthur se rapproche à chaque classement et Luke va plus vite que son ombre. Et attention au 7ème, Antoine, qui a du faire une figure libre hier martin (vu sa vitesse entre 2 classements) mais qui reste à portée de fusil.
On en oublierait presque que la partie a commencé à 53.
Tout ceci annonce bien du stress pour les 3 jours qui viennent....

Vous reprendrez bien un peu de Rhum Songs?

La Yegros / Vienie de Mi
M & co / Manitoumani
FM Laeti / coco

[ A ECOUTER ICI >>> bit.ly/PlaylistRDR2018 ]

Kito
Made in Midi
Latitude d'Anegada (Virgin Islands)
Longitude de l'embouchure de l'Amazone ou de Kangarsuuk (Groenland)

 

[MESSAGE DU BORD DE MADE IN MIDI - 17/11/18]

Le retour du J2Stars wars le retour du J2

Bonjour à tou(te)s
Alors que la galaxie entière contemple l'immensité de l'univers, là-bas très loin sur la planète terre, une bataille féroce se livre sur de frêles esquifs à destination d'îles paradisiaques. A bord de leur navettes spéciales, les pilotes tentent de se frayer un chemin périlleux entre 2 continents, l'un peuplé d'étranges êtres humains qui se font la guerre entre eux depuis des millénaires, l'autre, peuplé d'étranges êtres humains, arrivés depuis peu qui ne pensent qu'à faire la guerre sur tous les autres continents.

Leur Graal, le Rhum, mélasse fortement alcoolisée qui permet à tous ces humains d'oublier ce qu'ils sont en train de faire sur cette planète.

Sur une petite navette Rouge et Jaune, curieusement nommée Made in Midi, un pauvre type hirsute fait preuve d'imagination pour se maintenir dans le groupe de tête, composé de 7 mercenaires sans foi ni loi. Il faut dire que sa navette spéciale est lourdement handicapée depuis plusieurs jours par la perte d'une voile essentielle mais il a décidé de se mettre à la couture, ce qui lui a permis hier de ressortir le J2 qui avait été détruit lors d'une tempête précédente. Opération réussie.

Ils sont maintenant à moins de 1000 milles de l'île et de sa boisson tant convoitée... environ 4 jours.

Et pendant ce temps-là, certains, ceux qui ont encore quelque chose entre les oreilles, vont profiter des prochains Rhum Songs (suite)

Calvin Russel / Crossroad
Mountain Men / Blues Before My Time
Angus & Julia Stone / A Heartbreak

[ A ECOUTER ICI >>> bit.ly/PlaylistRDR2018 ]

Kito
Made in Midi
Latitude de la Isla de Tortuga (Haiti)
Longitude de Rio de Janeiro (Brazil)

 

[MESSAGE DU BORD DE MADE IN MIDI - 16/11/18]

De Pavant Kito : Made in Midi : Class40 : Robin Christol IMGL1378 copieMollesse

Bonjour à tou(te)s
Oui, l'alizé est mou depuis hier soir. J'ai le sentiment, qui n'en est pas un, de ne pas avancer.
Moi aussi je me laisse porter par cette mollesse envahissante. Je récupère des jours précédents. Je dors et multiplie les siestes d'une heure.
Dehors, il fait doux, et je supporte encore une petite polaire même si le pont est sec. Incroyable ! Quand je vous dis que je n'avance pas...
Pas de nuage, donc pas de grain. J'ai bien fait une dizaine d'empannages en 24 h mais peu convaincants, les rotations de vent n'étant pas très franches. Je n'arrive pas à me faire à cette idée mais tôt ou tard, ceux de derrière passeront devant...
Le fait marquant de ma journée d'hier a été un deuxième croisement avec l'ami Cali sur la Mie Câline, son IMOCA à foil. Il est passé 5 milles derrière et on a pu papoter par VHF. Apparemment, il n'a pas pris les bonnes options car la première fois qu'on s'est croisé, c'était avant Madère, il y a une semaine environ. Peu après, j'avais viré de bord pour affronter le 3ème front, lui avait préféré continuer plein sud...
En réalité, il me manque 2 choses pour être heureux (+ 2/3 autres...), un Grand Spi et un iPod qui fonctionne. Car il parait qu'il y a un mec qui vous fait partager une super playlist...

Rhum Songs (suite)
Napkey / Moon
Marianne Aya Omac / En Mi
la Rue Ketanou / On S'Enmène

[ A ECOUTER ICI >>> bit.ly/PlaylistRDR2018 ]

Kito
Made in Midi
Longeant le 20ème parallèle à la longitude de Vitoria (Brazil)

 

[MESSAGE DU BORD DE MADE IN MIDI - 15/11/18]

Cam21542224194Jeudi 15

Hello la terre, ici les Tropiques
Voici la première belle journée depuis le départ de Saint- Malo. Enfin !!!
Il y a du vent, régulier, la mer est bien rangée, pas de grain, le ciel bien étoilé, quelques étoiles filantes et le bateau glisse sans effort.
Ce serait même une excellente journée sous grand spi, si l'anglais ne se faisait pas la malle et si le bateau rouge et noir ne revenait pas aussi vite dans mon sillage !!!!
Mais la perfection n'est pas de ce monde et il faut se contenter de ce que l'on a et se passer de ce que l'on n’a pas ou plus...
Ces bonnes conditions m'ont permis de me reposer, de dormir plus, de reprendre des forces.
L'hydrogénérateur marche toujours bien, le dessalinisateur aussi.
Dehors, il y avait beaucoup d'oiseaux du large dont je ne connais pas le nom. Je ne sais pas pourquoi il y en avait autant. C'est toujours étonnant de les voir là, si loin de tout.

Je vais reprendre la suite de mes Rhum Songs :

Bronsky Beat / Smalltown Boy
Hubert Feix Thiephaine / Lorelei
Flox / High Rope

[ A ECOUTER ICI >>> bit.ly/PlaylistRDR2018 ]

Kito
Made in Midi
Latitude des Turk &Caicos
Longitude de Fortaleza (Brazil)

 

[MESSAGE DU BORD DE MADE IN MIDI - 14/11/18]

Lundi 12 2jpgBad news

Bonjour à tou(te)s

La journée d'hier avait bien commencé, avec l'apparition simultanée d'un paille-en-queue et de poissons volants, signes que j'allais bien dans la bonne direction et vite…
Et puis ce que je craignais depuis plusieurs jours sous chaque nuage a fini par arriver. Je n'ai plus de grand spi...
Hier soir, lors d’un empannage, le spi a fait quelques tours dans l'étai du solent. Il s'en est suivi une petite déchirure bégnine et en essayant de le rentrer avec la chaussette, il s'est ouvert en 2. J'ai ensuite mis plusieurs heures à essayer de rentrer les 220 m2 de tissus devenus fous sur le pont avant.
J'y suis finalement parvenu au prix de gros efforts, puis j'ai remis une autre voile. Pour faire route.
J'ai perdu beaucoup de temps dans cette histoire mais je vais surtout continuer d'en perdre maintenant, sans cette voile essentielle.
Je pense que cette nouvelle devrait réjouir au moins 3 de mes concurrents directs mais c'est ainsi...
J'avoue que cette histoire m'a un peu abattu… Je vais devoir adapter ma trajectoire à cette nouvelle donne....
A +
Kito

 

[MESSAGE DU BORD DE MADE IN MIDI - 13/11/18]

Cam11542048872[1] copieVers le sud

Bonjour
Nous sommes bientôt à mi-parcours.
La nuit est noire même si un émincé de lune vient timidement éclairer ses premières heures et le jour se lève de plus en plus tard (ce qui est plutôt bon signe).
J'espère que nous aurons des nuits plus calmes que celle-ci.
Le vent moyen est autour de 20 nœuds, ce qui permet de porter le grand spi et toute la GV (c'est la limite) et puis toutes les 1/2 h, un nuage se forme, gonfle en grain, le vent passe de 20 à 25 nœuds quand tout va bien, ce qui est déjà rock and roll avec toute cette toile et parfois, ça monte brusquement à 30 et plus, et là, ce n'est franchement pas très cool. Le bateau part en survitesse, bute dans la vague de devant. Le pont est submergé, le skipper aussi, et ainsi de suite jusqu'à ce qu'inévitablement le bateau finisse par se coucher sur l'eau, en vrac. Même si le pilote fait des merveilles pour garder le cap (je ne sais pas comment il y arrive aussi bien...)
Là on se dit qu'il faut affaler mais on ne sait pas faire quand il y a 30 nœuds alors on garde tout et puis le vent revient à 20 nœuds et on se dit à nouveau que le grand spi c'est bien... jusqu'au prochain nuage...
Et ça toute la nuit....

Depuis, j'ai pris 1 ris dans la GV (et je me traine...)
Et éventuellement, il faudrait que je dorme...

Rhum Songs :

Ginkobiloba / Mamacita
Manu chao / Clandestino
winston Mc Anuff &Xifi / Big Brother

[ A ECOUTER ICI >>> bit.ly/PlaylistRDR2018 ]

Kito
Made in Midi

 

[MESSAGE DU BORD DE MADE IN MIDI - 12/11/18]

De Pavant Kito : Made in Midi : Class40 : Robin Christol IMGL8705Changement de décor

Bonjour à tou(te)s
La nuit a été tonique. Des changements de voile pour des plus grandes, des grains, des frayeurs sous grand spi par 30 nœuds. On était bien au près finalement...
La rotation du vent de l'ouest vers le nord-est a été lente et très irrégulière.
Ma position sous le vent m'a fait perdre beaucoup de terrain toute la journée d'hier sur mes prédécesseurs. Il y en a un devant qui n’a pas l'air d'avoir trop de soucis ni d'état d’âme…
Mais la route est longue et encore semée d'embuches. La moindre sortie de route peut couter cher.
Et la question c'est qui a gagné entre le jeune loup et le vieux briscard à Pointe-à-Pitre. On ne nous dit rien... pas tout c'est sûr ! La grande nouvelle c'est que l'hydrogénérateur marche et à plein régime depuis 24h. Mon bricolage a l'air solide. Pas de vibrations et tout est Ok de ce côté-là.
La vitesse a nettement augmenté depuis que nous sommes au portant mais j'espère qu'il y aura des opportunités tactiques pour revenir au contact…

Suite des "Rhum Songs"
Kurt Vile / Loading Zones
Sophie Hunger / le vent nous portera
Rone / Bye Bye Macadam

[ A ECOUTER ICI >>> bit.ly/PlaylistRDR2018 ]

Kito
Made in Midi
Latitude des Canaries
Longitude des Açores

  

[MESSAGE DU BORD DE MADE IN MIDI - 11/11/18]

Toujours face au vent

De Pavant Kito : Made in Midi : Class40 : Robin Christol IMGL7780Bonjour à tou(te)s

Et oui, c'est dimanche. Voilà donc une semaine que nous avons quitté St Malo. 2 sont déjà en Guadeloupe ou sur le point d'y arriver. C'est dingue mais finalement, c'est le tarif habituel depuis quelques éditions à quelques heures près.
Reste à savoir si François battra le record de Loïck ou pas... Ici donc, loin des Antilles, la fatigue commence à se faire sentir. J'ai cassé mon rythme de sommeil pour m'attaquer à la réparation de l'hydrogénérateur qui est en bonne voie mais j'ai bêtement perdu à la flotte une des charnières juste avant de la coller et il a fallu que j'en reconstruise une autre à partir d'un support de camera… Du grand art au niveau sculpture. Ça devrait remarcher aujourd'hui.
Le vent ne veut pas tourner à droite comme mes chers fichiers météo me le prédisent mais chaque fois un peu plus tard.
Toute la nuit, il a fallu que je sois sur le pont pour négocier un passage perturbé avec beaucoup de variations de vent, tant en force qu'en direction. J'ai changé au moins 6 fois de voile d'avant (J1/ Code0) et ça a rajouté une couche à mon état de fatigue. Les gars plus à l'ouest bénéficient de meilleures conditions et ce serait bien de stopper cette tendance, voire l'inverser.
Dans la catégorie des très mauvaises nouvelles, voire de l'avarie grave, je vous annonce officiellement que je ne peux plus utiliser mon iPod, batterie à plat... C'est terrible.
Je peux néanmoins vous proposer la suite des " Rhum Songs 2018" :
Bosco Rogers / All Wet
Shadow Party /Taking Over
Cocoon / Sushi

[ A ECOUTER ICI >>> bit.ly/PlaylistRDR2018 ]

Kito
Made in Midi
31° 24 N / 21°28 W
T° de l'eau 20°C

 

[MESSAGE DU BORD DE MADE IN MIDI - 10/11/18]

DSC 4056Patience et longueur de temps

Bonjour à tou(te)s

La nuit est noire. Le ciel est couvert. Il ne pleut pas mais pas la moindre étoile pour me guider.
Hier soir, j'ai eu droit à un ballet majestueux d'un banc de dauphins. Ils étaient très nombreux, peut être cent, probablement plus d'ailleurs. Ils sautaient au-dessus des vagues et c'était un joli spectacle, (gratuit certes, quoi que, on peut en discuter..., mais quand même l'accès aux gradins n'a pas été facile...)
Le vent est très irrégulier en force et en direction, contrairement à la journée d'hier, exigeant de nombreux réglages.
De plus, la progression de Made in Midi est contrariée par un vilain clapot d'ouest pas facile à négocier.
Bref, ce n'est pas très rapide pour le moment. C'est la même chose pour les "7 mercenaires" en tête de la classe 40.
Vivement les grandes glissades sous spi. Mais ça, ce ne sera pas au programme pour aujourd'hui... Ce sera plutôt bricolage avec le chantier de l'hydrogénérateur arraché qu'il faut impérativement que je répare avant d'être en panne d'énergie...

Et je vous l'avais promis, retour de la playlist "Rhum Songs" pour ceux qui ont quelque chose entre les oreilles... :
Tash Sultana / Jungle
Bonobo / Black Sands
The Beatles / When My Guitar Gently Weeps

[ A ECOUTER ICI >>> bit.ly/PlaylistRDR2018 ]

Kito
Made in Midi
Latitude de Rabat (Maroc)
Longitude de Holvsvollour (Islande)

 

[MESSAGE DU BORD DE MADE IN MIDI - 09/11/18]

DSC 4151C'est par là la sortie

Bonjour
Made in Midi est toujours sur la tranche en tribord amure et pour encore un bon bout de temps.
La nuit a été étoilée, pas de grain.
Nous sommes en bordure de la 4eme dépression et on s'en éloigne doucement.
Ma config de voiles n'est pas optimale au-dessus de 20 nœuds de vent mais on va faire avec.
Richomme a un avion de chasse à cette allure. C'est dingue… Il est 2 nœuds plus vite. Il faut lui mettre une prune !!
J'ai pu bien manger et bien dormir. J'en avais besoin. Après ces 1ers jours détestables, je pense que dans 24 h ça commencera à aller mieux.
Il fait déjà moins froid. La température de l'eau dépasse maintenant les 15 °C. Les seaux d'eau sur la gueule font moins mal....
Mais c'est toujours compliqué d'écrire 3 mots sur ce clavier….
Allez, demain promis, on écoute de la musique !!!

Kito
Made in Midi
A la latitude du Cap St Vincent et de Ponte Delgada

 

[MESSAGE DU BORD DE MADE IN MIDI - 08/11/18]

De Pavant 50 nœuds dans les grains

Bonjour la compagnie
Comme c'était bien nos petites sorties de cet été en baie d'Aigues Mortes avec tous nos partenaires !!!! Il faisait chaud, la mer plate et l'eau chaude… et je pouvais faire bosser les invités… tout l'inverse de ces derniers jours.
Cette nuit a été particulièrement pénible (peut-être me lasserais-je ?) Un bord vers l'ouest chaotique face à la mer pour "profiter" du front et de la rotation du vent et ça sous tourmentin puisque je n'ai plus de J2 depuis un bout de temps (ah oui, je ne vous l'avais pas dit mais vous avez sans doute deviné au vu de ma faible vitesse de ces dernières 24h...)
Le front est donc passé, des trombes d'eau, des orages et.... 50 nœuds de vent, le bonheur quoi ?!!
Maintenant le vent est Nord-Ouest, je fais cap au sud-ouest et pour un bon moment. Enfin les bons moments, j'espère qu'il y en aura bientôt parce que, si j'avais un reproche à faire aux organisateurs, c'est bien la météo de m.... qu'ils nous ont concoctée cette année....
Allez, tout va bien à bord de Made in Midi
La bise
Kito

 

[MESSAGE DU BORD DE MADE IN MIDI - 07/11/18]

De Pavant Kito : Made in Midi : Class40 : William Moureaux (413 sur 947)Jamais 2 sans 3

Bonjour à tou(te)s
Voilà, la grosse dépression est maintenant derrière nous ; bienvenue à la suivante...
La nuit a été violente avec des rafales supérieures à 50 nœuds et de la mer forte.
L'hydrogénérateur a été arraché par un truc qui s'est pris dedans. Je vais pouvoir réparer s'il fait beau un jour.......
Et puis ce matin, plus moyen de se connecter sur internet pour vous envoyer ce petit mot du bord. Mais après consultation de mon équipe technique, tout est rentré dans l'ordre.
J'aimerais bien que l'état de la mer en fasse autant....
J'ai croisé ce matin La Mie Câline et j'ai pu parler à Cali par VHF. Il avait lui aussi 2 3 soucis mais rien de grave. Il y a aussi Yannick Bestaven dans le coin qui faisait route vers le Portugal.
Made in midi s'est plutôt bien comporté dans ce gros coup de vent. Je ne l'ai pas trop poussé.
J'espère que le prochain front sera moins violent..... 

La bise
Kito, qui attend des jours meilleurs

 

[MESSAGE DU BORD DE MADE IN MIDI - 06/11/18]

De Pavant Kito : Made in Midi : Class40 : William Moureaux (525 sur 947)Du lourd

Bonjour
Je ne vais pas m'attarder car taper un texte dans ces conditions est une prouesse.
40 nœuds, mer forte, ça penche, ça secoue, mais ça avance.
J'ai passé la combi sèche.
Je suis un peu seul au sud. Il faut bien que j'assume mon statut de sudiste.
Désolé pour les images, on fera ça quand ce sera maniable.

Bises à tous
Kito

[MESSAGE DU BORD DE MADE IN MIDI - 05/11/18]

IMGL5207Nuit noire, nuit blanche

Bonjour à tous

Après ce joli départ de Saint-Malo, on a été tout de suite dans le bain (c'est le cas de le dire) beaucoup de manœuvres sur le pont, gennak, spi, gennak puis J1 et J2…
Ce n'était pas facile de trouver la bonne config de voiles et de se mettre dans la course après tout ce temps resté à terre. Il faut reprendre ses automatismes.
Il fait froid et très humide sur le bateau, la nuit est noire. Seuls les feux de route des bateaux sont visibles.
Je n'ai pas pu dormir. Le trafic est dense avec tous ces Class40 !!!
Je vais essayer de me reposer aujourd'hui avant la baston de mardi.
Côté classement, je n'ai aucune idée de ma position mais je suis avec Aïna, donc ça ne doit pas être si mal même si je pense avoir perdu quelques places cette nuit à cause de ces foutues algues qui se prennent dans les appendices... et ralentissent fortement le bateau.
Nous avons passé Ouessant vers 2h ce matin et nous voilà donc en Atlantique !

A bientôt
Kito
Made in Midi

 

[MESSAGE DU BORD DE MADE IN MIDI - 14/10/18]

DSC 4140 001Des hauts (de Brehat) et des bas

Bonjour à tou(te)s

Il fait froid et humide.
Le vent a tourné au nord et nous on va commencer à abattre vers St Malo une fois franchis les Héaux de Bréhat sur lesquels on bute un peu à contre-courant. Le contournement de la Bretagne s'est fait 100% au portant, le vent prenant de la droite à chaque pointe dépassée.
Notre vieille grand-voile de convoyage n'a toutefois pas résisté au passage furieux du Raz de Sein, franchi par 30 nœuds de vent et surtout une mer chaotique impressionnante malgré le courant dans le sens du vent. Une vague plus pyramidale que les autres a secoué violemment le bateau et l'équipage, et la voile s'est ouverte en 2 sous le choc.
Rien de bien grave mais nous finirons ce convoyage sous gennaker seul.
Nous espérons arriver à St Malo avant midi pour passer la dernière écluse de la journée sous peine d'attendre la nuit pour se mettre définitivement à l'abri.
L'équipage se porte bien et vous salue tous
A bientôt
K

 

[MESSAGE DU BORD DE MADE IN MIDI - 13/10/18 - 11:53 ]

DSC 4131Un weekend autour de la Bretagne

Bonjour les ami(e)s
Une courte nuit (très), un petit dej au Bar de la Jetée, apprécié, un petit fichier météo, et hop nous voilà repartis juste avant que le bout de la quille ne touche la vase de Port Tudy...
Sans transition, nous retrouvons du vent (20 nœuds), des vagues (5m), des embruns (des seaux), direction la pointe de Bretagne.
La météo semble "s'améliorer" quelque peu et devrait nous permettre d'atteindre St Malo demain dimanche.
On s'attend quand même à des conditions musclées et surtout humides sur ce parcours.
Bienvenue en Zone Humide (BZH)

Bon weekend à tous
Les Kikouyous

 

[MESSAGE DU BORD DE MADE IN MIDI - 13/10/18 - 04:27 ]

De Pavant Kito : Made in Midi : Class40 : Robin Christol IMGL9056Port Tudy

Hello
4h du mat, juste un petit mot avant d'aller à la bannette pour vous dire que nous sommes bien arrivés quelque part en Bretagne. Il s'agit de Port Tudy sur l'ile de Groix.
A priori, on n'y restera quelques heures car la marée sera basse en début d'après-midi et il n'y aura pas assez d'eau sous la quille du 40'. On espère pouvoir repartir demain de toute façon vers St Malo.
La bise à tou(te)s
K

 

[MESSAGE DU BORD DE MADE IN MIDI - 12/10/18]

DSC 4114Fast, furious, but safe

Bonjour à tous

Cette petite ballade ibérique se termine comme elle avait commencé il y a bientôt 10 jours, à savoir par un gros coup de vent. En Med, c'était le mistral à plus de 80 nœuds qui avait retardé le départ, là c'est un violent coup de sud qui nous complique la tâche.
Certes le vent est dans la bonne direction mais 40 à 50 nœuds, c'est beaucoup pour traverser le golfe de Gascogne sans compter que ça lève une mer très forte qui sera incompatible avec un passage de la pointe bretonne.
Après avoir envisagé une escale à la Corogne hier soir, nous avons finalement opté pour une traversée du Gascogne un peu à l'Est de la route directe, en bordure du coup de chien qui sévit entre les 2 Finistere, le Galicien et le Breton...
Nous avons bien progressé cette nuit avec 30 nœuds moyen mais une mer très formée, donnant lieu à des surfs impressionnants, en direction de Lorient qui sera donc notre prochaine étape avant que les conditions nous permettent de contourner la Bretagne.
Hier toute la journée, nous avons eu des conditions parfaites qui nous ont permis de remonter rapidement sous spi.
Là c'est une autre histoire, c'est 2 ris, J2 et les casques à pointe....

Bonne journée à tous
K
Position à 9h : 45°08 N (Bordeaux) / 06°07 W (Ouessant)

 

[MESSAGE DU BORD DE MADE IN MIDI - 11/10/18]

DSC 4087Espagne bis

Hello la terre
Après une journée sous spi et grand soleil, la nuit a été beaucoup moins paisible... Le vent a forci régulièrement et quand il a atteint 30 noeuds, nous avons sagement décidé de rentrer le petit spi de capelage. La nuit, déjà très sombre par le manque de lune, s'est obscurcie encore avec des nuages de plus en plus denses. Le front est arrivé vers 3h avec une pluie très soutenue. Le vent de Sud a pris alors beaucoup d'Ouest.
Plus tard, un grain soudain nous a contraints une nouvelle fois à réduire la voilure sous la pluie battante.
Avec tout ça, on remonte néanmoins rapidement les degrés de latitude alors les degrés de température dégringolent symétriquement.
Tous ces éléments ne facilitent pas la nouvelle organisation des quarts liée à notre nouvelle recrue. Je suis devenu hors quart (c'est à dire que je ne dors jamais...)
La journée devrait être plus calme avant l'arrivée d'une très grosse tempête, qui devrait sans doute nous obliger à trouver refuge quelque part.
Position à 7h : 41°44N / 10°11W
A demain
Les Kikouyous

 

[MESSAGE DU BORD DE MADE IN MIDI - 10/10/18]

De Pavant Kito : Made in Midi : Class40 : Hervé Giorsetti 18072514 22 43and then we are 4

Bonjour la compagnie

Après une courte mais appréciée escale à Cascais, nous voilà repartis vers le nord.
La surprise s'appelle Florine, qui a profité de cette petite escale pour nous rejoindre pour la fin du parcours, ravie de l'aubaine qui se présentait pour prendre l'air du large, qui semble lui manquer en Bretagne.
La météo est plutôt favorable mais musclée, surtout pour le golfe de Gascogne qui s'annonce sévère avec un gros coup de vent de sud qui va peut-être perturber nos plans. Affaire à suivre.
Nous avons profité de cette escale portugaise pour refaire quelques petites provisions et bricoler 2/3 trucs mais rien de bien important.
A demain,
K M P F

 

[MESSAGE DU BORD DE MADE IN MIDI - 09/10/18]

DSC 4081Portugal

Bonjour à tou(te)s

Les choses sérieuses commencent enfin. Depuis minuit et le passage du cap Sao Vincente, nous nous rapprochons de St Malo !!! cap au Nord.
En effet, depuis 6 jours que nous avons quitté Port Camargue, nous ne faisions que nous en éloigner... contournement de la péninsule ibérique oblige.
Notre progression depuis Gibraltar est laborieuse avec du vent plutôt mou et contraire et nous devrons nous arrêter ce soir à Cascais, comme d’habitude, me direz-vous, pour recharger en gasoil et vivres frais, et avec une surprise à la clef mais je ne vous en dis pas plus pour le moment.
Tout va bien à bord de Made in Midi.
Les Kikouyous se portent bien et cette nuit ils ont pu dormir sur leurs 2 oreilles, le vilain clapot de face a fait une pause salutaire.

A demain
K comme Kikouyous

 

[MESSAGE DU BORD DE MADE IN MIDI - 08/10/18]

DSC 4066Atlantico

Hello la terre
Nous voilà donc en Atlantique.
Nous avons traversé le détroit de Gibraltar en tirant des bords coté Espagne, avec 20 nœuds d'ouest. C'était sympa. Nous avons croisé une dizaine de voiliers qui étaient sans doute bloqués depuis quelques jours par le Levante et qui profitent donc de la rotation du vent à l’ouest pour passer Gibraltar.
Mais depuis Tarifa, notre progression est fortement ralentie par à peu près tout. Le vent trop faible, sa direction globalement pile dans l'axe de notre route, le clapot haut et court, comme les pendus, c'est simple, on se croirait en Méditerranée. Et le courant, un véritable tapis roulant, mais apparemment, on s'est trompé de file et on l'a pris à l'envers (jusqu'à 5 nœuds contraire).
Bref, ça va pas vite, le bateau tape fort dans le clapot et on ne peut fermer l'œil. Notre passage à St Vincent sera tardif.
Heureusement, il fait beau et plutôt doux. La lune a complètement disparu et une nouvelle devrait bientôt faire son apparition.
Nous prévoyons un pit stop à Cascais demain soir.

à bientôt,
K M P

 

[MESSAGE DU BORD DE MADE IN MIDI - 07/10/18]

De Pavant Kito : Made in Midi : Class40 : Robin Christol DJI 0159La misère en face

Hier toute la journée, la VHF crépite et annonce en 3 langues la présence de 3 bateaux de migrants partis du Maroc vers le sud de l'Espagne. Les bateaux sur zone doivent exercer une veille attentive. Nous sommes surpris de la précision de l'info concernant le nombres d'occupants (28, 47 et 55) et l'inverse sur la position de ces bateaux.

Un avion nous survole puis trace un cercle non loin de nous. L'un des bateaux est repéré. Quelques minutes plus tard, un patrouilleur rouge de Guarda Mar arrive sur zone à plus de 25 nœuds. On imagine qu'ils récupèrent tout le monde à bord puis repartent plein ouest.
1ou 2 heures plus tard, nous apercevons une embarcation, basse sur l'eau, qui fait route à petite vitesse plein nord. Nous scrutons le bateau aux jumelles et il ne fait guère de doutes qu'il s'agit de l'un des 3 bateaux, il parait bondé de monde. Ils avancent au moteur. Il leur reste 60 milles pour atteindre l'Andalousie, une douzaine d'heures, mais il leur faudra de la chance pour traverser sans encombre le rail de cargos, sans doute de nuit, ne pas tomber en panne, ne pas retomber sur la Guardia civil qui, prévenue, est sur ses gardes et prête à renvoyer tout ce monde à l'envoyeur....
Que faire dans des cas pareils ? Prévenir les autorités ?
Oui sans doute, nous aurions dû le faire. Mais cette embarcation ne semblait pas être en perdition. Elle avançait normalement... Fermer les yeux et ne pas interférer dans la partie de chat et de la souris a été notre choix.
Mais les questions restent...

Kito, Made in Midi 3h30
à 40 milles à l'Est de Gibraltar, sans un souffle d'air... 

 

[MESSAGE DU BORD DE MADE IN MIDI - 06/10/18]

DSC 4045Oran en emporte le vent

Bonjour à tou(te)s

Nuit parfaite. Le bateau glisse sans effort sur une mer lisse et sous un ciel sans lune, croulant sous le nombre infini des étoiles. Le sillage est luminescent. Les méduses s'allument au passage de l'étrave et les dauphins jouent à se faire peur avec la quille, tels des torpilles fluorescentes lancées à toute allure.
Nous avons accroché un brin de vent d'est qui nous emporte sous spi vers le détroit de Gibraltar à 9 nœuds.
Cela ne durera pas mais il faut savoir profiter des moments présents.
Nous longeons les côtes Algériennes mais après la baie d'Oran, quelques flash lights indiquant probablement la présence de filets de pêche, nous ont incités à retourner plus au large.
Il fait doux et sec sur le pont. Parfait pour écouter de la musique.
Et donc pour ceux qui ont encore quelque chose entre les oreilles, voici un échantillon , plutôt raccord avec la géographie du moment :
Algiers des Afghan Whigs
En Mi de Marianne Aya Omac

=>> A ECOUTER : PLAYLIST RHUM 2018

Les Mads of midi

 

[MESSAGE DU BORD DE MADE IN MIDI - 05/10/18]

DSC 4032

Calmes

Salut la compagnie

La langue de mistral qui devait nous propulser jusqu'en Algérie n'a pas tenu toutes ses promesses et c'est tractés par les 27 chevaux de l'écurie Lombardini que nous continuons la route.
Ce matin quand même, un petit souffle du nord nous a permis de rehisser le spi max et de glisser sans bruit au milieu des dauphins et autres tortues. Ces conditions douces nous ont permis de dormir enfin et donc de se reposer quelque peu après les premières 36h de ce convoyage pour le moins toniques.
Mais les prévisions météo ne sont guère optimistes pour les 2 prochains jours et il va falloir se creuser la tête pour trouver du vent, et dans le bon sens qui plus est.
Bah nous verrons bien, il fait doux, la température de l'eau est encore à 24° et le soleil brille...
A bientôt
Philippe/Michel/Kito

 

[MESSAGE DU BORD DE MADE IN MIDI - 04/10/18]

De Pavant Kito : Made in Midi : Class40 : William Moureaux (481 sur 947)Baléares

Bonjour à tou(te)s

Notre première nuit aura été agitée. Mer forte. 30/35 nœuds de nord. Des pointes de vitesse à 23 nœuds ...
Pas de tout repos et un brin humide l'histoire....
Mais au moins on a fait des milles et rattrapé ceux perdus hier en attendant le mistral qui se faisait désirer.
Nous avons laissé Minorque sur la gauche et Majorque sur la droite en profitant d'une veine de vent fort très étroite qui ne nous laisse guère le choix de la route à suivre. Il faut rester dedans. Ce qui nous fait et fera faire plein sud jusqu'en Algérie avant de tourner à droite vers les Colonnes d'Hercule.
Inutile de vous dire que nous n'avons que peu dormi...
On espère tous que la suite sera plus cool.
La bise

Philippe/Michel/Kito

 

[MESSAGE DU BORD DE MADE IN MIDI - 03/10/18]

Image0000001 copiePlein Sud

Et voilà, nous sommes partis...
Cela fait plus d'un an maintenant que nous préparons cette Route du Rhum. Achat d'un bon bateau, convoyage depuis la Norvège, 6 mois de chantier pour l'améliorer, 4 mois de navigation, entrainements, qualification, courses et navigations avec nos chers partenaires sans qui l'histoire ne serait pas ce qu'elle est aujourd'hui.
Nous sommes à 1 mois maintenant du départ de St Malo et il est temps que nous larguions les amarres...
Il nous reste donc 2000 milles à parcourir avant d'atteindre la cité corsaire.
Nous sommes 3 à bord de Made in Midi. Philou, mon vieux pote avec qui nous avons déjà fait beaucoup de milles à travers le monde et Michel Beaume qui en a fait également beaucoup à bord de ses No Limit’.....
On vous racontera toutes nos péripéties au fur et à mesure mais déjà, je peux vous raconter la 1ère qui aurait bien pu anéantir ces mois de préparation.
Nous venions de partir de Port Camargue, et d'établir le spi…
Le pilote auto est enclenché. Je pars à l'intérieur ranger les sacs déposés un peu en vrac dans le bateau ce matin et laissant mes 2 collègues sur le pont.
Soudain, une sirène retentit. Michel et Philou se précipitent pour couper le pilote, évitant de justesse la collision avec le Providence, catamaran du Grau du Roi, qui était au mouillage en train de pêcher. Plus de peur que de mal mais pas loin de la correctionnelle....
On va essayer d'être plus vigilants.
La bise à tous
Kito
Made in Midi

 

[MESSAGE DU BORD DE MADE IN MIDI - 24/08/18]

DSC 4011Non je n'ai vu monter personne...

7h30 vendredi 24. Il nous reste une vingtaine de milles à parcourir jusqu'à la ligne d'arrivée devant Monte Carlo.
La nuit a été rapide, au reaching, le bateau va vraiment vite.
Nous avons l'impression d'avoir été efficaces pour cette dernière journée avec notre option au large mais nous n'avons pas de classement donc on redoute une grosse déception...
Hier, après une pétole tenace et des nuages fantasques qui nous ont fait beaucoup douter sur la qualité de nos choix stratégiques, nous avons retrouvé au large d'Ajaccio un bon vent qui ne nous a pas quittés jusqu'à maintenant, sauf le temps de la rotation prévue d'ouest à est.
Nous avons pu observer nos progrès par rapport à l'un de nos concurrents, un équipage Russe, situé plus à terre et qui nous avait repris beaucoup de milles le matin. Nous pensons qu'il est maintenant loin derrière. Mais ça, on ne le saura vraiment que dans quelques heures....
La nuit a été superbe avec, maintenant, il n'y a plus de doute permis, la lune qui est enceinte... 

Kito, Achille, Jon
Made in Midi

 

[MESSAGE DU BORD DE MADE IN MIDI - 23/08/18]

DSC 3997Privilège

Bonjour 
Quel privilège de pouvoir louvoyer de nuit sous la lune par 10 nœuds de vent dans les bouches de Bonifacio. Il a fait bon cette nuit. C'était d'autant plus agréable que la journée ne le fut pas tant que ça, rattrapés par une pétole tenace qui nous a valu quelques déconvenues au niveau de notre position dans la flotte.
Pendant 6 heures il a fallu batailler pour gagner mètre après mètre ce qui nous a laissé le temps d'admirer les entrainements de l'équipe d'Italie de dauphins natation synchronisée. Nous nous sommes permis de faire quelques commentaires désagréables sachant pertinemment qu'aucun d'entre nous 3 serait capable d'en faire autant...
Ce matin, rebelote.
Après une sortie des Bouches avec du vent, quelques gros nuages ont complètement perturbé le système en place.
Résultat des courses; on se retrouve esseulés au large alors que toute la flotte est à terre et qu'aucun fichier météo ne s'accorde sur un scenario pour la dernière partie entre le Sud de la Corse et Monaco.
La journée va être difficile.
A bientôt,

Kito, Achille & Jon
Made in Midi

 

[MESSAGE DU BORD DE MADE IN MIDI - 22/08/18]

IMG 0610Belle première journée

Bonjour à tou'(te)s

Un départ de course, c'est toujours compliqué.
Là, dans la baie de Mondello, il y avait 53 bateaux sur la ligne, des petits et des gros, voire très gros, et même un multi de 60', peu de vent et une première marque de dégagement avant de partir au large.
Nous prenons un très bon départ, mais nous sommes vite gênés par un très gros bateau plus rapide et nous perdons vite notre avantage. L'énorme Rambler 88 passait en tête la 1ère bouée et nous ne le reverrons sans doute plus jamais, tout comme les 5ou 6 très grosses unités, bien plus rapides que notre petit Class40.
Petit, mais rapide, surtout dès qu'on peut ouvrir les voiles. Le vent de Nordet, un peu plus soutenu que prévu nous permet d'allonger la foulée et très vite de perdre de vue la Sicile et l'ile d'Ustica.
Nous nous maintenons dans les 10 premiers de la flotte, à la bagarre avec 4 ou 5 bateaux toujours à vue en milieu de nuit.
La nuit qui, elle, n'est pas de tout repos. L’orage menace et la pétole nous a rattrapés, entrainant son flot de manœuvres.
Mais le vent semble maintenant être revenu.
Pourvu que ça dure !
Nous prenons le rythme de la course, des quarts et des repas.
Il fait chaud même la nuit...
Les prochaines 24h s'annoncent stratégiques.

Kito, Achille & Jon
Made in Midi

 

[MESSAGE DU BORD DE MADE IN MIDI - 19/08/18]

DSC 3933Arrivée électrique

Buongiorno a tutti

J’arrive à Palerme, à 4h du mat...
Un peu de vent m'a permis de rejoindre la Sicile rapidement même si c'était loin d'être gagné d'avance au vu de la pétole tenace qui sévissait en mer Tyrrhénienne.
Cette nuit ce sont les orages qui pétaient un peu partout mais par chance, j'ai été épargné...
Je vais attendre sagement mon équipage, me reposer un peu et commencer à préparer le bateau pour le retour en course.
J’ai un peu de bricole avec un boulon d'alternateur qui a cassé net et il va falloir extraire la tige filetée... rien de grave mais...

Allez, je vais essayer de me garer pour finir la nuit.
Ciao
Kito

 

[MESSAGE DU BORD DE MADE IN MIDI - 18/08/18]

DSC 3942Ventilateur en panne

Hello
Les fichiers météo d’hier soir ne laissaient guère de place à l'optimisme et effectivement, derrière la Sardaigne, le vent a déserté la zone et c'est avec le bruyant moteur que je dois faire route vers la Sicile.
Du coup la nuit a été tranquille.
Un dauphin m'a fait une peur bleue alors que j'étais tranquillement assis sur le balcon arrière en train d'admirer la voie lactée quand cet animal, dont je ne n'avais pas décelé la présence, bondissait hors de l'eau à 1 mètre à peine du bordé. Waouh !
Il y a beaucoup moins de trafic par ici mais il devrait se renforcer à l'approche des iles de l'ouest.
La bise, en attendant que la brise ne daigne se lever...
Kito

 

[MESSAGE DU BORD DE MADE IN MIDI - 17/08/18]

DSC 3936 Carloforte

Et bonjour !
Ça fait maintenant 48h que j'ai quitté Port Camargue et je suis au sud de la Sardaigne devant l'ile de Cala Vinagra, qui abrite la marina de Carloforte où je n'ai plus mis les pieds depuis bien trop longtemps. Ce ne sera pas encore cette fois-ci car il me reste encore de la route pour atteindre Palerme et les conditions météo s'annoncent moins favorables que ces derniers jours, avec un vent qui devrait se raréfier....
C'est vrai que je n'ai pas eu à me plaindre jusque-là car il fait beau, le vent de Nord est régulier et les nuits toujours aussi belles.
Je n'ai pas croisé grand monde à part quelques bancs de dauphins et quelques voiliers rejoignant les Baléares avant que le mistral ne se lève à nouveau.
Tout va bien à bord.
Je ne dors pas beaucoup avec toutes les alarmes qui se mettent en route les unes après les autres selon les routes de collision, le niveau de charge des batteries ou encore le réveil, dont le niveau sonore est tel que je suis épouvanté par la seule idée qu'il ne sonne...
Je devrais arriver dimanche matin à Palerme.
Kito

 

[MESSAGE DU BORD DE MADE IN MIDI - 15/08/18]

DJI 0074Cap sur la Sicile

Bonjour à tou(te)s
Me voilà reparti !
Après une petite escapade d'une semaine autour de Minorque, c'est maintenant vers la Sicile que je me dirige. Dur métier !!!!
La semaine prochaine, Made in Midi prendra le départ de la Palerme - Monte-Carlo, une désormais classique de cette fin d'été en Méditerranée où je retrouverai plusieurs concurrents de la dernière Giraglia. Jon Chodkiewiez, qui met les bouchées doubles pour mettre son mini 6.50 tout neuf à l'eau en vue de la prochaine Mini Transat et Achille Nebout, qui lui entame sa carrière sur le circuit Figaro, me rejoindront en fin de semaine pour former la dream team.
Pour ma part, je profite de ce convoyage de près de 600 milles pour parfaire mon entrainement en solitaire. La Route du Rhum – Destination Guadeloupe c'est demain…
Les conditions sont douces avec une fin de mistral qui devrait me pousser pendant quelques jours.
Mais je vous raconterai...
La bise
Kito

 

[MESSAGE DU BORD DE MADE IN MIDI - 30/06/18]

Parcours qualif rhum 2018Le compte est bon

Bonjour,
Ça fait maintenant 6 jours que je zigue et que je zague dans tous les recoins de Méditerranée à la recherche de tout ce qui ressemble à du vent. Je m'en sors plutôt pas mal, malgré des prévisions météo quelquefois pessimistes. Comme cette nuit, où j'ai fait des bons bords de spi à bloc alors que je devais être collé à la piste. Par contre, pas l'ombre de la moindre queue de sirène…
Il me reste une cinquantaine de milles pour arriver à Port Camargue et finir d'effectuer les 1200 milles requis par la direction de course pour obtenir mon brevet de rhumiste (il me semble que je l'avais depuis longtemps...)
D'ailleurs, ce serait amusant de calculer le nombre de milles accumulés que j'ai pu ou du faire pour me qualifier aux courses auxquelles j'ai participé depuis 20 ans. Depuis le temps, je devrais être qualifié d'office ou alors peut-être mettre en place une carte de fidélité, genre tous les 10 000 milles en qualif, une qualif gratuite !!! Jako, t'en penses quoi ?
C'est vrai après tout, le bac on ne le passe qu'une fois... idem pour le permis de conduire.
Bref ce soir, on sera au port et je pourrai faire le bilan de cette semaine de navigation.
C'était bien de pouvoir enfin être seul à bord de ce bateau, de me l'approprier en quelque sorte. J'ai découvert plein de choses, pu retravailler sur les polaires du bateau, globalement plus rapide que le bateau que j'avais pour le Rhum 2014, surtout au portant.
J'ai pu passer en revue l'ensemble de la garde-robe et le choix des voiles pour novembre ne sera pas simple. Il faudra en garder 8 et les choix sont nombreux.
Le prochain gros travail de l'équipe va être l'ergonomie, car rien n'est vraiment commode à l'intérieur...
Ils se doutent que la joblist s'est allongée…

A bientôt sur les flots
Kito / Made in Midi
au large de Gruissan

 

[MESSAGE DU BORD DE MADE IN MIDI - 29/06/18]

IMGL1315©️Robin Christol

Déjeuner devant Minorque

Salut la compagnie,
Bon cette fois c'est la vraie pétole.
Jusque-là j'avais réussi à passer les zones de transition sans trop de peine mais là, je suis collé mais pas serré du tout... Et pour avoir droit à danser la biguine en novembre, il me reste encore 300 milles à faire. A 2,3 nœuds de vitesse, je ne vous fais pas un dessin !!
Les prévisions m'annoncent un peu de vent plutôt de secteur Est pour les 2 jours à venir. On va espérer qu'elles tiennent parole afin que je puisse terminer mes zigouigouis avant dimanche soir.
Pas grand monde sur l'eau, à part le ballet incessant des cargos.
Et puisque c'est bientôt les vacances (pour certains...) voici un début de playlist avec des titres appropriés :

PLAYLIST RHUM 2018 :
Chaton / N'Importe Quoi
Blundetto / Above The Water
Mountain Men / Blues Before My Time
Kronos Quartet / The Water Rises
Courtney Barnett / Need A Little Time
Calypso Rose / Calypso Blues
M / Manitoumani
J.J Cale / Call Me The Breeze
La Rue Kétanou / Ou Je Vais

[ A ECOUTER ICI : bit.ly/2KvXFce ]

Kito / Made in Midi
Position : 40°42N / 4°25E
Cap au 320° / Vitesse : 2.6 nœuds

 

[MESSAGE DU BORD DE MADE IN MIDI - 28/06/18]

IMGL1263©️Robin ChristolFull moon

Coucou

Bon, la lune est pleine certes mais le plan d'eau est vide de vent, tout du moins la nuit dernière qui a été plutôt laborieuse pour se sortir de la zone de transition au nord de la Sardaigne, avec le vent d'une petite dépression venue se loger dans le golfe du Lion.
Ce matin c'est reparti, je remonte vers le centre de la dépression pour redescendre avec... je sillonne le bassin ouest...
Tout va bien à bord. Le dessal ne marche toujours pas mais j'ai encore de l'eau en stock.
Je note des tas de points d'amélioration côté confort, ce n'est pas difficile !!!
Il me reste un peu plus de 400 milles à parcourir et je me demande encore où je vais trouver suffisamment de vent pour les effectuer sans y passer tout juillet ?
A priori, pendant 24h ça devrait aller mais ensuite ?
Nous verrons bien.
En tout cas, le bateau va vite facilement sauf au près dans le clapot où ce n’est pas franchement son allure favorite. J'ai pu le confirmer depuis la Tunisie où je n'ai fait que ça, du près dans du clapot...

Au reaching, c'est beaucoup mieux...

Kito / Made in Midi
Position : 40°39 N / 7°02 E
Cap 300° - Vitesse 10 nœuds

 

[MESSAGE DU BORD DE MADE IN MIDI - 27/06/18]

IMGL1588©️Robin ChristolRetour vers le futur

Hello la terre
Belles glissades sous spi, entre 12 et 16 nœuds en pointe toute la journée d'hier pour dépasser la Sardaigne et rejoindre la Tunisie, tout près de l'île de la Galite et de ses galitons.
J'ai fait demi-tour à la tombée de la nuit avec le même vent mais cette fois dans la gueule. Ah c'est nettement moins rapide et confortable... il a même fallu mettre la capuche !!!
Ce matin je suis donc de nouveau au sud de la Sardaigne, magnifique quand le soleil remplace la lune avec un timing parfait.
J'ai viré, Cap à l'ouest puis au nord dès que les vents tourneront (comme disait l'autre...)
Les 3 jours prochains s'annoncent bien compliqués sur le plan météorologique et je vais me contenter d'aller où il y a du vent même si par moment cet endroit ne devrait plus exister…
Aller là où le vent nous mène...

A bientôt

Kito / Made in Midi

 

[MESSAGE DU BORD DE MADE IN MIDI - 26/06/18]

IMGL1378En vue de la Sardaigne

Bonjour à tou(te)s

Les dernières 24h ont été molligasses.
Des conditions estivales agréables mais pas très favorables pour faire rapidement des milles. Au moins, j'ai le temps d'admirer le paysage. J'ai eu droit au passage d'une famille de cachalots, au croisement de plusieurs voiliers de croisière et d'innombrables cargos. Le must a été le somptueux sunset suivi d'une nuit éclairée par une lune en pleine forme…
Je suis toujours sous spi (j'en ai essayé plusieurs dans la journée) en direction du sud de la Sardaigne que j'aperçois maintenant.
Je pense continuer ma route vers la Tunisie plutôt que vers la Sicile, plus ventée, mais c'est le retour qui va me poser des problèmes stratégiques.
Je vous dirai ça plus tard.
Côté bricole, j'ai du pain sur la planche avec le dessalinisateur récalcitrant...

Bonne journée
Kito / Mad'e in Midi

 

[MESSAGE DU BORD DE MADE IN MIDI - 25/06/18]

IMGL1599Au large

Bonjour,
Les conditions sont top !
Beau temps, belle mer…
Le vent de Nord est très variable mais il m'a permis de descendre dans le sud à bonne vitesse retrouver au large tout ce que j'adore : le bleu de la Mediterranée, les dauphins joueurs, l'embonpoint de la lune, l’incandescence du coucher de soleil et l'équilibre parfait des voiles et du bateau qui trace son sillage.
J’essaye de trouver mes marques, non sans mal, une position pour dormir un peu entre 2 croisements de cargos.
Je pensais aller virer Minorque mais le vent n'ira pas jusque-là donc j'ai empanné ce matin pour faire de l'Est, direction la Sardaigne.
Mais ça a le temps de changer...

¡Buenas!

Kito//Made in Midi

 

[MESSAGE DU BORD DE MADE IN MIDI - 24/06/18]

IMG 2734Qualif à la place du calife

Bonjour à tous,
Ben voilà c'est parti, depuis 8h ce matin.
Une semaine d'entrainement en solo au milieu de la Méditerranée pour tenter de décrocher le précieux sésame, la qualification à la Route du Rhum - Destination Guadeloupe.
La plus grande difficulté va être de garder du vent pour effectuer les 1200 milles requis.
Pour le moment ça va, le vent de nord me pousse vers le sud mais ça devrait être mou pendant 24h jusqu'en Sardaigne où j'espère récupérer un bon flux vers la Sicile, voire Malte. Mais la mer est grande et je vais surtout aller là où les vents gonfleront mes voiles.
L'objectif de cette semaine est de travailler les manœuvres, apprendre à être efficace sur ce nouveau bateau et faire marcher tous les systèmes du bord... fraichement installés.
Un autre sujet est l'ergonomie. Je vais tester des choses afin de valider les améliorations à apporter.
Bon dimanche
Kito

 

[MESSAGE DU BORD DE MADE IN MIDI - 15/06/18]

2018Jun10 StTropez Giraglia MadeinMidi T 006 copie[Rolex Giraglia]
En approche très laborieuse de Gênes... Encore 3 milles dans la pétole.
La stratégie à l'est a failli être la bonne. Mais un gros nuage à Porto Fino a tout gâché et les 10 bateaux que nous avions passés ont repris leur avantage...
Cette Giraglia ne restera pas dans les annales, sauf comme l'une des moins ventées !
Kito

 

 

[MESSAGE DU BORD DE MADE IN MIDI - 14/06/18]

ABB 3607©️Antoine BeysensBonjour à tous

La nuit à été mollassonne et nous sommes encore loin de la Giraglia quand le jour se lève...
Nous sommes au nord de la flotte mais impossible de se connecter au fleet depuis hier soir donc pas de météo et pas de classement qui ne doit pas être fameux.
Chacun a pu dormir un peu sur les sacs à voile.
 Nous sommes restés collés quelques heures en milieu de nuit mais nous avons retrouvé un peu d'air ce matin.
Kito

 

[MESSAGE DU BORD DE MADE IN MIDI - 12/06/18]

2018Jun10 StTropez Giraglia MadeinMidi T 003Défilé

Je ne sais pas pourquoi on se lève si tôt le matin parce que le vent n’est jamais là avant 13h !
Il y a 50 bateaux dans notre groupe, tous plus gros que nous. La régate au près est compliquée, ce n’est pas l’allure favorite du bateau, mais dès qu’on ouvre les voiles, Made in Midi va très très vite. La journée finit dans des conditions très foireuses avec un orage sur Saint-Raphaël qui nous a privés de vent, des éclairs, des coups de tonnerre… des conditions très aléatoires. Toute la garde-robe y est passée !
C’est toujours sympa la Giraglia, il y a de jolis bateaux. On détonne avec notre Made in Midi, très différent de ceux qu’on voit régater à Saint-Tropez. Tous les équipages ont vu que notre petit Class40 rouge et jaune est un vrai bolide !
Kito

 

[MESSAGE DU BORD DE MADE IN MIDI - 11/06/18]

IMG 3819 copiePeu de vent à St-Trop

Après un départ médiocre Made in Midi optionne à gauche dans la pétrole et récolte les fruits de son option audacieuse en passant la 1ère marque de parcours en tête de sa classe et même devant quelques TP 52.
Malheureusement, le vent n'étant pas assez soutenu, la régate est annulée et toute la flotte rentre au bistrot.
A bord, un équipier de marque avec Franck Sinabian, fier de voir flotter les logos de Oxelio Elteans et le Laboratoire Jaldes dans les voiles de Made in Midi....

Kito, du bord de Made in Midi, à St-Tropez

 

[MESSAGE DU BORD DE MADE IN MIDI - 10/06/18]

IMG 3816Rolex Giraglia
1ère régate à Saint-Tropez

Il a fallu attendre un peu ce matin que le vent termine la messe mais ça valait le coup de patienter un peu.
Un vent de 10/15 nœuds de sud allait accompagner les 200 bateaux répartis sur plusieurs parcours. Dans le Groupe A, regroupant les IRC 0, 1 et 2, le plus représenté avec 45 bateaux, les organisateurs nous proposaient un parcours côtier de 32 milles, parfait pour enfin pouvoir se jauger par rapport à une rude concurrence.
Notre Made in Midi, le plus petit bateau de cette flotte, montrait toutes ses qualités, notamment au reaching et sous spi, pour finir 1er en IRC 2, 9ème dans ce groupe A, très relevé en temps réel, derrière les intouchables TP 52.
De bonnes sensations ! Il nous reste encore beaucoup à apprendre de ce joli bateau mais ces premiers bords sont prometteurs…
A bord, nous n’étions que 6, Brice de Crisenoy, Florine Cogen, Yann Regniau, Hugo de Pavant, Françoise Velland et moi-même. Et le boulot ne manquait pour personne. Le solo m’inquiète !!!
Kito

 

[MESSAGE DU BORD DE BASTIDE OTIO - 13/12/17]

Kito0717 0304La Rochelle

Bonjour

Nous voilà à 10h, il nous reste encore 30 milles à faire d'ici le terme de ce convoyage et 4 heures pour être en pleine eau pour remonter le chenal.
Le timing est serré mais ça va le faire.
Il fait très humide depuis hier matin et les conditions ont été difficiles depuis la Corogne : du vent portant certes, mais de la mer forte, des grains et beaucoup de changements de voiles. On ne s'est pas ennuyé et ce n'était pas plus mal de tourner les winches pour se réchauffer...
On appréciera les petits plaisirs de la terre. 

Kito & Crew

 

[MESSAGE DU BORD DE BASTIDE OTIO - 12/12/17]

Kito0717 0376Dernier tour en mer

Bonjour

Nous voilà repartis après une courte escale à La Corogne. Il ne fait aucun doute que ce fut une riche idée de s'arrêter. Les rafales de vent ont atteint 170 km/h en Galice et les dégâts sont nombreux.  Et à voir l'état de la mer ce matin au large du cap Ortegal, on se dit qu'il ne faisait pas bon d'être dans le golfe de Gascogne ces 2 derniers jours.
Nous allons déclencher une course contre la montre pour tenter d'arriver à La Rochelle à la mi journée demain pour rentrer le bateau à marée haute, sans quoi nous devrons patienter 12h dans des conditions de vent pas terribles.
C'est pourquoi  nous sommes partis à 5h du matin et il ne faisait pas chaud sur les pontons.
La météo devrait nous être favorable et les routages sont optimistes.
Nous verrons cela demain.... 

Kito and Crew

 

[MESSAGE DU BORD DE BASTIDE OTIO - 10/12/17]

DSC 3806A l'abri à La Corogne

Voilà une bonne chose de faite !
Nous sommes en sécurité dans Coruña Marina.
Il fait un temps de chiotte mais on peut souffler... comme le vent à 10 milles du port (45 nds, pointe de vitesse à + de 30 nds, record dont nous ne sommes pas fiers).

Le bateau est nickel après un peu moins de 13 jours de nav depuis Salvador.

Changement de vie pendant 2 jours avant un départ probable vers La Rochelle mardi matin tôt.
Kito & Crew

[MESSAGE DU BORD DE BASTIDE OTIO - 10/12/17]

171210 DSC 3761Ça glisse vers la Galice sur une mer pas très lisse 

Bonjour

Nous sommes contraints de ralentir la cadence afin d'arriver à La Corogne au moment où le vent devrait être le moins fort, à savoir en fin de matinée.
Le crachin espagnol nous accueille fraichement avec du vent de sud ouest et surtout une mer très forte. On a donc réduit la toile et on longe la pointe nord ouest de la péninsule ibérique.
Ça va être un peu rock and roll encore pendant quelques heures jusqu'au port, qui j'espère sera suffisamment abrité pour amarrer le bateau sans trop de difficultés.
La tempête devrait se déclencher en fin de journée dans le golfe de Gascogne et nous serons contents d'être À l'abri.
Pour l'heure, on se fait bien secouer.

Kito & crew
Bastide Otio à 10 milles dans l'ouest du Cabo Villano et 50 milles de la Coruña  (à 5h30 TU)

 

[MESSAGE DU BORD DE BASTIDE OTIO - 09/12/17]

DSC 3687Le calme avant la tempête

Hello
Bon, quand je parle de calme, tout est relatif. C'est vrai que la journée a été plus mollassonne que d'habitude grâce à cet anticyclone qu'il faut contourner par le nord et la proximité de son centre avec lequel on joue au chat et à la souris. Nous sommes également sous spi, ce qui n'était pas arrivé depuis longtemps mais les choses sérieuses ne vont pas tarder à arriver. Déjà nous avons empanné vers 4h ce matin et nous sommes donc bâbord amure pour la première fois depuis une dizaine de jours. Le dahut* a changé de sens. Nos corps vont apprécier...
On s'éloigne donc maintenant de l'anticyclone et nous nous dirigeons maintenant vers une zone beaucoup plus agitée. On s'attend à une vraie tempête qui va nous obliger à faire escale à La Corogne demain dimanche.
Le problème est que nous allons arriver sur place avec déjà beaucoup de vent et beaucoup de mer dans un port qu'aucun de nous quatre ne connait.
J'avoue que cela me fait un peu de souci. Bah! Nous verrons bien et de toute manière nous n'avons pas trop le choix.

G/B/Y//K
Bastide Otio
40°31N /15°43 W à 5h00 TU 

* Le dahut est un animal sauvage imaginaire vivant dans les zones montagneuses. Il aurait comme principale caractéristique le fait que ses deux pattes de droite ou de gauche seraient plus courtes que les autres. L'explication de cette différence de longueur tiendrait à ce que l'animal ne vivrait que sur des pentes. Sa morphologie spéciale, résultat de l'évolution, faciliterait ses déplacements à flanc de colline ou de montagne, mais l'obligerait cependant à se déplacer toujours dans la même direction et sur un même côté, sans pouvoir faire demi-tour…

 

[MESSAGE DU BORD DE BASTIDE OTIO - 08/12/17]

171208 DSC 3517Belles conditions

 Bonjour à tou(te)s
Ça glisse toujours à bonne vitesse sur un océan toujours coopératif.
Jusqu'à quand le restera-t-il ?
La lune s'est fait dévorer par je ne sais quel animal et a perdu de ses rondeurs. Elle continue néanmoins à nous éclairer la route. Celle-ci s'est bien aplatie à l'approche d'une bulle anticyclonique que nous allons contourner par le nord et qui devrait nous ralentir sérieusement aujourd’hui...
Il fait beau mais il commence a faire frais la nuit et certains ont déjà sorti les bonnets... mais pour le moment, nous aurions tort de nous plaindre tant les conditions pour arriver jusque-là ont été optimales... Et celles de cette nuit ne me contrediront pas avec ce vent de Sud de 15 nœuds...
Nous devrions décider aujourd'hui, dès réception des derniers fichiers météo, de la stratégie à adopter pour la fin du parcours qui s'annonce chaotique.
Le golfe de Gascogne n'a pas tellement envie, semble-t-il, de nous laisser passer aussi facilement que l'Atlantique....
On vous dira.

En attendant, voici quelques morceaux complémentaires pour la playlist : à écouter ici => bit.ly/PlaylistTJV2017
> Milky Chance / Down By The River
> Martha &the Muffins / Echo Beach
> Everything But The Girl / Rollercoaster
> David Bowie / Space Oddity
> The Pogues / Dirty Old Town
> Winston Mc Anuff & Fixi / Garden Of Love 

Bastide Otio par 39°17 N / 20°36 W à 5h00 TU
The Crew

 

[MESSAGE DU BORD DE BASTIDE OTIO - 07/12/17]

DSC 3527On remet les chaussettes

Hello les terriens 

Eh oui, à force de grignoter des degrés de latitude, on finit par en perdre quelques uns de température...
Donc on a remis des chaussettes, .... et la capuche !!! Car le vent de sud depuis hier matin est plus soutenu et le pont de Bastide Otio n'est plus aussi sec. C'est le moins que l'on puisse dire....
On a donc également repris position dans la "niche" pour nos heures de quart.
Nous approchons des Açores que nous laisserons aujourd'hui dans notre ouest, en passant assez proche de Santa Maria, l'île la plus au sud est de l'archipel. Nous avons abandonné l'idée de faire escale à Ponta Delgada afin de laisser passer les coups de vent qui vont se succéder dans le golfe de Gascogne. C'est d'ailleurs notre grande préoccupation du moment. On observe depuis plusieurs jours déjà les évolutions des prévisions météo pour la fin du parcours. Ça bouge beaucoup mais on voit bien que la situation n'est pas bonne pour les dernières 24 heures.
Le dernier fichier météo est alarmant. 35 à 50 nœuds de nord ouest avec rafales à 75 nœuds !!!!
L'ETA sur La Rochelle correspond précisément au déclenchement de cette tempête.
Nous envisageons donc toutes les options de repli pour éviter ce cataclysme.
En revanche, les conditions restent bonnes jusqu’au Cap Finisterre, ce qui nous a incité à poursuivre notre route avec un probable pit stop du côté de la Corogne dimanche.
On suit cela de près, vous pouvez l'imaginer... 

La vie à bord suit son cours. Nous avons encore quelques oranges et nous avons mangé le dernier ananas. Mais les repas restent un peu les mêmes et on appréciera un bon steak, une fois à terre...
Nous sommes toujours en contact avec les autres Imoca en convoyage. Des voiles et vous ouvre la voie plus au nord. Newrest n'est plus très loin sur la même trajectoire que nous, La Mie Câline se trouve 400 milles plus sud et la bonne nouvelle concerne La Fabrique qui est reparti de Natal au Brésil et a passé l'équateur hier soir. Il n'y a que Generali pour lequel nous n'avons aucunes nouvelles.

G/B/Y/K
Bastide Otio par 34°45N 26°08 W à 5hTU
16 nœuds au 46° 

 

[MESSAGE DU BORD DE BASTIDE OTIO - 06/12/17]

171206 Gwen DSC 3481Du Cachalot à la Cachaça

 6 décembre, ça me dit quelque chose… Pas vous ?
Il y a tout juste 1 an, jour pour jour, dans le sud de l'océan Indien, un imprudent cachalot ruinait tous les espoirs du team Bastide Otio de me voir boucler la boucle.
Vous connaissez la suite : collision, avarie grave de quille, voie d'eau, angoisse, sauvetage, Marion Dufresne, croisière australe et retour à la case départ. 

6 décembre 2017, nous sommes au large des Canaries, cap au Nord Est sur un nouveau Bastide Otio après une Transat Jacques Vabre réussie avec une 5eme place à Salvador de Bahia qui ressemble presque à une victoire.
Quelle énergie il a fallu pour remonter sur le ring, trouver un bateau, le remettre aux couleurs de mes fidèles partenaires, réapprendre à utiliser cette nouvelle monture, l'améliorer, devenir efficaces, s'entrainer, puis jouer sur la carte de l' Atlantique.
1 an c'est long et pourtant, que cela passe vite.

Nous n’en avons pas encore terminé. Nous avons encore 1800 milles à parcourir jusqu'à La Rochelle et ce ne seront pas les plus faciles. Les embuches sont nombreuses, à commencer par les coups de vent qui vont balayer le Golfe de Gascogne les jours prochains.
Brice, Gwen, Yann et moi profitons du moment présent. Nous savons que nous avons une chance immense de pouvoir être là, au large, sur un beau bateau qui file sans effort sur cet océan éclairé par la pleine lune. Les conditions sont parfaites. Et elles ne le resteront pas...

Merci donc à vous tous, qui lisez chaque jour ces quelques lignes. Vous êtes partenaires, amis, fans, fournisseurs, curieux, amusés, consternés, que sais-je ? Mais Merci de me permettre d'être en mer et de continuer à partager l'aventure.

 Kito & sa dream team
Bastide Otio par 29°09 N / 30°45 W à 4H38 TU

 

[MESSAGE DU BORD DE BASTIDE OTIO - 05/12/17]

171205 DSC 3454Si ça pouvait tous les jours être pareil...

Bonjour 

Il est 5h, l’océan s'éveille...
Les conditions sont parfaites depuis 2 jours pour filer vers le Nord Est : grand soleil et pleine lune, vent modéré, angle idéal, mer lisse. Le pont est sec, ce qui est suffisamment rare pour le souligner, et la vitesse régulière.
Nous avions donc depuis longtemps les poissons volants (certains ici ne voleront plus jamais...), plus récemment les bateaux volants puis quelques essais de calamars volants et hier, nous avons pu observer également les premiers essais de baleines volantes !!! Très impressionnant. Ça ne plane pas vraiment, les trajectoires sont plutôt... verticales. On a de la peine à imaginer la puissance à déployer pour soulever hors de l'eau ces mastodontes de plusieurs dizaines de tonnes. La descente n'est pas très élégante et elles font de jolis plats en retombant dans l'eau occasionnant des gerbes d'eau visibles à plusieurs milles...

Nous avons pu observer également dans les gradins du stade Bastide Otio, les vives émotions (photos en pj) d'un groupe de supporters du match de foot entre Salvador et La Rochelle, notamment au moment d'un penalty indiscutable obtenu et réussi par la vedette de l'équipe Rochelaise, Jean Némard… Les gars avaient l'air ravis de la victoire de leur équipe...

Vous remarquerez par ailleurs que la tenue vestimentaire à bord de Bastide Otio est encore légère, à peine supporte-t-on une petite polaire en milieu de nuit mais on sent bien que cela ne devrait guère durer. Nous avons en effet franchi le tropique du cancer et l'hiver, plus au nord, nous tend les bras…

Position de Bastide Otio à 4H30 TU : 24°12 N / 33°06 W
Cap au 15° / Vitesse 13 knt
The Crew

 

[MESSAGE DU BORD DE BASTIDE OTIO - 04/12/17]

DSC 3385Toujours plein nord

Bonjour la terre 

Voilà une nouvelle semaine qui démarre de la meilleure des manières : pleine lune qui éclaire comme en plein jour, alizé régulier, mer bien rangée, et Bastide Otio qui file sans effort à bonne vitesse. Cela n'a pas toujours été le cas depuis le Brésil. Les vagues submergeaient régulièrement le pont, obligeant l'équipage de quart à rester confiné dans la "niche" de moins d'un m2 située au coin du cockpit près de la porte de descente au vent qui reste le seul endroit un peu abrité des embruns. Et quand je parle d'embruns je suis gentil... Et à ceux qui essayent de se reposer à l'intérieur de s'accrocher à leur bannette !
Donc là c'est parfait et cela devrait durer un peu car le vent va avoir tendance à venir de plus en plus sur l'arrière grâce à la proximité d'une dépression dans notre ouest. Cette situation météo favorable devrait nous permettre de garder notre belle vitesse moyenne au moins jusqu'aux Açores que nous atteindrons dans moins de 4 jours.
Nous croisons régulièrement des traces AIS de bateaux de croisière faisant cap vers les Antilles. Le dernier en date est passé à moins de 4 milles de notre position mais nous n'avons aperçu aucun feu. 
Merci Cécile pour tous les potins du ponton parisien. C'est instructif...
Bravo à Thomas Coville pour son titre de marin de l'année. Il le mérite amplement et il a de la chance que cette cérémonie ne soit pas programmée quelques semaines plus tard car il est fort à parier que François Gabart aurait alors un peu gâché la fête... C'est en tout cas ce que je lui souhaite. 
On devrait quitter dans la journée les zones tropicales et on sent déjà la température se rafraichir. On va donc profiter de ces derniers instants de douceur.

Voici les incontournables de la playlist du bord :
Neil Young / My My Hey Hey (into the blue)
Au P'tit Bonheur / J'Veux Du Soleil 
Bronski Beat / Smalltown Boy
Noir Désir / Le Vent L'emportera 

Et les non moins incontournables photos de Gwen. 

The Crew
Bastide Otio
19°05N /34°13W à 4H45 TU
Cap au 10° - vitesse 14 nœuds                                         

 

[MESSAGE DU BORD DE BASTIDE OTIO - 03/12/17] 

DSC 3359Pleine lune au large du Cap Vert

Bonjour à tou(te)s
Le salon nautique parisien bat son plein et ici, au milieu de nulle part, nous ne sommes pas mécontents d'avoir une bonne excuse pour échapper à ce grand rassemblement de la communauté voile. Nous comptons néanmoins sur notre envoyée spéciale, j'ai nommé Cécile, pour nous envoyer urgemment les derniers potins des pontons du Nautic. Comme par exemple, le parcours de la Solitaire du Figaro, celui du Tour de France à la Voile ou le nom du marin de l'année (j'imagine que la bagarre se joue entre Armel le Cléac’h et Thomas Coville).
Les microbes et autres virus parisiens se passeront de nous, et inversement... 

Donc ici, au milieu de nulle part, disais-je, c'est-à-dire précisément là où il n'y a personne, tout va bien. Nous avons traversé le Pot au Noir sans aucune difficulté, et sans le moindre ralentissement. Nous n'avons même pas eu l'opportunité de refaire le plein d'eau douce tant les gains furent rares.
L'Alizé de Nord Est est maintenant bien établi et nous remontons toujours vers le nord. Le ciel reste laiteux et nous allons passer à 500 milles au large de l'archipel du Cap Vert.
Nous allons rater le 1er train en direction de l'Europe mais devrions réussir à choper la 2ème dépression à destination des Açores que nous pourrions atteindre le jeudi 7 à en croire nos routages.

Tout se passe bien à bord de Bastide Otio et on profite encore un peu de la chaleur à défaut de confort.

A bientôt,
The crew
Bastide Otio - position à 4h30 TU : 13°20 N / 34°32 W
Vitesse 13 nœuds, Cap 346°

Playlist (petite pensée amicale pour les Parisiens)
Yodélice / Sunday With a Flu
Calvin Russel / Crossroad
Moriarty / Julie Gold's Candy Cane Tale 

Et quelques photos de la déco de Noel sur Bastide Otio signées Gwen

 

[MESSAGE DU BORD DE BASTIDE OTIO - 02/12/17]

EntrÈe pot au noir le 0112 a 14HPlein pot (bis)

Bonjour
Nous y revoilà. Le pot de colle est toujours en place.
Nous n'avions pas encore été trop ralentis depuis notre entrée du pot au noir hier après-midi mais depuis le milieu de la nuit, notre route est plus chaotique selon les nuages qui se forment à la vitesse grand V.
Néanmoins, nous espérons sortir de là dans la journée et reprendre une allure plus soutenue et régulière.
Nous devons avoir croisé cette nuit Yves Le Blevec sur son trimaran géant Actual. Il descend plein sud mais plus à l'est que nous vers le Cap Horn. Il croisera d'ailleurs bientôt François Gabart (Macif) qui doit passer ce même Cap Horn mais dans le bon sens demain dimanche.
Il fait chaud et toujours aussi humide dans le bateau et c'est pire dehors.
Nous avons bien progressé depuis Salvador et ça devrait être pas mal jusqu'aux Açores. Ensuite les prévisions ne sont guère réjouissantes mais on se dit que ça aura le temps de changer d'ici qu'on y soit. Mais on sait aussi que ce ne sera pas l'été....
Bon je reprends après un petit intermède "manœuvres" avec Gwen, mon compère de quart suite à l'arrivée imminente d'un joli grain caractéristique de cette zone détestable...

Côté zikmu, voici la sélection du jour :
Mountain Men / Blues Before My Time     A écouter : bit.ly/PlaylistTJV2017

 

Et quelques photos de Gwen.

Bon we à tous
The crew
Bastide Otio par 8°20 N / 33°46 W à 5h40 TU

 

[MESSAGE DU BORD DE BASTIDE OTIO - 01/12/17]

171201 Gwen DSC 3294De nouveau la tête à l'endroit

Hello la terre
Quelques news de la CAE... toujours aussi inconfortable, encore plus humide mais ça c'est le côté néfaste de l'Express...
Nous avons franchi l'équateur pour la 2eme fois en 15 jours à 22h50 TU hier soir donc. C'était une première pour Gwen mais nous n'avions rien à offrir à Neptune cette fois-ci....
Nous faisons route au Nord à 16/17 nœuds de moyenne et nous devrions attaquer le pot au noir dans la journée. On s'attend à passer rapidement mais je me méfie des prévisions météo optimistes dans ce coin-là.
On verra bien.
Notre stock de fruits frais diminue à vue d'œil. Le régime de bananes a bien maigri mais a surtout changé de couleur, du vert, il a rapidement viré au jaune puis au noir... On commence à jeter les plus atteintes de murissement précoce.
On s'est essayé à la pêche mais nous allons bien trop vite pour nos rapalas qui s'emmêlent immédiatement.
Les abris (contre les vagues qui submergent le pont mais aussi contre les brulures du soleil) sont rares et donc très convoités.
La nuit, c'est plus simple : 2 roupillent, un est dehors à surveiller les changements du vent et les éventuels bateaux (ils sont rares) et le 4eme raconte des bêtises sur l'ordinateur... Pendant que la lune, bientôt pleine comme un œuf, traverse le ciel d'est en ouest, illuminant l'océan. Du coup, les poissons volants sont moins nombreux à s'emplafonner Bastide Otio...
Bref tout va bien à bord. 

Quelques morceaux  de la playlist retour :
Courtneeyy Barnett & Kurt Vile  /  Over Everything
Atill Bandalero (featuring CornelL Campbelll & Art X) / Lay Down
First Aid Kit /  My Silver Lining

Et quelques photos de Gwen.

The Crew
Position de Bastide Otio à 4h50 TU
01°47N / 34° 04 W SOG 18 knt / COG 000°

 

[MESSAGE DU BORD DE BASTIDE OTIO - 30/11/17]

DSC 3391 Ciao Brazil

Bonjour à tou(te)s
Ça y est, nous avons quitté la côte brésilienne et nous gagnons le large pour traverser l'Atlantique. Cap au nord.
Apres 2 journées à longer les côtes, nous ne sommes pas malheureux de ne plus rien voir sinon la surface dorée de l'océan, éclairée par un magnifique clair de lune.
Les conditions ont bien changé. Le vent est monté d'un cran, voire de 2 et le pont, qui est resté sec pendant 2 jours est maintenant recouvert par les embruns. Bastide Otio a allongé la foulée et marche désormais à 16 nœuds de moyenne vers l'équateur que nous atteindrons la nuit prochaine.
La vie à bord n'est pas confortable à cause de la gite importante. Chacun de nous quatre cherche son coin où se poser, et les coins sont rares...
Les fichiers météos semblent s'accorder sur le passage d'une dépression au dessus des Açores dans 1 semaine et il ne va pas falloir trainer en route pour essayer de monter dans l'un de ses wagons... Ce sera notre objectif des jours à venir...
Nous suivons la progression des IMOCA en convoyage, 2 sont devant et 3 derrière.

A bientôt,
Kito & crew

Bastide Otio
Position à 4h20 TU : 4°55S  / 34°32 W
Cap 006° Speed 16 nœuds
Photos de Gwen 

 

[MESSAGE DU BORD DE BASTIDE OTIO - 29/11/17]

P1010300Maceió

Bom dia
Une météorite en fusion vient de traverser le ciel. Une véritable boule de feu qui a laissé un sillage incandescent visible derrière elle pendant plus d'une minute. Je n'avais jamais vu cela.
Nous longeons toujours, sans doute pendant encore longtemps, la côte brésilienne. Les pêcheurs sont nombreux et nous devons être vigilants.
Nous sommes au près serré dans une quinzaine de nœuds de vent. Il fait chaud dans la journée avec un soleil à la verticale et on est tous contents le soir quand il se couche.
La nuit est très agréable tant que le pont reste sec ce qui est le cas en arrière du mât.
Le stock de fruits frais reste abondant mais les bananes et les mangues murissent vite.
Nous commençons à entrevoir notre stratégie de route pour traverser l'Atlantique. Une dépression devrait traverser l'archipel des Açores dans une grosse semaine et devrait nous embarquer avec elle. Le jeu va consister à s'en rapprocher le plus rapidement possible pour profiter de vents portants dans son sud....
Mais d'ici là, il faudra en finir avec le Brésil, traverser le Pot au noir et remonter, toujours au près, l'alizé de Nord Est.
Bref, quelques journées bien remplies.
Hervé, Françoise et Lillie doivent nous survoler cette nuit en direction de Paris....

Kito & crew
Bastide Otio
9°32 S  35° 09 W à 4h 30 TU

 

[MESSAGE DU BORD DE BASTIDE OTIO - 28/11/17]

P1010306Lente remontée

Bonjour
La nuit est douce, le vent modéré et la mer pas trop agitée, ce qui nous permet de remonter doucement vers le nord et contre le vent. La lune vient de se coucher et le ciel étoilé est splendide.
Bref, il fait beau.
Il est bien agréable de se retrouver en mer et de quitter la ville même si Salvador est plaisante et animée.
On s'organise à bord et à tour de rôle nous reprenons le rythme des quarts. Même si le sommeil est difficile à trouver de par les mouvements du bateau et le cliquetis des winchs au-dessus de nos têtes quand les gars sont aux réglages.
On espère pouvoir faire rapidement route directe vers le Nord, mais pour l'heure il faut encore s'écarter de la côte en faisant route au sud-est, pas vraiment un bord rapprochant de la maison ?!

Bastide Otio
12° 20 S  37° 18 W
Kito, Yann, Brice, Gwen

 

[MESSAGE DU BORD DE BASTIDE OTIO - 27/11/17]

P1010293L'autre sens

Bonjour à tou(te)s
Nous sommes repartis... dans l'autre sens.
Il était temps car l'équipe commençait à être dans un état de tropicalisation avancée...
Donc après une courte semaine de farniente, de bricoles, et de préparatifs, Bastide Otio a repris la mer pour 4000 milles jusqu'à La Rochelle. Nous avons du attendre le début d'après midi pour décoller en attendant le feu vert des douaniers brésiliens.
Nous sommes 4 à bord, 4 garçons dans le vent, Brice, le fidèle boat captain du bateau, Gwen, toujours présent quand il s'agit de bouffer du mille, et Yann, mon frangin de nav, ravi de quitter sa voilerie quelques jours pour refaire le plein d'iode.
Le bateau ne semble pas avoir trop souffert de la transat aller, les diverses avaries ont été réparées sans difficulté majeure et on va essayer de maintenir Bastide Otio en bonne forme jusqu'au terme de ce convoyage…
2 autres bateaux vont nous accompagner, La Fabrique, Groupe Settin (la Mie Câline) et Generali qui ne partira que demain. Newrest nous devance d'une journée… Nous avons prévu d'envoyer nos positions respectives chaque soir.
Pour l'heure, les conditions sont parfaites, grand soleil, alizé bien établi, mer lisse.
Il a fallu optimiser les aménagements du bateau pour l'occasion (voir photo).
Comme à mon habitude, vous recevrez régulièrement les nouvelles du bord.

A bientôt
Kito, Yann, Gwen et Brice

 

[MESSAGE DU BORD DE BASTIDE OTIO - 20/11/17]

Capture d’écran 2017 11 20 à 04.39.15Ça sent l'écurie

Bom dia
Eh oui, après une journée cool à longer la côte brésilienne sous code zéro, ce qui nous a permis de maintenir à distance notre principal adversaire, et de constater que le BTP local se porte bien, la nuit est beaucoup plus mouvementée.
Les fichiers météo nous prédisaient une nuit tranquille sous spi, mais en réalité le vent est beaucoup plus fort que prévu et nous sommes effectivement sous spi mais au dessus des consignes de sécurité généralement admises et on sert un peu les fesses.
Bon l'avantage, c'est qu'on se rapproche plus vite de l'arrivée mais la sortie de piste n'est jamais très loin. Je vous laisse pour contrôler tout ça.
ETA à Salvador en fin d'après-midi.
Kito & Yannick
Bastide Otio

[MESSAGE DU BORD DE BASTIDE OTIO - 19/11/17]

171118 DSC 3183Brésil
Bonjour
Un grand Bravo à Jean Pierre Dick qui n'est jamais aussi bon que lorsqu'il est bien accompagné, par Yann Elies en l'occurrence. Une démonstration.
Nous voilà donc au Brésil. Mais le Brésil est un très grand pays et Salvador est encore loin devant.
La nuit est belle toujours sans lune. Nous sommes toujours au reaching un peu trop serré à notre goût et on se fait secouer par les vagues.
La bagarre avec Initiatives Cœur s'intensifie. On a tous les 2 des bonnes phases et des moins bonnes selon les classements.
Ce bord devient un peu monotone et on espère que demain il y aura un peu de changement de voiles pour des allures plus souples, mais nous craignons une zone de vents plus faibles à la côte demain matin. Du coup on tente de s'en écarter…
La bannette a toujours autant de succès, jour et nuit...

SUITE DE LA PLAYLIST TJV2017  
A ECOUTER SUR YOUTUBE EN CLIQUANT ICI

Groundation / Praising
Miichel Jonaz / C'est la nuit
Haelos / Dust
Hugo Barriol / On The Road
Patrica Kaas / mademoiselle chante le blues
Taj Mahal & Keb Mo / don't leave me here
FM Laeti / Sunken Dream
Montain Men / Never Give up

Kito et Yannick
Bastide Otio

[MESSAGE DU BORD DE BASTIDE OTIO - 18/11/17]

Kito0717 1366La tête à l'envers

Hello la Terre
Ici la capsule Bastide Otio
On accélère, d'heure en heure...
Pour le moment, on défend crânement notre position devant Initiatives Cœur. C'est presque étonnant.
Nous avons passé la ligne marquée équateur cette nuit à 23h13 TU (00h13 heure de Paris) en toute discrétion, on n’a pas vu un seul douanier...
Une fois n'est pas coutume, nous trinquerons demain midi à la santé de Neptune bien qu'il n'ait pas été tendre avec nous ces derniers jours. Loïc Ferraud nous a alourdis (et on l'en remercie...) d'une bonne bouteille.
On se fait bombarder de poissons volants qui nous attaquent sauvagement. Les impacts avec les plus gros sont impressionnants, et nous font sursauter en permanence. Du coup on n'ose plus trop mettre le nez dehors de peur d'en prendre un dans la tronche... C'est dommage car la nuit étoilée est splendide en l'absence de lune.
On dort (coma) comme des loirs depuis 24h. La bannette ne désemplit pas !!
Nous en avions besoin, il faut croire.
Ce bord de reaching va sans doute être un peu longuet jusqu'à Recife mais on progresse vite.
A demain
Kito & Yannick 

 

[MESSAGE DU BORD DE BASTIDE OTIO - 17/11/17] 

171117 pot au noirTout schuss

Bonjour à tou(te)s
Enfin, nous sommes sortis de ce foutu pot au noir.
Hier en fin d'après midi, un énorme nuage nous barrait la route sans vent dessous. Le lourd nuage a fini par se vider en expulsant de l'air qui nous a permis de passer dessous, des trombes d'eau se sont abattues sur nos têtes.
Derrière le nuage, il nous a fallu encore quelques heures à batailler pour gagner les quelques milles nous séparant du flux d'alizé de sud-est. On avait l'impression que la mer bouillait et on a bien cru qu'on allait tout casser tant les voiles claquaient fort dans cette mer démontée.
Et puis d'un seul coup, le vent chaud est arrivé, celui du sud. Le bateau s'est appuyé dessus, a accéléré, et nous nous sommes éloignés. Soulagement.

Ce matin, le vent est régulier, une quinzaine de nœuds, la mer pas trop agitée et on fait route vers Salvador qu'on devrait atteindre lundi soir.
Du coup, on peut se reposer car les manœuvres seront rares et surtout prévisibles, tout le contraire des 3 jours précédents.... 

Je profite de ce message pour féliciter chaleureusement les vainqueurs en multicoque, Thomas et Jean Luc sur Sodebo ont du bataillé dur sur leur monstre face au foiler de nouvelle génération, et Lalou et Alex ont fait une course incroyable à bord de leur petit mais efficace Arkema. Ça me fait vraiment plaisir pour Lalou, qui a eu tant de galères précédemment et Alex qui étoffe un palmarès déjà plus que bien fourni. Bravo à eux. Les moyennes atteintes font rêver...

Pensée amicale pour Lionel et Bernard. Un démâtage si près du but, c'est trop dommage… On se retrouve autour d'une caipirinha à Salvador !!!

Bon du coup, je vais vous soumettre quelques morceaux supplémentaires de la playlist TJV 2017 :

Flavia Coelho / Passou Passou (on se rapproche du Bresil)
Jorge Ben / Menina Mulher Da Pele Preta
Camila Cabello / Havana
Touré Kunda / Emma
Dee Dee Bridgewater / Hound Dog
Deus/ The magic Hour 

Kito & Yannick
Bastide Otio 

171117 image1Bonjour à tous,
Nous sommes enfin sortis du Pot au Noir.
L'enfer des marins, où rien ne peut être prévisible... entre vent évanescent et grains forts et pluvieux il faut slalomer et beaucoup manœuvrer pour sortir de ce no man's land météorologique....
Nous sommes épuisés mais heureux de cette 5ieme place.
Maintenant à nous de cravacher pour ne pas nous faire rattraper par les quelques foilers qui traînent derrière nous...
Yannick 

 

[MESSAGE DU BORD DE BASTIDE OTIO - 16/11/17]

BASTIDE OTIO 60Plein pot

Bonjour à tou(te)s
On n'en sort pas de ce Pot au noir.
Là on est en plein dedans et ça ne va pas vite. On saute de nuages en nuages.
On n’a malgré tout pas trop à se plaindre. Bureau Vallée et Generali en ont fait les frais et nous devrions sortir aujourd’hui de ce merdier météorologique en une flatteuse 5eme position.
En milieu de nuit, nous apercevions la trace AIS d'Initiatives Cœurs mais lui aussi a été stoppé sous les nuages.
On comptait sur les grains pour récupérer de l'eau de pluie mais finalement nous n'en avons eu qu'un et nous étions trop occupés à manœuvrer pour sortir quelques récipients...
La fatigue se fait sentir et on a vraiment hâte de retrouver des conditions plus stables pour se reposer un petit peu.
A demain qui sera sans doute un jour meilleur.

Kito & Yannick
Bastide Otio

 

[MESSAGE DU BORD DE BASTIDE OTIO - 15/11/17]

BASTIDE OTIO 60Pot au noir

Bonjour
Je fais court car beaucoup de taff sur le pont entre changement de voiles, variation du vent, grains, orages, etc.
La journée va être difficile.
La précédente ne l'a pas moins été : peu de vent, beaucoup d'algues, grosse chaleur et manque d'eau potable.
Ça ne va pas vite...
On rentre dans le vif du sujet.
Les 3 premiers sont passés vite, ça se referme derrière, un peu comme d'habitude sauf que cette fois nous ne sommes pas seuls à galérer.
Bonne journée.
Kito & Yannick
Bastide Otio

 

[MESSAGE DU BORD DE BASTIDE OTIO - 14/11/17]

DSC 3145Mise en bouche

Bonjour la terre
Bon cette fois, ce sont les nuages qui vont décider qui s'en sortira le mieux de cette mélasse.
Le ciel est chargé, il fait doux sur le pont mais moite. On préfère nettement la nuit car il fait vraiment trop chaud en plein cagnard.
Le vent s'est affaibli hier soir après le coucher du soleil et il est devenu très instable en force et en direction.
Et pourtant nous ne sommes pas encore dans le Pot au noir. Ça promet !!!!!
Nous avançons encore suffisamment pour que les hydrogénérateurs fonctionnent mais on redoute la pétole qui nous privera d'énergie... Nous sommes toujours à la bagarre avec nos petits copains de l'ouest. Ça fait 5 bateaux quasiment à égalité quand on sait que l'objectif est de faire plein sud.
Le choix de la voile d'avant est bien difficile avec le peu de fiabilité des fichiers météo. Le spi est définitivement dans la soute jusqu’à l'arrivée à Salvador mais en attendant, entre le gennaker et le code zéro mon cœur balance...
Sinon tout va bien à bord de Bastide Otio, nous avons eu droit à une première journée sans bricolage. ..
A demain

Kito & Yannick
Bastide Otio

 

[MESSAGE DU BORD DE BASTIDE OTIO - 13/11/17]

DSC 3150Cap Vert 

Bonjour
J'espère que vous avez passe un  bon weekend.
Sur le parcours de la Transat Jacques Vabre, il y a plein d'îles sympas à visiter et nous, on fait de gros efforts pour surtout ne jamais les voir !
Il faut ajouter que ces îles, notamment celles du Cap Vert, sont hautes et le dévent lié à l'altitude peut être ressenti très loin sous le vent.
C'est l'une des raisons qui nous ont poussés à nous recaler dans l'ouest.
La 2eme raison est de trouver la meilleure entrée pour franchir la grosse difficulté de la Route du Café, le Pot au noir.
Et malheureusement, ce passage semble être cette fois très à l'ouest, ce qui ne nous arrange pas tellement, vous l'imaginez.... Il va falloir se résoudre à être derrière Generali. Les foilers eux ne jouent pas dans la même catégorie. Il y a les bateaux qui volent et les sous marins !!
Nos hydros fonctionnent bien et tant qu'on avance, on a de l'énergie.
Le dessal marche aussi mais l'eau produite n'est pas de bonne qualité, on ne sait pas pourquoi ?
Les nuits sont douces, la mer est lisse et ça glisse bien.
Par contre la lune est méconnaissable, amaigrie comme vous ne pouvez pas savoir, on est inquiet pour elle... 

Suite de la playlist : pour bien démarrer la semaine : 

Jorja Smith / Blue Lights
Ulysses & the sea / Papooz
Cage the elephant  / Cigarette Daydream
Bibio /  Petals
Thomas Schoefller jr / Hips & Lips (a ecouter avec le volume a bloc)
Angus & Julia Jones / Nothing Else

A ECOUTER SUR YOUTUBE EN CLIQUANT ICI

Kito & Yannick
Bastide Otio

 

[MESSAGE DU BORD DE BASTIDE OTIO - 12/11/17]
IMG 0655Bonjour
Quelques nouvelles du bord....
Maman les petits bateaux ont ils des pattes ?... et non mon fils ils ont des ailes maintenant !!!!!!.....
Et on les appelle des foilers... Ils volent sur l'eau et vont toujours plus vite que toi !!!
Alors on prend des options avec l'ami Kito, celle de ne pas faire la même route qu'eux et d'aller chercher plus de vent à l'Est.... pas simple.....
Par contre on joue le podium des Yachts Classiques, c'est à dire des bateaux construits avant 2008 ! Et oui j'étais déjà sur le Vendée Globe à cette époque là..... que le temps passe vite.....
Sinon tout va bien à bord. Le dessalinisateur est réparé et nous sert de l'eau pour un café un peu salé !
L'hydrogénérateur fonctionne en mode agricole, mais c'est du solide pour l'énergie du bord.
L'alternateur moteur à pris feu et lui n'est pas réparable mais ça ne sert à rien on aurait pu le laisser à quai au Havre...
Et pour le reste, on a trop de chance de pratiquer ce beau sport qu'est la course au large....
Merci à tous ceux qui nous ont aidés à être là....
Bon dimanche
Yannick et Kito

 

[MESSAGE DU BORD DE BASTIDE OTIO - 12/11/17]

BASTIDE OTIO 60Mi parcours

Bom dia
Décidément, les outils n'auront pas l'occasion de gripper !!!!
La mauvaise nouvelle de samedi est arrivée tôt dans la matinée. Nous avions prévu de refaire notre stock d'eau douce en prévision du Pot au noir, synonyme de peu de vent. Et si le vent manque, l'énergie manquera aussi puisque produite exclusivement par les hydrogénérateurs, qui ont besoin de la vitesse du bateau, donc du vent...
Nous mettons donc le dessalinisateur en marche avec la ferme intention de l'utiliser longuement. Tout se passe bien pendant une heure environ avant que nous constations que la machine s'était arrêtée. Aie !  Plus de dessal, plus d'eau, et il nous reste la moitié du parcours à réaliser, sous les tropiques qui plus est....
La nécessité de faire un arrêt au stand (Cap Vert ) refait surface alors qu'on venait de dire à l'équipe technique que nous abandonnions cette option.
On ressort donc la boite à out's.
Il nous faudra toute la journée à 2 pour déposer entièrement le dessal, accéder au moteur électrique, qui, on s'en doutait avait baigné dans l'eau de mer, à cause de la fuite de ballast… Pour démonter le moteur électrique, il faut tout démonter en passant par la boite de vitesse pleine d'huile, dont on se savait trop quoi faire pendant le démontage.
Le moteur était rempli d'eau et un court-jus avait détruit une soudure qu'il a fallu refaire.
En fin de journée, les 2 MacGyver du bord pouvaient être fiers de leurs efforts et nous pouvions continuer la course (il nous restait seulement 10L d'eau et un peu de Matahi pour finir). Nous avons bu un coup... d'eau de mer dessalinisée... pour fêter cela !
La bonne nouvelle, c'est que les conditions de course sont douces et agréables. Il y a du vent et sommes encore dans le match avec Generali, Malizia et Initiatives Cœur (même si nous sommes plutôt déçus de notre option Est qui a pourtant bien marché mais les autres ont eu finalement plus de vent que prévu...).
Le pont est sec. Il fait une température exquise, surtout la nuit. La lune devient maigrichonne, un peu comme nous.
Voila comment nous remplissons nos journées (à défaut de nos réservoirs d'eau), sans parler de longues heures de barre, les réglages, l'ouverture des fichiers météo et surtout essayer d'en tirer une trajectoire optimale. D'autant plus que la suite s'annonce complexe...
J'espère avoir un peu d'espace aujourd'hui pour vous envoyer vidéos et photos.

Bises et bon dimanche
Kito  & Yannick

[MESSAGE DU BORD DE BASTIDE OTIO - 11/11/17]

Capture d’écran 2017 11 11 à 09.56.30Cela promettait une belle journée...

Bonjour à tou(te)s
D'abord ma souris ne marche plus, le clic gauche, et c'est très désagréable !!!!!
Hier matin donc, la latitude des Canaries nous annonçait des conditions plus douces, et elles le sont... Incomparables : ciel bleu, mer lisse, vent faible, pont sec (et les marins avec !)    
Il faut dire que les 5 jours passés depuis le havre ont été plutôt rugueux, un bon truc de "bourrins" et on a bien "tartiné"
Seulement voilà, quand ça veut pas, ça veut pas.
Première alerte la veille avec un départ au tas sous un grain. Et le safran sous le vent qui se relève. Le casque de safran est plié. On bricole, ça repart en espérant que ça tienne jusqu'à Salvador.
Toute la nuit, l'arrière est envahi de flotte. On pompe régulièrement pour assécher sans trouver la voie d'eau, les ballasts bien sûr.
Le jour se lève, je réveille Yannick avec un petit café.
Les batteries sont déchargées. On démarre le moteur pour recharger. Ça tourne normalement jusqu'à un bruit bizarre, puis une alarme, et une grosse fumée noire... À peine a-t-on eu le temps de couper le moteur, que des flammes sortent du compartiment moteur. On étouffe rapidement le début d'incendie mais le mal est fait. L'eau des ballasts avait sournoisement envahi le compartiment moteur et la génératrice n'aime pas trop cela !!!
Nous sommes sauvés tant que notre système se secours fonctionne; croisons les doigts et il faudra être vigilants dans la pétole, c'est-à-dire maintenant, et pour le passage du Pot au noir.
Autant dire que nous n'étions guère en mode course hier malgré notre option audacieuse à l'est de la flotte. On va chercher le nouveau vent qui se crée le long de l'Afrique...
La nuit est plus calme. Le ciel limpide. On se repose et on peut enfin écouter de la musique sur le pont. Et pour le week-end, je vous offre les premiers titres de ma playlist TJV 17 : (attention c'est du lourd...)

- SUPERGRASS / St Petersburg
- CAGE THE ELEPHANT/Cold Cold Cold
- FIRST AID KIT / When I Grow Up
- ARCHIVE / Kings Of Speed
- THE CURE / Play for Today
- AGNES OBEL / Red Virgin Soil

A ECOUTER SUR YOUTUBE EN CLIQUANT ICI

Kito & Yannick
Bastide Otio

 

[MESSAGE DU BORD DE BASTIDE OTIO - 10/11/17]

BastideOtio BD Kito0717 0998 ©Gilles Martin RagetAlea jacta est ou ouest?

Bonjour
Belle cavalcade cette nuit encore avec des pointes à 28 nœuds.
Est-ce bien raisonnable?
Tout à l'heure j'ai eu un privilège rare qui à lui seul justifie (à mon sens) tous ces efforts pour faire ce truc de dingue qui s'appelle la Course au large.
La lune venait de se lever. Entre 2 grains noirs, une éclaircie faisait scintiller la surface de l'océan bien déformée par le vent fort. Le bateau marchait à 20 nœuds et là, à quelques mètres, un gros dauphin sautait de vague en vague sans effort. Magique... Poor lonesome dolphin.
Pour le reste, ça penche, ça secoue, ça craque, et ça mouille mais ça avance.
Les choses sérieuses (pour peu qu'elles le soient ?) vont commencer aujourd'hui. Un fort ralentissement de la flotte est annoncé. Nous devrions être les premiers défavorisés mais on espère être les premiers à redémarrer ?
Tous les fichiers météo divergent pour passer cet obstacle devant nous, donc difficile de savoir qui aura raison, d'autant plus que finalement tout le monde a plus ou moins validé une option quelques jours auparavant.

Alors Est ou Ouest?

Kito & Yannick
Bastide Otio

 

[MESSAGE DU BORD DE BASTIDE OTIO - 09/11/17]

Bastide OtioAtlantic Express

Bonjour
Merci d'avoir choisi Croisière Atlantic Express.
Sur votre droite, vous apercevrez l'archipel des Açores. A votre gauche, l'étroit passage entre l'Afrique et l'Europe.
Prochaine curiosité, Madère et ses volcans...;
Côté confort, il faut reconnaitre que la CAE, ce n’est pas ca. C'est bruyant, instable, très instable et surtout le pont est impraticable de l'avant jusqu’à l'arrière.
Et je ne vous parle pas des cabines, sans chauffage, couchette humide, étroite et encombrée de sacs bariolés et surtout un mec qui vous réveille toutes les 2 heures pour aller vérifier tout ce que je viens de vous décrire.
Seul compliment depuis cette nuit, on a de l'eau chaude... 

From Nulle part with love
Kito et Yannick à bord de Bastide Otio

 

[MESSAGE DU BORD DE BASTIDE OTIO - 08/11/17]

BASTIDE OTIO 60Mercredi 8 

Bonjour à tous
Je m'excuse auprès de ma maman car j'ai oublié hier de lui fêter son anniversaire.
Encore une nuit compliquée par ici. Nous sommes au portant dans un vent très instable. Le ciel est couvert avec beaucoup de grains qui perturbent beaucoup la force et la direction du vent. Nous avons été scotchés plusieurs heures sous de vilains gros nuages malveillants. A ce petit jeu nos camarades de la nuit, Generali et Initiatives Cœur, ont été plus efficaces que nous. On se voit à l'AIS et pouvons comparer nos vitesses et trajectoires. On a pu constater que cela pouvait être très diffèrent à quelques milles près.
On a eu froid cette nuit. Tout est trempé à bord. Cela devrait rester ainsi encore jusqu'aux Canaries mais la température devrait rapidement grimper. J’espère.
A part cela le bateau et l'équipage vont bien. Pas de bobo à signaler.
Ça glisse vers le sud.

La bise
Kito et Yannick 

Nb : pour la playlist, il faudra attendre des jours meilleurs, pour le moment, à part le vrombissement des vagues sur le pont, il n'y a rien à écouter…


[MESSAGE DU BORD DE BASTIDE OTIO - 07/11/17]

Kito0717 0247Cap au sud

Bonjour à tou(te)s
Ça y est on a viré de bord, cap au sud (ou presque).
La nuit a été inconfortable, mer forte, croisée, vent en rafales, 35 nœuds, pluie et un pont sous l'eau en permanence.
On a passé le front vers 2h. Le vent a basculé brutalement. On a viré et depuis, on travaille pour remettre tout le bazar du bon côté.
Le vent devrait rester fort toute la journée, le pont est toujours sous l'eau mais Bastide Otio a allongé la foulée, 20 nœuds de vitesse.
Il y a encore peu d'écart dans la flotte.
On devrait avoir une descente rapide vers les Canaries mais sans doute tout va se compliquer à partir de là...

La bise
Kito & Yannick


[MESSAGE DU BORD DE BASTIDE OTIO - 06/11/17]

Capture d’écran 2017 11 06 à 08.26.192 paires de manches

Bonjour
Tonique ce début de course !!!!
On arrive à la pointe Bretonne après une nuit rendue difficile par le passage du Cotentin, le vent soutenu et la mer forte. J'avais oublié comment notre Bastide Otio a tendance à être sous l'eau en permanence. La nuit a été particulièrement humide et fraiche.
Nous avons réussi un bon début de course mais nous avons perdu notre 2eme place avec une très mauvaise option à Barfleur. Il fallait rester au large.... Les foilers seraient quand même passés devant après mais c'est dommage d'avoir perdu du temps comme ça.
Nous sommes à vue de Tanguy et Samantha, la lune est splendide et le jour ne devrait pas trop tarder à se lever.
Au programme de ce lundi : le calme avant la tempête.... 

À bientôt
Kito et Yannick à bord de Bastide Otio

 

[MESSAGE DU BORD DE BASTIDE OTIO - 19/10/17]

Bastideotio premiere navigation bastide otio herve giorsetti 15477Grève générale des éclusiers 

Ce coup là, je ne l'avais encore pas connu... Les éclusiers ont décidé de se mettre en grève. Pas d'écluse, pas de rentrée au port pour Bastide Otio...
Heureusement, nos amis de la Transat Jacques Vabre, Pierre et Francis, doivent nous trouver une solution provisoire près des bateaux des pilotes pour attendre que le service reprenne normalement, c'est à dire demain (j'espère).
A chaque journée suffit sa peine.
Hier, c’était le vent qui s'était lui aussi mis en grève pour une durée indéterminée. A vitesse réduite nos hydrogénérateurs ne produisent plus suffisamment de jus pour recharger les batteries. On a donc remis le moteur en route et sa génératrice et là, impossible de redémarrer le moteur.
Après moult essais on s'est rendu à la conclusion que la génératrice était HS.
Nous n'avions alors plus de batteries, ni de vent pour finir le trajet. Et quel trajet car il nous fallait franchir le Raz Blanchard puis le Barfleur avec ses courants violents et à ce moment contraires.
On a finalement remis le moteur en route, sans sa génératrice et mis les 2 hydros en marche. A 6 nœuds au moteur, ça marche, on produit plus qu'on ne consomme...
Et on a attendu 2 choses à la fois, la renverse de courant et l'arrivée du vent.
Là nous sommes en Baie de Seine, au près, avec un bon vent dans le nez et on n’a jamais été aussi près du Havre...
ETA entre midi et 14h.
Au fait, savez vous pourquoi ils font grève les éclusiers ? 

Kito & Yannick

 

[MESSAGE DU BORD DE BASTIDE OTIO - 18/10/17]

Kito0717 1012Eole fait la gueule

Bonjour les filles et les garçons
Ce convoyage se fait par à-coups, et depuis le début.
Si nous avons rapidement, mais pas confortablement, traversé le Golfe de Gascogne (promis je vous envoie ce jour une petite vidéo des conditions hier : pluie, vent d'est 30 nœuds et mer forte... [A VOIR ICI : youtu.be/wsa0SqSiuyc]) nous voila une nouvelle fois ralentis par le caractère lunatique du dieu Eole.
Toute la manche sera "secouée" par une pétole persistante qui va fortement éloigner notre ETA* au Havre.
Nous avons passé la pointe de Bretagne cette nuit par l'extérieur et nous sommes à 6hTU** au nord de Carantec (un petit salut à Nono) et continuons tant bien que mal notre route vers le Cotentin où il va falloir également jongler avec les violents courants de marée, un coup dans un sens, un coup dans l'autre...
Bref, vous l'aurez compris, on ne dormira pas dans des draps secs ce soir...
Il nous reste de quoi nous nourrir, alors tout va bien. Et le soleil est revenu.
Kito & Yannick

 * estimated time of arrival
** Temps Universel
En été à Paris pour obtenir l'heure légale il faut rajouter 2h à l'heure TU. Quand Kito parle de 6hTU, il s’agit de 8h à Paris. En hiver à Paris il ne faut rajouter qu'une heure.

 

[MESSAGE DU BORD DE BASTIDE OTIO - 17/10/17]

Bastideotio bi helico bd gilles martin raget 16938Laborieux et pluvieux

Bonjour
Nuit humide, très humide. Nous avons assisté à la naissance d'une dépression en direct live. Nous avons eu du mal à passer du bon côté hier mais c'est fait, nous pouvons remonter avec elle vers la Bretagne avec un vent d'est soutenu. C'est la bonne nouvelle car le vent généré par Ophelia nous a rapidement fait faux bond au cap Finisterre et il a fallu s'armer de patience pour gagner dans le nord est. Et de la patience, il commence à ne pas en rester beaucoup à bord... On déplore quelques petits soucis techniques qui vont obliger l'équipe à redoubler d’efforts avant le départ…
Pour le reste  tout va bien, on approche de la Bretagne et il pleut…
On pense arriver dans la nuit de mercredi à jeudi au Havre, j'espère avant 23h pour rentrer rapidement dans le port.
On verra cela.
En attendant, on avance vite, à 15 nœuds, dans la bonne direction.
Kito & Yannick

 

[MESSAGE DU BORD DE BASTIDE OTIO - 16/10/17] 

JourCap Finisterre

Bonjour à tou(te)s
Le jour a du mal à se pointer ce matin. Faute à la longitude Ouest (10° W) soit une heure plus tard pour le soleil que par chez nous en Occitanie.
Nous allons d'ailleurs pouvoir réduire à nouveau cet éloignement géographique puisque nous avons passé le Cap Finisterre qui marque la pointe Nord Ouest  de la péninsule Ibérique, la Galice.
Nous avons eu finalement moins de vent que prévu, voire, qu'espéré...
Ophelia s'en est allée s'offrir quelques pintes en Irlande. Petite pensée pour nos amis irlandais car elle n'a pas l'air commode!!!
Il nous a fallu néanmoins beaucoup manœuvrer pour adapter la voilure aux nombreux changements de direction de la brise.
La température a nettement chuté depuis Lisbonne.
Suite du programme : le Golfe de Gascogne.

A bientôt
Kito & Yannick

 

[MESSAGE DU BORD DE BASTIDE OTIO - 15/10/17]

CascaisNous revoilà

Bonjour à tou(te)s
Nous sommes donc repartis de notre havre de paix qu'est Cascais.
Nous nous sommes reposés pendant ces 2 jours et donc prêts à affronter les difficultés du dernier tronçon du parcours. L'ouragan Ophelia est dans notre ouest et va générer des vents forts de sud. Le long du Portugal, ce devrait être maniable et nous pourrons progresser vite vers le nord. On s'attend quand même à une nuit agitée avec de la mer forte.... Ophelia va nous dépasser rapidement et une autre dépression s’amène.

Nous espérons arriver au Havre mercredi.

Ici rien ne laisse supposer qu'à quelques centaines de milles plus à l'ouest une telle tempête sévit. Il fait grand beau, très chaud, sans doute près de 30°C. On longe la côte du Portugal de près. C'est magnifique.

On vous racontera la suite....
Kito & Yannick 

 

[MESSAGE DU BORD DE BASTIDE OTIO - 13/10/17]

BASTIDE OTIO 60Ophelia et Morphée

Bonjour
La panne géante de vent au large du Portugal nous oblige à un stop à Cascais pour recharger en gasoil. Nos réservoirs, de faible contenance, sont vides.
Le problème inverse va se poser, le trop de vent. En effet, l'ouragan Ophélia a la bonne idée de faire la même ballade que nous et en même temps. Du coup le golfe de Gascogne, la pointe bretonne et la Manche ne seront guère fréquentables dimanche et lundi.
On réfléchit donc à passer devant le phénomène ou bien après ?
Nous déciderons demain matin avec les dernières prévisions mais d'ici là nous finirons la nuit au calme dans les bras de Morphée...

Affaire à suivre
K&Y

 

[MESSAGE DU BORD DE BASTIDE OTIO - 12/10/17]

171012 bienvenue en atlantiquejpgAccueil musclé en Atlantique

Bonjour
Le moins que l'on puisse dire, c'est qu'on ne s'est pas ennuyé ces dernières 24h!!!
Nous avons passé Gibraltar à la mi-journée et nous avons bien fait de changer le grand spi pour le petit gennaker de brise car il a fallu rapidement prendre aussi 1 ris puis 2. Le levante est monté jusqu'à 40 nœuds en rafales. Bastide Otio en a profité pour allonger la foulée ce qu'il n'avait pu faire depuis Port Camargue...
3 empannages plus loin, le vent a re-molli et nous avons renvoyé le grand spi (et toute la grand-voile) et puis le vent est revenu et là il était trop tard pour diminuer la toile. Pendant une longue heure, nous étions à la limite du contrôle du bateau mais comme prévu le vent retombait à nouveau. Nous pensions que c'était définitif et reprenions nos rythmes de quart. Sauf qu’un nouveau grain nous fit craindre le pire, toujours sous grand spi avec 30 nœuds affichés à l'anémomètre.
Heureusement, pas de sortie de route et pas de bobos puis le vent a commencé à faire n'importe quoi et il a fallu remettre des voiles plus adaptées puis de nouveau le spi et enfin le J1.
Nous pensions arriver en milieu de nuit au Cap st Vincent mais la pétole en a décidé autrement. Nous n'y arriverons que ce matin, laborieusement.
Evidemment, impossible de dormir avec ces nombreux changements et la fatigue se fait sentir...
Nous n'allons pas être rapides ces prochains jours car le vent manque toujours à l'appel.

A demain
Kito et Yannick

 

[MESSAGE DU BORD DE BASTIDE OTIO - 11/10/17]

La vie en bleuLaborieux Alboran

Bonjour
On s'y attendait mais la mer d'Alboran ne se laisse pas traverser facilement. Nous peinons à atteindre Gibraltar (ce matin j'espère) à cause d'une brise bien trop peu consistante. Ah ça, il fait beau !!!! Certes. Grand soleil, mer lisse, dauphins joueurs, ciel étoilé, lever de lune splendide. Mais du vent, non...
Néanmoins, nous faisons route et continuons la visite de nos pays voisins. Après l'Espagne et l'Algérie, voici donc le Maroc avant... l'Angleterre !!!!

Nous sommes passés tout prés du Ras Kasba qui abrite le port de Melilla et nous avons eu droit à une petite visite. Un gros zodiac noir sur-motorisé se dirigeait vers nous à toute allure. J'ai d'abord pensé aux autorités maritimes puisque nous étions dans les eaux marocaines mais les deux gars à bord n'avaient pas d'uniforme ni le look. Ils n'étaient pas non plus de paisibles pêcheurs. Ils avaient plutôt la gueule patibulaire mais presque, comme disait Coluche. Ils s'arrêtèrent à portée de voix pour nous demander si nous parlions espagnol et si on avait du feu. Ben voyons !!!!

Ils m'avaient tout l'air de bandits de grand chemin capables avec leur embarcation de livrer des tonnes de drogue ou d'escroquer quelques centaines de clandestins...
Ils repartirent plein gaz vers le large...

La journée s'annonce tonique avec le passage de Gibraltar et sans doute de la brise forte (on en rêve !) pour nous accueillir en Atlantique.

A demain
Kito & Yannick 
en approche du détroit de Gibraltar 

 

[MESSAGE DU BORD DE BASTIDE OTIO - 10/10/17]

171010 sous spiVaines veines de vent

Bonjour
Nous nous sommes rapprochés des côtes algériennes hier soir afin de profiter d'une veine de vent d'est un peu plus soutenu. Nous avons pris le soin néanmoins de rester dans les eaux internationales (+ de 12 milles) et avons donc prudemment empanné devant le Cap Carbon au Nord d'Oran.
Immédiatement, la VHF crépitait et le préposé, très courtois, nous demanda quelques renseignements sur notre destination et le nombre de personnes à bord, et il sembla très déçu que nous ne fassions pas escale dans son beau pays. Une prochaine fois, c'est promis...

Hélas ce vent d'est ne fut guère tenace et ce matin il faut s'aider un peu du moteur pour gagner vers Gibraltar. Et nous ne sommes pas trop optimistes pour le reste de la journée…

À bientôt
Kito & Yannick au sud du cabo de Gata

 

[MESSAGE DU BORD DE BASTIDE OTIO – 09/10/17]

DragoneraDragonera

Bonjour

Tempête de ciel bleu...
Nous continuons notre bonhomme de chemin avec des conditions idylliques (sauf peut-être pour battre des records mais nous ne sommes pas là pour ça). Nous sommes au sud de Formentera après avoir slalomé entre les îles des Baléares. Comme nous sommes au large d'Alicante, je réalise que nous devrions croiser la flotte de la Volvo Ocean Race partie hier de Lisbonne pour rejoindre Alicante d'où sera donné le départ de la "Volvo" prochainement...
Nous sommes vraiment chanceux d'avoir ces belles conditions estivales en ce mois d'octobre et nous avons vu nos premiers poissons volants, décidément toujours plus nombreux en Méditerranée. Il faut dire que la température de l'eau de mer est encore de 25°C !!! 

Nous vous souhaitons une belle semaine
Kito & Yannick

 

[MESSAGE DU BORD DE BASTIDE OTIO - 08/10/17]

Samedi soirDémarrage en douceur

Bonjour

Les conditions sont douces.
Nous avons passé la journée d'hier sous spi avant que le vent nous laisse en plan devant le cap Creus. Le spectacle était splendide quand le soleil s'est couché sur les Pyrénées juste avant que la pleine lune fasse le chemin inverse dans l'Est.
Le vent est ensuite revenu dans l'autre sens nous contraignant à naviguer penchés toute la nuit.
Nous prenons nos marques, nous relayant toutes les 2 heures sur le pont. Pas toujours facile de dormir avec les mouvements chaotiques de Bastide Otio mais la fatigue aidant on finit par s'y faire...

Bon dimanche à tous
Kito & Yannick

 

[MESSAGE DU BORD DE BASTIDE OTIO - 07/10/17]

IMGL7263Plein sud

Bonjour à tous,

Ben voilà nous sommes partis.
Merci au petit groupe de supporters, qui ont du se lever tôt pour venir nous saluer et nous larguer les amarres. 
Il a fallu nous y reprendre à 3 fois pour hisser la grand-voile à cause d'un hook récalcitrant (un peu de sable sans doute amené par le mistral fort d'hier). 

La côte camarguaise a disparu dans le sillage; sous spi nous espérons que le vent de Nord nous permettra de passer rapidement au sud des Pyrénées mais rien n'est moins sûr.

Nous sommes à moins d'un mois du départ de la Transat Jacques Vabre et nous pouvons mesurer tout le travail accompli depuis le début de l'année afin de nous aligner pour la 9ème fois à cette "Route du Café" :
Trouver un bateau, le remettre aux couleurs des nos chers partenaires, apprendre à le connaitre, déceler à la fois ses qualités et ses défauts, puis travailler dur pour essayer de gommer ces derniers sans altérer les performances de Bastide Otio, réaliser de jolies images, s'entrainer puis s'entrainer encore et puis partager avec vous tous, chers partenaires, quelques belles navigations estivales.

Nous avons déjà parcouru plus de 6000 milles depuis le printemps. Il nous en reste 2000 à faire d'ici le Havre, puis 4500 en course pour aller jusqu'à Salvador puis 4000 pour rendre le bateau à son propriétaire, Yannick Bestaven...

Vous recevrez, comme d'habitude, nos mots du bord quotidiens et bien-sûr quelques images.

 A très bientôt
Kito et Yannick à bord de Bastide Otio

 

[MESSAGE DU BORD DE BASTIDE OTIO - 11/09/17]

170911 lion expressLion express

Bonjour

Voici quelques nouvelles du large.
Nous sommes en train de nous faire secouer dans le Golfe du Lion par un fort mistral qui a limité notre séance d'entrainement. En effet tout le bassin méditerranéen est confronté à un sérieux coup de vent ; particulièrement la nuit prochaine.

Partis de St Tropez après 2 jours de nav avec des partenaires de Yannick, nous avons choisi un parcours plus court que prévu mais assez touristique. Voyez plutôt : le cap Camarat à laisser à tribord, les îles de Port-Cros et Porquerolles à laisser à bâbord, passage entre le cap Creus en Espagne et l'îlot de Maza de Oro puis cap sur les îles du Frioul.....
Le début a été plutôt agréable avec un fabuleux crépuscule sur le massif des Maures mais la nuit a été rock and roll avec le mistral gagnant.

L’arrivée sur Marseille est prévue ce soir après une traversée du Golfe du Lion express. Nous sommes trempés....

A bientôt
Kito et Yannick

 

[MESSAGE DU BORD DE BASTIDE OTIO - 17/06/17]

Capture d’écran 2017 06 17 à 11.13.42Giraglia, contrat rempli 

Bonjour à tou(te)s 

Nous sommes de nouveau au large après quelques heures de repos à Gênes. Yann, Brice et moi ramenons le bateau à Port Camargue, son port d'attache. 

Nous sommes plutôt satisfaits  de cette Giraglia Rolex Cup. Nous avions mis cette course au programme 2017 et il nous a fallu un peu de chance et beaucoup de travail pour avoir un bateau fin prêt pour remplacer celui perdu au large des Kerguelen... 

A Saint-Tropez d'abord, dans ce décor féerique, les 3 jours de régates au contact nous ont permis de renouer avec la compétition et constater que notre nouveau Bastide Otio avait quelques qualités. 3 manches : 4eme, 4eme et OCS (départ anticipé...). 

Et puis le large pour la grande course, un départ splendide, une remontée vers la Fourmigue du Lavandou avec du vent, un début de traversée vers la Corse venté qui nous permis de doubler un à un tous nos concurrents pour se retrouver en tête de la flotte à la hauteur de Calvi. 

Puis la pétole qui sévira jusqu'à l'arrivée. Le passage de la Giraglia fut laborieux pour notre bateau à la peine face au vent faible (9eme). La remontée sur Gênes nous permettra de revenir sur quelques bateaux et il s'en est fallu de peu que nous terminions 4eme comme l'an passé. Mais à 1 mille de l'arrivée, à la faveur d'une mistoufle toute méditerranéenne, 3 bateaux nous repassaient par le large alors que nous avions choisi la terre. 

Elodie, de HBF, qui traversait pour la toute première fois, aura été gâtée, beau temps, baleines, tortues, dauphins joueurs, météorite en feu, méduses, clair de lune, sans oublier l'équipage aux petits soins. Il aura manqué juste un peu de vent... 

Merci aux organisateurs de cette 65ème édition et à l'ensemble de nos partenaires qui nous permettent de vivre ces moments là. 

A bientôt
Kito

 

[MESSAGE DU BORD DE BASTIDE OTIO - 07/06/17]

BASTIDE OTIO 60Creus

Hello !
Nous sommes en approche.
Encore quelques heures et le bateau sera à destination.
ETA environ 13h

L'approche du cap Creus a été laborieuse depuis Barcelone avec peu de vent et du clapot de face. Et puis le cap Creus est arrivé et comme d'hab, le vent est monté fort d'un coup. 40 nœuds de Nord Nord-Ouest. Nous avions anticipé et réduit la voilure comme il se doit.

Le bateau est moins inconfortable que le précèdent. Un peu coffre fort...
Là ça commence à se calmer. Le vent est moins fort et surtout il y a moins de mer au fur et à mesure que nous nous rapprochons du fond du golfe du Lion.

On appréciera tous les 3 un peu de repos.

Bises du large
Kito / Yannick / Hervé

 

[MESSAGE DU BORD DE BASTIDE OTIO - 06/06/17]

YBNouvelle tendance mode à Ibiza

Bonjour à tou(te)s

Nous avons longuement hésité. Puis nous avons renoncé à lancer un nouveau look dans les boites de nuit d'Ibiza. Problème de timing.
Nous ne diffuserons aucune image, aucune photo, aucune vidéo pour garder sous le coude cette révolution vestimentaire qui fera donc fureur chez les clubbers une prochaine fois.

Depuis 2 jours, avec Yannick, nous procédons aux derniers réglages.
Sous le couvert d'une étude scientifique des plus sérieuses sur le sommeil polyphasique de nous les marins, menée par le Dr de la Giclais, pour le compte de Bastide Médical, nous avons donc lancé la tendance branchée (c'est le cas de le dire) des prochaines décennies. Nous aurons d'ailleurs besoin pour améliorer le proto de l'expertise d'Otio sur la technologie des leds et des objets connectés.

Je ne vous livrerai pas ici les détails de cette découverte fondamentale pour la faune nocturne, mais sachez qu'il s'agit essentiellement d'électrodes multicolores collées harmonieusement sur le visage et qui éclaireront ce même visage selon les pulsations de la musique diffusée… Je vous le dis, une  révolution est en marche.

Nous avons donc laissé filer Ibiza, puis Majorque dans notre sillage.
Nous allons buter sur un épineux obstacle. Notre cher mistral vient nous saluer et nous rappeler que les boites de nuit, c'est sans doute bien, mais c'est lui, le mistral, le maître des lieux. 

40 nœuds prévus au large du Cap Creus la nuit prochaine....
Nous allons donc ralentir un peu et attendre que le gros de ce coup de vent passe et donc retarder notre arrivée sur Port Camargue de quelques heures.
Ce serait vraisemblablement entre 9h et midi de demain mercredi.

Kito / Yannick / Hervé

 

[MESSAGE DU BORD DE BASTIDE OTIO - 05/06/17]

KitCap au nord 

Bonjour à tous, 

Notre chevauchée sous spi qui aura démarré dès le 2eme jour de convoyage connait une brève interruption aujourd'hui et devrait reprendre ce soir. Le vent est tombé et le peu qui reste est contraire. Donc la remontée vers notre port d'attache s'annonce laborieux et inconfortable, notamment avec le mistral qui va souffler fort demain soir. 

On ne va pas se plaindre car nous avons parcouru plus de 1000 milles en 4 jours avec des conditions rêvées à slalomer entre les cargos et cétacés de toutes sortes (dont certains spécimen jamais encore observés). 

Tout va bien à bord et le bateau se comporte bien. Il y a bien quelques bricoles mais rien de conséquent et la job list ne concerne que des améliorations (espérées comme telles). 

Nous prévoyons d'arriver sur Port Camargue dans la nuit du 6 au 7 juin mais cela pourrait être plus tard selon la force du coup de mistral que nous pourrions être tentés de laisser passer.... 

Bonne semaine à tous

Kito/ Yannick/ Hervé

 

[MESSAGE DU BORD DE BASTIDE OTIO - 04/06/17 ]

KitoGIBRALTAR

Bonjour la foule en délire,

Nous voilà en Med

Au lever du jour nous sommes donc passés entre l'Afrique et l'Europe. C'est toujours un moment sympa d'autant plus qu'il fait beau et que le vent est dans le bon sens. C'est le 2eme passage de Yannick, sa première remontant à 1999 avec Yves Parlier sur son Aquitaine Innovations.

Cela s'enchaine bien depuis Ouessant.

Ce n'est pas forcément la partie la plus facile qui nous attend mais ça ne se présente pas trop mal malgré un bon coup de mistral dans 2 jours qui va sans doute perturber notre ETA sur Port Camargue que nous prévoyons le 7. Si c'est le cas, on va avoir une grosse journée de travail le 8 pour repartir vers St Tropez le 9.

Mais chaque chose en son temps. Il faut d'abord s'attaquer à la mer d'Alboran qui ne se laisse guère amadouer comme ça...

La Sierra Nevada sert d'arbitre dans le match qui va suivre. Soit elle bloque le vent, soit elle le canalise en le renforçant en choisissant sa direction Est ou Ouest....

Affaire à suivre

K Y H

 

[MESSAGE DU BORD DE BASTIDE OTIO - 03/06/17 ]

KetYLisboa

Bonjour à tou(te)s

Ça glisse toujours vers le sud; L'alizé portugais s'est renforcé à plus de 25 nœuds et la mer s'est formée. Autant dire que nos quarts de repos sont nettement moins paisibles et sur le pont c'est bien plus humide... Mais tout va bien. Nous serons demain à Gibraltar pour une Méditerranée qui s'annonce aussi calme que la Manche. Mais ceci est une autre histoire. Hervé fait régulièrement quelques photos dont voici un échantillon.

Bon weekend
K Y H

 

[MESSAGE DU BORD DE BASTIDE OTIO - 02/06/17 ]

BASTIDE OTIO 60Cap au Sud

Ça glisse sous spi à bonne vitesse depuis hier soir.
Le vent a tourné au nord et après un épisode pluvieux, un peu long à mon goût, le ciel s'est dégagé.
Nous sommes (très) au large de la Galice et avons bien progressé vers le sud à 15 nœuds de moyenne.

Au lever du jour, un couple de gros dauphins sauteurs est venu nous saluer, ou plutôt satisfaire leur curiosité :
- "Mais qu'est ce c'est que ce gros truc bleu ?
- Ben tu vois chérie, ce sont ces fainéants d'humains; Ils se font trimballer par le vent plutôt  que de nager.
- Ah oui ! Pas bête.
- Laisse tomber c'est trop cher pour nous !
- C'est quand même plus cool que les gros tas de ferraille rouillée."

Bref une belle journée qui démarre.
Kito, Yannick, Hervé

 

[MESSAGE DU BORD DE BASTIDE OTIO - 01/06/17 ]

DSC 2351 bdefCap à l'Ouest

Bonjour à tou(te)s
Après une sortie de Manche laborieuse, à cause de la pétole généralisée, nous avons retrouvé un peu de vent à Ouessant, ce qui nous permet d'allonger la foulée vers l'ouest.
L'Ouest? Eh oui car si le vent est là régulier, il n'est pas tout à fait dans la direction souhaitée. Il vient du Sud. Ben voyons !
Mais cela ne devrait pas durer car cet après-midi, nous devrions traverser un front pluvieux annonciateur d'une rotation du vent au secteur Nord... Beaucoup mieux.
Nous devrions donc envoyer le grand spi pour glisser vers le Sud rapidement. Les simulations nous feraient arriver à Gibraltar le 4 juin.

Tout va bien à bord de Bastide Otio. Nous sommes tous les 3 en phase d'apprentissage. Nous découvrons le mode d'emploi du bateau. Ca reste complexe un IMOCA et aucun ne se ressemble. On commence aussi déjà à prendre des notes pour modifier certaines choses...

Nous sommes toujours accompagnés d'une ribambelle de cargos en tout genre, des gros et des petits avec des caps tous différents, relatifs à leur destination sur la planète, l'Amérique du Nord pour certains, l'Irlande pour d'autres, ou bien le Sud pour le plus grand nombre, comme nous...

A suivre
Kito, Hervé, Yannick

 

[MESSAGE DU BORD DE BASTIDE OTIO - 31/05/17 ]

BASTIDE OTIO 60Nous y revoilà

Bonjour à tous

Comme prévu, nous avons quitté St Malo, ville des corsaires, en fin de journée.

Pendant que Yannick visitait le plan d'eau, en compagnie de quelques partenaires, j'étais, moi à Rennes pour une visite chez Ouest France programmée depuis le début de l'année.

Depuis 3 jours, les préparatifs de ce convoyage sont allés bon train, avitaillement, paramétrages des outils informatiques et bricoles en tous genres.

Je retrouvais également lors d'un colloque du CNRS à Dinard mon ami Franck Molina et Anne Atlan, dont j'avais fait connaissance à bord du Marion Dufresne.

Nous avons donc passé notre première nuit en mer à bord du nouveau Bastide Otio. Une dizaine d'autres devraient suivre pour atteindre Port Camargue ou St-Tropez.

Le vent est faible, voire pire et il va falloir s'armer de patience pour quitter la Bretagne... Bref, des conditions douces pour apprendre à se servir de ce nouveau bateau.

On vous racontera la suite.

A bientôt
Kito, Yannick et Hervé

 

[MESSAGE DU BORD DU MARION DUFRESNE - 27/12/16 ]

Ile tromelin© Nelly GRAVIER TAAFTromelin

A peine 1 km², une cinquantaine de cocotiers, une plage de sable blanc, de l'eau turquoise, sans doute beaucoup de poissons multicolores en-dessous, une piste d'atterrissage pour je ne sais quel avion, des milliers de fous (les oiseaux!!!) voilà à quoi ressemble l'île Tromelin, perdue au milieu de l'océan Indien. Il a fallu 5 jours au Marion Dufresne pour atteindre cet îlot minuscule depuis Amsterdam pour y livrer quelques futs de gasoil et beaucoup d'eau potable, qui manque cruellement aux trois hommes qui vivent là pendant quelques mois...

La météo a été favorable et les festivités de Noël ont pu se dérouler sans roulis et sans soucis, ainsi que les parties de tarot pour lesquelles je n'ai toujours pas de jeu, c'est la période qui veut ça...

L’île a été le témoin de quelques tragédies, notamment le naufrage de l'Utile qui a conduit environ 80 personnes à rester coincées là quelques années. Les blancs ont fui sur une embarcation de fortune en jurant de revenir chercher les esclaves malgaches mais seulement 7 d'entre eux, uniquement des femmes et un bébé, ont survécu après 17 ans de patience et de souffrance. Cela se passait au milieu du XVIIIème siècle. Il reste encore de cet épisode l'ancre rouillée de l'épave sur la plage.

Nous ne resterons que quelques heures devant Tromelin avant de reprendre la route dans l'autre sens vers Maurice...

A suivre...

Kito de Pavant
au mouillage devant Tromelin

Plus d’informations sur l’île Tromelin : www.taaf.fr/Tromelin

 

[MESSAGE DU BORD DU MARION DUFRESNE - 24/12/16 ]
Langoustes à amsterdam

L’île d’Amsterdam

L’étrave du Marion Dufresne fend les eaux claires de l’Océan Indien. Cap au Nord-Ouest vers la petite, mais lointaine, Ile de Tromelin, minuscule confetti (confetto ?) au nord de La Réunion. Mission ? Livrer du Gasoil pour les frêles infrastructures (une vague piste d’atterrissage enfouie dans le sable blanc) et les 3 résidents de l’île… Il nous faudra 4 à 5 jours pour l’atteindre, à seize nœuds de moyenne.

La température extérieure est remontée aussi vite que les ° de latitude franchis.  Nous sommes maintenant sous les tropiques et nous avons oublié les grands albatros à sourcils noirs, les tempêtes des quarantièmes rugissants et les couches de polaires pour se protéger du froid. La mer lisse facilite grandement l’observation des cétacés qui, infatigables, recherchent de la nourriture. Les oiseaux, eux, ont brutalement disparu tandis que les poissons volants refont progressivement leur apparition.

Nous avons fait une courte escale (2 jours et demi) sur l’île d’Amsterdam afin d’y déposer un peu de matériel pour la base et récupérer une bonne dizaine d’hivernants. Cette petite île ronde, seulement une dizaine de kilomètres de diamètre, est volcanique et pelée mais la végétation y pousse plus volontiers qu’à Kerguelen ou Crozet grâce à un climat plus doux. Il y a même des arbres… Peu, mais il y en a… Il parait que 2 siècles auparavant, l’île était entièrement boisée de phylicas, des arbustes endémiques, identiques à ceux de Tristan Da Cunha, à la même latitude en Atlantique, qui auraient complétement disparu sans un programme de reboisement entrepris depuis quelques années… Une fois encore, quelques erreurs humaines ont bouleversé l’équilibre naturel de la flore et de la faune. Certaines espèces introduites sont, elles, en voie d’éradication.

Les stars d’Amsterdam sont les otaries et les langoustes. Le nombre d’otaries est estimé à 50 000 alors qu’elles n’étaient plus que 500 il y a quelques décennies. Elles sont partout, dans l’herbe, dans l’eau, à nager autour du Marion, sur les rochers noirs, sur l’espèce de cale où le Marion dépose le matériel quand la houle n’est pas trop forte. L’otarie, dont les palmures antérieures rappellent curieusement les foils de nos Imocas, est plutôt agressive envers les promeneurs et sa mâchoire, aussi féroce que celle d’un grizzly, pousse à la méfiance et au port obligatoire du bâton… 

La venue du Marion Dufresne est un événement dans la base et il se doit de le fêter dignement, d’autant plus que cette présence signifie également le départ pour certains, et le déchirement des adieux. Au Cabanon des Marins, un barbecue est lancé pour y roussir les fameuses langoustes que l’équipage du Marion s’est escrimé à pêcher, non sans quelques difficultés. La légende dit que ça grouille dans les hauts fonds des îles d’Amsterdam et de St Paul.  Mais il aura fallu 3 jours et de cruelles désillusions pour remplir quelques casiers… Le moment est convivial, d’autant plus qu’il fait un temps radieux pour l’occasion, bien mieux que la veille où le vent fort s’était mêlé à une pluie copieuse…

Et puis le Marion Dufresne a repris sa route. Noël sera largement fêté au large au beau milieu de l’océan Indien, qui a eu la bonne idée de se calmer, limitant ainsi l’ample roulis du lourd ravitailleur en acier.

De son côté, Armel Le Cleac’h, déjà en Atlantique, ne laisse aucun espoir à ses poursuivants en tête du Vendée Globe. Je suis bien évidemment les péripéties de mes ex concurrents et me désole des abandons de Thomas et de Paulo que je voyais bien dans le match pour le finish atlantique. Mais la malchance a décidé de les écarter de la course. Chacun des éclopés de ce Vendée Globe « en  profite » pour faire d’autres voyages extraordinaires, les uns en Afrique du Sud, d’autres en Australie, Thomas sur la magnifique île du Sud de la Nouvelle-Zélande, Paulo, lui, a préféré la Polynésie et moi, les Terres Australes. A chacun son trip…

Tout cela n’était pas précisé dans les instructions de course de Vendée Tourisme…

Kito de Pavant, Bastide Otio

 

[MESSAGE DU BORD DU MARION DUFRESNE - 23/12/16 ]

©Guillaume Daumail18 copieBonjour à tous

Nous sommes vendredi, jour de la playlist...

Nous avons quitté l'île d'Amsterdam hier soir (je vous en ferai une petite description bientôt) et sommes en route vers l'ile de Tromelin , minuscule confetti corallien au nord de la Réunion que nous atteindrons dans quatre jours. Finis les Quarantièmes, finies les 3 couches de polaires, finies les tempêtes quotidiennes, fini le vol des albatros, finies aussi les vagues hautes comme des immeubles.

Toujours à bord du Marion Dufresne qui se dandine d'un bord sur l'autre dans la houle résiduelle des 40èmes, nous faisons cap au Nord Ouest à travers un bel anticyclone. Ça change...Un banc de Rorquals croise notre route, au grand bonheur des passagers dont les appareils photos crépitent. La température devient plus douce et bientôt, il fera trop chaud. Vive les tropiques...

Coté Vendée Globe, alors qu' Armel est au Horn, sans ralentir pour regarder le paysage, je déplore les abandons de Paulo et Thomas, Et je pense à mon ancien bateau qui, une fois de plus, ne terminera pas son 4ème tour du Monde. La poisse, comme pour son ancien skipper...

Bonnes Fêtes de Noël

 Kito

 Retrouvez ma playlist: bit.ly/PLAYLIST_KITO

  • Amsterdam /Jacques Brel
  • Under the Ice / Morcheeba
  • The Passenger /Iggy Pop
  • 33 "GOD" / Bon Iver
  • Loreilei Sebasto Cha/ Felix Hubert Thiefaine
  • Aloha / Môme
  • Forgotten Realms/ Mr Day
  • J'veux du solieil / Au P'tit Bonheur

 

 

Cabine avec vue sur les albatros[1]

 

 

[MESSAGE DU BORD DU MARION DUFRESNE - 19/12/16 ]

 Je remonte vers le nord

Bonjour à tous,

Je suis sur la route d'Amsterdam, toujours à bord du Marion Dufresne. La nuit a été agitée, 40 noeuds d'ouest et mer forte. Le Marion Dufresne roule bord sur bord de manière impressionnante et tout valdingue dans les cabines confortables. Personne n'a vraiment bien dormi tant il fallait se cramponner pour rester au centre du matelas... Nous avons croisé devant la route de Romain et de Sébastien et sans doute à proximité de la coque retournée de Bastide Otio mais sans voir aucun des trois. Je croise les doigts pour qu'il n'y ait pas de collision avec mon bateau à la dérive. Il ne manquerait plus que cela.

Nous arriverons sur l'île d'Amsterdam demain après-midi et je me ferai un plaisir de vous décrire le spectacle. 

Bonne semaine à tous
Kito, à bord du Marion Dufresne

 [MESSAGE D'ISABELLE AUTISSIER A KITO DE PAVANT-10/12/16]

Isabelle autissierNous vous faisons partager, avec son accord, le message sympathique et bienveillant adressé à Kito de Pavant, par Isabelle Autissier, navigatrice, écrivain, conteuse et présidente du WWF-France.

" Salut Kito. Tu dois te faire bichonner sur le Marion Dufresne. C'est bien aussi de voir la grosse mer de haut !

Je sais ce que tu éprouves, j'ai aussi perdu deux fois un bateau dans cette garce de mer du Sud. Tant de temps, tant de gens autour de ce brave compagnon pour devoir le laisser continuer sa route tout seul...

Bon, toi tu peux en refaire un. Lui ne pourrait pas te refaire. Et nous c'est toi qu'on veut ! Je sais que les marins du Marion sauront comprendre et te soutenir.

Profite de ces moments exceptionnels. Une cabine sur le Marion...c'est pas tous les jours ! Et puis il y aura les îles.
Moi, elles m'ont rendu dingue et je n'ai pas cessé depuis de hanter les hautes latitudes. Lumières, terres, vies sauvages, petit humains... Une belle vie se trame là-bas.

Tous les pandas qui ne sont pourtant pas des animaux très marins se joignent à moi pour te faire des grosses bises sur le bec. Reviens-nous vite !"

 

[MESSAGE DU BORD DU MARION DUFRESNE - 13/12/16]

Un iceberg sur la route du Marion Dufresne

Bonjour,

Petite frayeur à bord du Marion Dufresne hier soir.

A la tombée de la nuit, la passerelle appelle en urgence le commandant car un iceberg de bonne taille est détecté par le radar. Effectivement, un énorme bloc de glace, estimé à 200m de long est bien visible sur tribord. La présence de cet iceberg, à environ 100 milles dans l'Ouest de Kerguelen n'avait pas été décelé par le CROSS* ni par la Direction de Course du Vendée Globe, du moins avant mes péripéties**.

Le Marion Dufresne ne s'est évidemment pas rapproché du monstre au grand désespoir des passagers, désireux de prendre quelques photos et a prévenu immédiatement le CROSS et la Direction de Course du Vendée Globe de ce danger.

Par ailleurs, une très mauvaise nouvelle m'accable. Les 2 balises iridium qui donnaient chaque heure la position de Bastide Otio n'émettent plus depuis plus de 12 heures. Cela veut dire qu'elles sont vraisemblablement sous l'eau et que le bateau a sans doute chaviré. La dernière position faisait état d'une vitesse moyenne de 6 noeuds vers le Nord-Est. L'espoir de retrouver et de sauver le bateau devient encore plus incertain.

Kito
A bord du Marion Dufresne
 

*Centres régional opérationnel de surveillance et de sauvetage

** La Direction de course du Vendée Globe avait repéré cet iceberg qui ne constituait pas de danger notable pour la flotte. Un iceberg de cette taille dérive sur une distance qui peut atteindre 20 milles par jour. Depuis l'abandon de Kito il peut avoir parcouru plus de 100 milles, ce qui explique qu'il ait été proche du Marion-Dufresne hier alors qu'il ne présentait aucun danger 7 jours auparavant.

 

Crozet 13[MESSAGE DU BORD DU MARION DUFRESNE - 09/12/16]

Bonjour à tous

Enfin un temps de saison, ici, à Crozet où le Marion Dufresne fait une petite étape de 3 jours : pluie, vent fort, froid, visibilité quasi nulle !!!!

Je me remets petit à petit de mes mésaventures, du moins, j'essaye. Je dors et tente d'enrayer ma dette de sommeil. Je me suis pesé et pu constater que j'avais perdu 8 kg depuis mon départ des Sables. Mais il est bien difficile pour moi de positiver, mon état psychologique n'étant pas encore tout à fait satisfaisant. Pourtant l'équipage du Marion Dufresne (47 personnes) ainsi que les passagers (65 + 1 clandestin...) sont tous aux petits soins et les cuistots du bord se sont engagés à me faire reprendre mon poids initial avant que je débarque, le 30 décembre...

Hier, grâce à l'hélico du bord qui fait la navette toute la journée pour transporter passagers et matériel, j'ai eu l'honneur de débarquer sur l'île de la Possession, à Port Alfred et de marcher sur la terre ferme. Cela faisait plus d'un mois que cela ne m'était pas arrivé et j'avoue avoir été la risée des manchots pour ma conduite ressemblant fortement à celle de quelqu'un en état d'ébriété...

Des manchots, c'est pas ce qui manque sur l'île, 44 000 au dernier recensement, sans compter les petits...

Ils se rassemblent là par milliers pendant cette période de reproduction, au milieu de centaines d'éléphants de mer, drôle de bestiaux placides. Ce sont de redoutables nageurs capables de traverser les océans et de formidables plongeurs pouvant descendre à 2000m de profondeur... Les albatros ici sont au repos ou en phase de reproduction, eux aussi. 

J'ai vu un cachalot sonder à quelques mètres seulement des hélices du Marion Dufresne alors que j’étais le pont.

 Les manchots royaux sont donc la principale, et vraisemblablement la seule, distraction de Crozet. Sauf depuis 2 jours où un clandestin a posé ses bottes sur le Marion Dufresne en devenant le sujet de conversation le plus apprécié de la petite communauté qui l'occupe !!!

La base est occupée toute l'année par quelques dizaines de personnes (capacité max 46 personnes) qui sont pour la plupart, des militaires, techniciens ou scientifiques. Je les rencontre et discute avec eux.

D'autres attendent d'être débarqués à Kerguelen pour équiper quelques éléphants de mer de balises Argos, au préalable récupérées des missions précédentes.

Le Marion Dufresne est particulièrement bien adapté aux besoins des nombreux scientifiques venus des 4 coins du monde étudier cette région du globe, si bien préservée des dégradations liées à la présence humaine.

La vie sur la base doit être particulière, en autonomie totale, notamment pendant l'hiver austral. Il doit falloir des ressources morales consistantes pour ne pas péter les plombs de temps en temps.

Nous devrions quitter Crozet samedi soir en direction de l'archipel des Kerguelen que nous atteindrions mardi matin...

Je profite de ce message pour remercier les nombreuses personnes qui ont témoigné leur soutien et leur amitié.

Et pour finir, je reprends le fil de ma playlist Vendée Globe 2016 qui, vous vous en doutez, sera gorgée de Blues : bit.ly/PLAYLIST_KITO

  • My My Hey Hey / Neil Young
  • keep on Running /Gabriel Garzon- Montano
  • Pétals/ Bibio
  • Paradis Perdus / Christine & the Queen
  • Help is Coming  / Ayo
  • Keep Your Head Up / Ben Howard
  • Manu Chao / Clandestino
  • You're  Gonna look Good in Blues

 

Kito
A bord du Marion Dufresne, Crozet

NB, désolé pas de photo, j'ai un appareil mais pas de piles...

 

[MESSAGE DU BORD DE BASTIDE OTIO - 07/12 /16 à 01h18]

J'abandonne le navire

Le jour se lève par ici.
Le commandant du Marion Dufresne vient de m'indiquer qu'il mettait un zodiac à l'eau.
Ils viennent me chercher dans la 1/2h qui vient.
Il est temps car je n'arrive plus à limiter la montée des eaux à l'intérieur du bateau...
Ce sera mon dernier mot du bord....

Kito
Bastide Otio

 

[MESSAGE DU BORD DE BASTIDE OTIO - 06/12 /16 à 19h13]

Capture d’écran 2016 12 06 à 19.35.58Bonsoir,

Le Marion Dufresne est à mes côtés et l'équipage attend le lever du soleil pour mettre un zodiac à l'eau et venir me chercher.

Je suis très triste, et désespéré de ne pas pouvoir amener ce bateau quelque part, les Sables ça aurait été top mais n'importe ou ailleurs, ça l'aurait fait, mais là le laisser au milieu de nulle part, se faire balloter par les vagues, cela m'est insupportable.

Mais il faut s'y résoudre. Je ne peux pas avancer, pas reculer, je ne peux donc aller nulle-part avec la quille qui tient sur rien et les risques sont bien trop grands dans cet océan si inhospitalier. 

Bonne chance à tous les autres concurrents du Vendée Globe, il en faut décidément beaucoup...

Kito de Pavant
Bastide Otio

 

[ SAUVETAGE DE KITO DE PAVANT PRÉVU AU LEVER DU JOUR DEMAIN MATIN ]

Quille Angulation Model (1)Suite au choc brutal avec un OFNI survenu ce matin à bord de Bastide Otio, Kito de Pavant fait face à une avarie de quille majeure et à une voie d’eau importante au niveau du puits de quille, heureusement contenue dans le compartiment du moteur.

Kito a affalé toutes ses voiles et reste sur le qui-vive à l’intérieur de Bastide Otio qui dérive à 3 nœuds vers le Sud-Ouest, au Nord des îles Crozet. Il est en contact permanent avec la Direction de Course du Vendée Globe, à qui il a signifié son abandon, et le Marion Dufresne vient d’arriver sur zone. Il s’agit d’un navire français assurant notamment le ravitaillement des Terres Australes et Antarctiques Françaises du Sud de l’océan Indien. Il faudra cependant attendre le lever du jour (vers 1h du matin, heure de Paris) pour lancer l’opération de sauvetage dans de bonnes conditions.

Kito de Pavant fait le point sur la situation : 

« - vers 8h TU, j'ai percuté un OFNI, dur, car le choc a été très sec et brutal
- Le bateau s'est arrêté net puis a repris sa route
- les safrans n'ont rien touché et sont intacts
- un craquement au niveau de la quille m'a tout de suite alerté
- le palier arrière de la quille a subi de gros dégâts
- je roule la voile d'avant pour ralentir le bateau
- quand je retourne voir l'état de la quille, elle ne tient plus que par son palier avant. Le palier arrière a disparu avec un bon morceau de fond de coque
- puis, elle finit par glisser de son palier avant pour ne tenir quelques dizaines de centimètres plus bas que par la tige de vérin
- avarie donc très grave, impossible à réparer et potentiellement dangereuse pour ma sécurité…
- en effet, petit a petit, la tige de vérin déchire la coque vers tribord jusqu'à ce que la tige soit à la verticale
- le puits de quille lui-même est gravement endommagé occasionnant une voie d'eau, heureusement contenue dans le compartiment du moteur
- le puits de vérin est également ouvert aux abysses et l'eau menaçait de remplir les autres compartiments à l'arrière, notamment celui des batteries
- c'est la raison pour laquelle j'ai décidé de changer de cap
- le bateau dérive à sec de toile vers le Sud-Ouest à 3 noeuds environ
- il y a sur zone 30 noeuds de vent et 5/6 m de creux. L'eau est à 5°C.
- la situation ne me permet pas d'envisager une autre solution que d'évacuer le bateau
- le risque de chavirage est trop important
- et surtout, je ne peux déplacer le bateau au risque de détériorer encore la situation

Vous imaginez sans doute mon désarroi, ma déception sur cette course, décidément maudite.
Je suis sincèrement navré pour toutes les personnes qui ont cru dans ce projet ; Bastide Médical, Otio-Groupe HBF, tous les partenaires Made in Midi, Elteans, Quadran et la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée, tous les amis, les fans de plus en plus nombreux, la famille, l'équipe Sixteam, etc.
Je ne vous explique pas à quel point c'est dur d'imaginer qu'il va falloir que je quitte le bateau, avec toute l'énergie que cela a demandé depuis 2 ans et demi.
Mais bon, d’abord la vie, ensuite le reste... »

 

[VIVE INQUIÉTUDE POUR LE SKIPPER KITO DE PAVANT 6/12/16 à 9H00]

1 DSC 2243A 9h00 (heure française) ce mardi matin, la Direction de Course du Vendée Globe a été alertée par l’équipe technique du navigateur Kito de Pavant qu’une avarie grave était intervenue à bord de son bateau Bastide Otio. Kito de Pavant qui naviguait à 16 noeuds sous grand-voile et deux ris dans une mer très formée, a informé son équipe à terre que le bateau avait subi un violent choc au niveau de la quille, suite à la rencontre avec un OFNI, provoquant une voie d’eau importante à bord du bateau.

Joint par téléphone, Kito de Pavant déclarait : « J'ai tapé quelque chose de dur avec la quille. Le choc a été brutal et le bateau s'est arrêté net. Le palier arrière de la quille a été arraché. La quille pend sous le bateau simplement tenue par le vérin de quille qui est en train de cisailler la coque... Le puits de quille est arraché, il y a une grosse voie d'eau à ce niveau mais contenue pour le moment au compartiment moteur. Actuellement il y a 40 nœuds de vent et 5 à 6 mètres de creux sur zone. Le bateau est arrêté. J’ai affalé la grand-voile pour que ça gîte moins. La situation est stabilisée pour le moment. Le matériel de survie est à côté de moi. Il va falloir venir me chercher. Je suis en train de contacter le Marion Dufresne pour qu’il vienne sur zone ».

La Direction de Course du Vendée Globe a immédiatement alerté les MRCC (Maritime Rescue Coordination Center) Gris Nez afin de les informer de l’avarie et d’organiser les secours. Le Cross a prévenu le Marion Dufresne qui est actuellement positionné à 110 milles nautiques dans le nord de l’endroit où se trouve Kito de Pavant dans le Nord des îles Crozet. Il devrait être sur zone dans une dizaine d’heures.

Plus d’information dans la journée.

« Une très grande émotion a envahi les équipes Otio, et plus largement le Groupe HBF, ce matin après la réception du May Day de Kito. Nos préoccupations se portent à présent sur l’organisation du sauvetage de Kito, dans les meilleurs délais et dans les conditions les plus favorables possibles.
Nos équipes restent plus que jamais solidaires envers le team Bastide Otio et saluent les 29 jours extraordinaires de course que Kito nous a fait vivre sur ce Vendée Globe 2016/2017. »

Jean-Pierre Ferraud, Président du Groupe HBF

« Kito a réalisé une course remarquable depuis son départ des Sables d'Olonne en réalisant une très belle performance. Malheureusement c'est un OFNI qui aura eu raison de cette grande aventure. C'est une dure loi des séries. Le groupe Bastide est solidaire de Kito dans tous ses choix de bon marin. Nous comptons sur la direction de course du Vendée Globe pour réaliser une opération de secours dans les plus brefs délais.
L'essentiel est de maintenir sa sécurité est de préserver le bateau.
Nous sommes de tout cœur avec lui. »

Vincent Bastide, Directeur Général de Bastide Médical

 

[MESSAGE DU BORD DE BASTIDE OTIO - 06/12 /16 à 05h30]

Cam121480952556dAllo Houston ?
Ici Crozet...

Bonjour à tous(tes)

Comme prévu, les conditions depuis 24h ont été rock’n’roll et le resteront d'ailleurs au moins encore 36h…

La mer est forte et très désordonnée mais un peu mieux ce matin quand même. Le vent, très variable, entre 25 et 35 nœuds moyens mais avec des rafales a 40 nœuds ! Le paradoxe c’est que quand il y a 25 nœuds on se traine et quand il y a 40 tu appelles au secours !!! Malgré tout, le pilote automatique arrive, un peu par magie, à se frayer un chemin à peu près rectiligne dans ce tohu-bohu. Et heureusement qu'il est là !!!!

J'ai bien géré l'approche de la ZEA avec quelques empannages bien placés.
Par contre, ça caille ! La température de l'eau est à moins de 6°C et l'air, la nuit, est au moins aussi froid. Dans la journée, le soleil qui fait de belles apparitions, arrive à réchauffer l'ambiance et dans les bulles du poste de veille, il fait presque chaud.

Je fais tourner le petit chauffage d'appoint 1h à la tombée de la nuit et c'est assez efficace. Cela n'empêche pas, bien au contraire, la condensation qui se produit sur les parois en monolithique ou sur les plexiglas et il y a quelques ruissellements à l'intérieur du bateau, heureusement, pas sur des zones sensibles.

Voilà, cela fait maintenant un mois que nous sommes partis des Sables. Nous avons fait un bout de chemin depuis, tous différents... La route reste longue, très longue et il faudra encore éviter tous les pièges.

Kito
Bastide - Otio

[MESSAGE DU BORD DE BASTIDE OTIO - 05/12 /16 à 06h18]

AY1I3060LDEn vrac !

Bonjour à tous(tes)

Depuis le passage du front hier matin, rien ne se passe vraiment bien à bord de Bastide Otio.

D'abord, je m'attendais à avoir du vent fort d'Ouest or il n'est pas venu. Il a bien tourné à l'Ouest mais s'est contenté de souffler entre 15 et 20 nœuds jusqu'en milieu de nuit, du coup, j'étais sous-toilé, ballotté par de la mer forte. Impossible d'aller à une vitesse correcte. De plus, il faisait super beau, grand soleil, ce qui ne correspond absolument pas à ce que j'imaginais d'une tempête au sud de l'océan Indien...

Prudemment, à la mi-journée j'avais mis le petit gennak, prêt à rouler si le vent se levait et pris un ris dans la GV. A la tombée de la nuit, je l'enroulais alors que le vent restait désespérément molligasse. La vitesse moyenne était vraiment basse mais la mer était trop forte.

Et puis, ça a fini par rentrer, fort, 45 nœuds, subitement.... Le bateau a accéléré en un éclair, 25 nœuds d'un coup... Et puis il est allé se planter dans l'énorme vague de devant !! La vitesse est passée de 25 à 0 en quelques secondes. A l'intérieur, j'ai senti l'arrière du bateau monter puis le bateau s'est couché sur l'eau avec les voiles qui claquaient.

Je suis sorti en catastrophe mais impossible de redresser le bateau, tant les rafales étaient puissantes. On est resté là comme ça de longues minutes... Et puis le gennaker s'est déroulé, par le haut...

Là j'ai vraiment pensé que j'allais à la catastrophe !! Ça a claqué vraiment fort pendant quelques minutes encore. J'ai enfin réussi à remettre le bateau vent arrière, mais le temps de remettre de l'ordre, de reborder les voiles, le mal était fait. Le gennaker, que j'avais mis tant de temps à réparer est de nouveau en lambeaux et les bouts de tissus déchirés claquent au vent.

Il me faudra plusieurs heures pour récupérer le tout à l'intérieur du bateau et autant pour me sécher et me réchauffer. La température de l'eau est à 6°C..

A part le gennak, pas d'autres bobos visibles. Pas de lattes de GV cassées, etc… Je m'estime heureux !
Depuis, j'ai repris ma route chaotique vers le Sud-Est avec du vent moyen de 30 nœuds et une mer vraiment forte.

Voilà une bonne entame pour la semaine qui démarre !!!

Kito de Pavant
Bastide - Otio


[MESSAGE DU BORD DE BASTIDE OTIO - 04/12 /16 à 04h32]

 Le 4A bloc !

Bonjour,

Je vais faire court ce matin car les conditions ne sont pas idéales pour passer des heures à pianoter.

Le vent est rentré crescendo, ce qui me permet de cavaler en avant du front plein est.

La mer se creuse et se déforme et il y a quelques gros trous devant l'étrave, dans lesquels s'engouffre le bateau à plus de 25 nœuds. Je peux vous dire que le pont est propre...

Inutile de vous dire aussi que c'est quasi impossible de fermer l'œil avec les mouvements et le vacarme incessants.

La journée va être difficile avec le passage du front et la mer croisée, liée au changement de direction du vent à ce niveau.

Je vous joins 2 photos contrastées entre hier ou il a fait un temps radieux et chaud (la température de l'eau est remontée à 20°C !) et ce matin au lever du jour.

Bon dimanche à tous

Kito

Bastide - Otio

 

[MESSAGE DU BORD DE BASTIDE OTIO - 03/12 /16 à 05h56]

Cam121480703682Le calme avant la tempête

Bonjour la terre,

Oh, j'ai bien dormi cette nuit... Il faut dire que les conditions sont douces, peut-être même les plus douces que j'ai rencontrées depuis le départ.

Hier soir, la Lune a fait une courte, mais remarquée, apparition aux cotés de Mercure, Vénus et Mars et des quelques millions d'étoiles du ciel austral.

Le vent mollit régulièrement depuis 24 heures, 25 nœuds, 20, 15, 10 seulement au moment où j'écris ces quelques lignes, mais la courbe devrait s'inverser, celle-là, on en est certain ! Et à l'instar de Galabru dans les Ch'tis, "ça peut monter à +30, +35, +40, c'est le Suuud !!!"

Les oiseaux du large sont toujours là. Les albatros viennent de plus en plus près de Bastide Otio, sauf quand je veux les photographier ou les filmer. Là, systématiquement, ils s'éloignent et ça m'agace !

J'ai un programme chargé aujourd'hui :

  • méteo / stratégie (je ne vous cache pas, car vous le voyez sur la carto, que j'ai mis du nord dans ma route... contrairement à d'autres qui ont mis un peu trop de sud !!!)
  • fabriquer de l'eau
  • visio avec la Tour Eiffel
  • vacation avec le salon nautique et la Région Occitanie qui présentent leur programme nautique 2017 avec de belles surprises à la clé

Ah oui, j'oubliais, j'ai aussi une tempête ce soir, et ce pendant 3 jours au moins... Vent de nord-ouest forcissant, 35 nœuds, passage de front la nuit prochaine 45 nœuds, puis vent d'ouest / sud-ouest à 35 nœuds moyens jusqu'aux îles Kerguelen.

Le bateau et le bonhomme sont prêts.

Je vous raconte demain ? 
Bon week-end et bon salon Nautique à Paris !

Kito

Bastide - Otio

 

Capture d’écran 2016 12 02 à 07.21.48Cap de Bonne Espérance

Bonjour

Bon ça, c'est fait. Bonne Espérance et Les Aiguilles sont derrière !

En fait, c'est grand l’Atlantique !!! Surtout que pour le coup, on l'a sillonné en long et en travers !!!!

L'océan Indien devrait m'accorder une journée paisible avant de me montrer à quoi ça peut ressembler quand il se fâche... Je m'attends à des jours prochains difficiles...

Pour le moment, le vent d'Ouest est instable en force mais très, trop, persistant en direction, ce qui m'oblige à effectuer de nombreux empannages et enlever ou reprendre un ris, très souvent, sans pour cela d'ailleurs, améliorer sensiblement la vitesse moyenne, désespérément basse par rapport à mes petits camarades de jeu...

Mais comme le weekend approche, je vous soumets quelques rajouts à ma playlist Vendée Globe 2016 : : bit.ly/PLAYLIST_KITO

A bientôt

Kito de Pavant

Bastide Otio


[MESSAGE DU BORD DE BASTIDE OTIO - 01/12 / 05h54]

Croix du sud copieNuit étoilée

Bonjour la terre

Autant les journées sont grisailleuses, autant la nuit dernière a été splendide !

Le ciel clair laissait découvrir des millions d’étoiles, spectacle toujours fabuleux, qui nous remet à chaque fois à notre place. On est vraiment tout petit face à l'océan, c'est clair, mais face à l'univers, y’a pas photo !

Côté vent, c'est moins bien. Le vent est plus faible que prévu et surtout pile ans l'axe du trajet, ce qui m'oblige à tirer des bords de vent arrière peu performants. Mais bon, c'est comme ça, il parait que ça ira plus vite dans quelques jours… Trop ? sans doute !

Du coup, entre les étoiles et les empannages, j'ai mal dormi et je me traine un cauchemar depuis 2 jours, que je ne vous raconterai pas ce matin parce que trop long et trop compliqué (moi-même j'ai pas tout compris...)

Mais en résumé, c'est l'histoire d'un type qui fait le Tour de France cycliste et les aléas de la course font qu'il gagne miraculeusement le tour mais il doit en payer le prix de sa vie. Bref, une autre fois, dès que j'aurais tous les bouts…

Kito
Bastide Otio.


[MESSAGE DU BORD DE BASTIDE OTIO - 30/11 / 07h07]

AY1I1122Je note les jours

Bonjour

Je suis maintenant amené à écrire la date car je finis par perdre la notion du temps qui passe…

J'ai eu droit hier à une petite journée peinarde : un grand soleil, un vent mollissant, la mer qui s'assagit, le pont presque sec...

Bon, il ne fait pas toujours très chaud pour fin novembre (= fin mai chez nous). Pour tout vous dire il a même fallu que je rallume le chauffage... Du coup, j'ai pu me reposer, bien dormir, presque trop car ce matin, j'ai eu un peu de mal à décoller les paupières...
Il m'a fallu quand même manœuvrer un peu pour compenser le manque de vent, et remettre quelques m2 de voile supplémentaires que d'ailleurs, il ne va pas falloir tarder à enlever de nouveau avec le vent qui revient de l'arrière, et empanner plusieurs fois pour corriger la trajectoire...

Ce matin, il fait gris, gris de chez gris et je n'ai plus d'oiseaux dans le sillage ????

J'ai eu des nouvelles de Cali, qui avait retrouvé du vent et la patate après une période pas simple pour le groupe de bateaux derrière moi.

Tout va bien à bord de Bastide Otio. On continue notre bonhomme de chemin en direction de l'Est, un peu isolé du reste de la flotte qui s'éparpille encore un peu plus d'Ouest en Est.

A bientôt

Kito de Pavant
Bastide  Otio

 

[MESSAGE DU BORD DE BASTIDE OTIO - 29/11 / 05h35]

16 11 29Greenwich

Bonjour les amis

Et oui me voilà enfin à l'Est du méridien de référence. Et donc au Sud de la France.
Un vent d'Ouest puissant me permet de glisser (me propulser ?) vers le prochain objectif qui est Bonne Espérance (la longitude) que je devrais franchir dans 2 jours.

Mais je m'attends à ce que le vent mollisse aujourd'hui et donc à quelques manœuvres...

La mer est forte et le bateau part dans des surfs endiablés dont je me passerais bien volontiers tant l'atterrissage (amerrissage ?) est violent...

Je ne sais pas si la campagne du "mois sans tabac" a bien marché en France mais je me félicite quant à moi d'avoir bénéficié d'un mois de "novembre sans coup de tabac »...

Je crains que le mois décembre ne soit sensiblement différent...

A bientôt

Kito
Bastide Otio

 

[MESSAGE DU BORD DE BASTIDE OTIO - 28/11 / 07h12]

16 11 28 1Quarantièmes, nous voilà !

Bonjour et bonne semaine à tous(tes)

Voilà on attaque les choses sérieuses, si tant est qu'il y ait quelque chose de sérieux dans cette course folle...

Je vais donc franchir ce fameux 40ème parallèle Sud et le longer pendant un bon moment car je suis bloqué plus bas, comme les autres, par la zone interdite pour cause de présence d’icebergs et donc de growlers (ne pas confondre avec les Graulens, que je ne crains pas par ici...)

Les jours ont beaucoup rallongé en une semaine. C'est bientôt l'été par ici. Enfin, c'est ce que prétendent les pingouins car dehors, sur le pont, ce n'est pas probant, il fait 12°, gris et pluvieux, le vent d'Ouest est soutenu et toujours pas vu de sirènes en bikini. On nous aurait menti ?

La journée d'hier a été un peu mollassonne. Le vent était très instable et plus faible que prévu et donc la moyenne a chuté mais j'en ai profité pour bricoler 2/3 trucs qui montraient des signes d'usure prématurée, voire pire.

Pour les jours qui viennent, je n'ai guère d'autre choix que de faire de l'Est plein vent arrière, le long de notre barrière de sécurité, en attendant de meilleures conditions pour aller vite mais ce ne sera pas avant l'Océan Indien...

A bientôt

Kito
Bastide Otio

 

[MESSAGE DU BORD DE BASTIDE OTIO - 27/11 / 05h54]

16 11 27Tristan da Cunha

Rien qu'avec un nom comme ça, il n'y avait aucune chance que cette île devienne une destination touristique de 1er rang... Je pense que ce n'est pas la seule raison... D'abord, il faut avouer que c'est loin de tout et proche de nulle part.
Ensuite, c'est un volcan qui culmine a plus de 2000 m, qui crache de temps en temps lave et fumée toxique, ce qui a valu une évacuation de la population vers l'Angleterre, parce-que si si, il y a des habitants, pas beaucoup (264) mais il y en a.

Mais apparemment, l'Angleterre c'est pas mieux, parce qu'ils sont revenus !!!

L'autre inconvénient majeur, c'est que l'île est ronde et qu'il n'y a pas d'abri pour des bateaux et quand on voit la mer qu'il peut y avoir dans le coin, ça ne doit pas être facile tous les jours de débarquer.

Par contre cette île du bout du monde a l'énorme avantage d’égayer ma cartographie. Ça change un peu des barbules de vent, des isochrones, des pivots de mes routages et des positions désespérantes de mes camarades de jeu.

Et si ça vous intéresse pour vos prochaines vacances, je vous signale par là même, la présence d'une autre île, tout aussi exaltante, au nom évocateur de Gough (prononcez gof en mettant un cheveu sur la langue pour le F, ça aussi c'est pratique!!!).

Elle est 200 milles plus au sud et pour tout vous dire même les organisateurs du Vendée Globe ne nous ont pas autorisé à en faire le tour puisqu'elle fait partie de la zone interdite.

Sinon, à part les îles paradisiaques dont je viens de vous parler, rien de bien nouveau. Il fait beau, le ciel est limpide mais le vent a commencé à mollir et il a fallu rajouter un peu de toile (pardon de 3DI...) pour continuer d'avancer un peu.

Bon dimanche à tous

Kito
Bastide Otio

 

[MESSAGE DU BORD DE BASTIDE OTIO - 26/11 / 07h21]

16 11 26 1On remet les chaussettes !

Bonjour

Et oui, je pense que j'ai vécu hier mon dernier jour pieds nus jusqu'à l'année prochaine !

Le fond de l'air est frais...  Mais je fais route directe à bonne allure même si les conditions de mer ne me rendent pas la tâche facile.

C'est un peu le rodéo à l'intérieur du bateau : Ça gite, ça cogne, ça grince et on serre un peu les fesses quand ça accélère au-dessus de 25 nœuds ! Mais ça va. Je réussis à dormir malgré le tohu-bohu.

Je pense que j'en ai encore pour 24h très inconfortables, ensuite, ça devrait être un peu plus supportable.

La mer est jolie, j'ai fait pas mal d'images hier quand ça "boulègue" et on commence à voir des oiseaux qui planent autour du bateau. On se demande où ils vont ? Tout comme d'ailleurs le cargo que j'ai doublé hier matin. Je doute qu'il aille comme moi aux Sables-d'Olonne !!!! Mais il avait exactement la même trajectoire ?

On a reçu également une nouvelle modification de la zone des glaces. Il se pourrait bien que le prochain Vendée Globe passe par Suez et Panama !!!!

Kito
Bastide Otio

 

[MESSAGE DU BORD DE BASTIDE OTIO - 25/11 / 07h05]

MPAllo la terre...

Ça se rafraichit par ici (30° sud)

J'ai ressorti un assortiment de polaires de différentes épaisseurs, merci Marinepool, propres et sèches parce que emballées sous vide et mis dans un sac les tenues d'été qui commençaient à être franchement « rougnées »...

Je ne suis quasiment pas sorti dehors cette nuit. Pourtant, il fait beau avec un ciel bien étoilé mais ce sont des tonnes d'eaux salées qui déferlent sur le pont. Le bateau est bien équilibré au reaching et ça va vite mais pas assez à mon goût, car je pensais qu'il y aurait plus de vent et du coup , je suis un peu sous-toilé, enfin, ça dépend des moments...

Je ne voudrais surtout pas que la dépression argentine ne passe sous mon nez sans me prendre dans ses bagages...

C'est assez incroyable la performance que viennent de réaliser les leaders de ce Vendée Globe, 18 jours à Bonne Espérance !!! Il m'en faudra au moins 7 de plus...

Bien désolé aussi pour Morgan et l'équipe Safran qui, décidément, manquent de réussite sur cette course...

J'ai eu également des nouvelles d'Alan, le p'tit Suisse, qui m'a envoyé un mail. C'est cool de sa part, et je suis content que tout se passe bien pour lui, en tout cas, c'est comme ça que je l'ai ressenti...

 

[MESSAGE DU BORD DE BASTIDE OTIO - 24/11 / 06h11]

16 11 24 1Bonjour

Changement radical de conditions à bord de Bastide Otio.

Fini, le ciel étoilé, les nouvelles constellations, les tropiques, la pétole...
Place à la grisaille, à la pluie, à la nuit noire, à la dépression argentine, au Grand Sud...

Le vent n'a cessé de s'amplifier depuis hier matin où je désespérais de sortir de cette bulle anticyclonique. On va vite l'oublier.
J'ai donc préparé le bateau à des conditions plus rugueuses. J'ai commencé par changer de bord et donc déplacé tout le matériel de bâbord vers tribord et de l'avant vers l'arrière en prenant soin de garder disponible le matériel que je vais bientôt utiliser, à commencer par les voiles de portant et le sac de victuailles N° 2 (Il y en a 6!!!). J'ai aussi envoyé mon gennak réparé pour le rouler correctement car il ne va sans doute pas tarder à reprendre du service.

A ma grande surprise, j'ai croisé un cargo qui venait sans doute de l'océan Indien et remontait vers les Amériques. Il n'est pas passé loin et a déclenché l'alarme de l'AIS alors que je dormais comme un bébé...Même là, au milieu de nulle part, il convient de rester vigilant.

Voilà, je me suis libéré du filet de Sainte Hélène, qui aura créé de sacrés écarts dans la flotte de ce Vendée Globe, et je vais pouvoir commencer les choses sérieuses...

Kito de Pavant
Bastide Otio

 

[MESSAGE DU BORD DE BASTIDE OTIO - 23/11 / 05h40]

16 11 23 1Pétole, pétole !

Pourquoi t’acharnes-tu toujours obstinément sur ces pauvres marins ? 

Depuis hier soir, je ne bouge plus, plus une ride sur l'eau, à part les grandes houles du large pour balancer le bateau et faire claquer les voiles. Cette bulle anticyclonique me suit à la trace. Elle doit me trouver sympa !! Alors elle me suit... Allez ! va-t’en saleté !!!!

Un vrai pot de colle. J'espère que cet épisode malheureux va se terminer rapidement car c'est très frustrant et pénible...

Collé aussi, le gennaker !!!!

C'est la bonne nouvelle du jour. En fait, j'avais préféré ne pas révéler cette avarie mais, il y a quelques jours, au niveau des Canaries, le bateau est parti au lof sous une rafale de vent, s'est couché sur l'eau et le petit gennak que je portais alors devant s'est ouvert en 2 en venant claquer sur la barre de flèche supérieure. Je l'ai roulé tant bien que mal (en fait beaucoup plus mal que bien !), affalé, et remplacé par une autre voile.

Depuis, il m'a fallu attendre que les conditions soient moins humides pour envisager toute réparation. J'ai donc mis 3 jours pour dérouler la voile et défaire les nœuds bien serrés autour du câble, puis 3 autres jours à reconstruire le puzzle, sécher la voile, enlever toute trace de sel, striper les 10 mètres de déchirure, coller avec du 3DI une face, coller l'autre côté avec du cuben puis coudre les endroits vitaux.

Pas loin d'une semaine de travail désormais derrière en espérant que la réparation tiendra le coup (à mon avis, ca pètera ailleurs, mais pas là...)

Voilà ça c'est fait donc maintenant, le vent peut venir, quand il veut....

Kito Bastide Otio, à quelques milles au nord du tropique du Capricorne.

D'ailleurs, je lance un quiz : qui connait la latitude du tropique du cancer et à quoi ça correspond ?

 

[MESSAGE DU BORD DE BASTIDE OTIO - 22/11 / 07h33]

2016 11 22Bonjour

Le moins que l'on puisse dire, c'est que c'est laborieux !!!!

Je suis collé depuis hier soir dans la bulle sans vent. Je suis à sa merci. On va espérer qu'elle se déplace vers l'Est ou mieux vers le Nord... Pour le moment ce n'est pas terrible.

Quand un petit souffle vient remplir les voiles, ça vient du Sud-Est donc, de là ou je voudrais aller. Mais je reste optimiste: ça devrait s'améliorer dans la journée.

Ce n’est pas beaucoup mieux pour les petits copains aux alentours sauf toujours pour les premiers : Alex a 2000 milles ! (Il ne nous aurait pas fait un petit coup d'esbroufe celui-là avec son foil détruit ?) et Yann, 8ème à 1000 milles, qui profitent encore d'excellentes conditions.

J'essaie de dormir un peu plus en prévision des semaines prochaines qui s'annoncent autrement plus difficiles que les précédentes

Le ciel est magnifique et je peux de nouveau observer mes nouvelles copines stars, qui brillent de mille feux. Certaines ont tellement chaud aux fesses, qu'elles se transforment en torche brulante spectaculaire. La lune maigrit désespérément.

Il commence à faire moins chaud la nuit, pourtant, nous sommes encore par 20° Sud mais la température de l'eau affiche 24°C contre 27/28, il y a encore quelques jours.

A Bientôt

Kito
Bastide Otio

 

[MESSAGE DU BORD DE BASTIDE OTIO - 21/11 / 06h09]

 16 11 21Changement de décor

Bonjour

Hier soir, le ciel s'est assombri brusquement. L'alizé, qui avait sérieusement faibli, a laissé la place à un vent de sud, de la pluie et du clapot désagréable de face.

En quelques minutes (heures), il a donc fallu ranger les voiles de portant pour les voiles de près, remplir les ballasts, descendre la dérive, redresser la quille afin de tenter de remonter ce foutu vent du sud. C'est ce que je fais donc depuis le début de la nuit.

Ça penche, ça cogne, ça mouille. Avec la seule récompense potentielle de retrouver quelques centaines de milles plus loin une bulle sans vent qu'il va falloir traverser...

Pas moyen d'y échapper. Mais au moins, il fait un peu moins chaud. Cette nuit, on supportait le t-shirt !

Donc allons-y gaiement, pendant que les 7 mercenaires sont toujours à 20 nœuds...

Ah ! l'ingratitude de la Course au Large...
Au moins, nous, on profite du paysage !!!

Kito
Bastide Otio

 

 

[MESSAGE DU BORD DE BASTIDE OTIO - 20/11 / 08h09]

Bastideotio déco complète, bastide otio prêt pour le vendée globe robin christol bastide otio 13228Bahia

Bonjour

Je suis de nouveau sous gennaker, le vent a adonné hier en mollissant, il a donc fallu adapter la voilure. J'ai commencé par remplacer le J2 par le J1 puis donc par l'un des 3 gennakers du bord. Du coup il y avait moins de vagues sur le pont (après les manœuvres...) et pour finir il fut pratiquement sec, ce qui n'était pas arrivé depuis le départ des Sables.
En revanche, avec plus de surface de toile, l'équilibre du bateau est plus fragile et il est nécessaire de régler plus souvent les écoutes pour éviter la sortie de piste sous les nuages. Bref, c’est mieux mais au moins aussi fatiguant…

Mais ce qui me préoccupe le plus c'est la situation météo à venir. Ce n'est pas une mais deux barrières anticycloniques à traverser ou à contourner ou autre solution que je n'ai pas encore trouvée...
Bastide Otio va être sérieusement ralenti dans sa progression vers le Grand Sud et ce dès aujourd'hui. Et je vais sans doute être parmi ceux qui vont le plus souffrir de cette situation.
Malheureusement, il m'est impossible de l'éviter... J'ai juste le mauvais timing.

Les routages se cassent aussi les neurones sur la meilleure façon de passer les obstacles. Le matin c'est à droite, le soir c'est à gauche et le lendemain c'est tout droit.
Bon cela fait partie des aléas de la course. Ce n'est pas le premier, ni le dernier, mais vous pouvez compter sur moi pour me sortir le mieux possible de cette affaire.

Par ailleurs, j’ai ressorti mon petit logiciel d'astronomie pour potasser les étoiles du Sud. Là où je me trouve, en dessous de la latitude de Salvador de Bahia, on voit toujours les constellations du Nord et celles du Sud qu'on ne voit qu'une fois passé l'Équateur mais la lune est venue contrarier mes observations nocturnes. Je devrais avoir du temps pour cela…

Bon dimanche à tous

Kito
Bastide Otio

 

 

[MESSAGE DU BORD DE BASTIDE OTIO - 19/11 / 07h41]

16 11 19 1Aracaju-Brasil

Bonjour

J'attaque le 14ème jour de course déjà.

Ces derniers jours se ressemblent. Le bateau est bien calé sur son bouchain, poussé par un alizé régulier, un peu moins cette nuit toutefois, avec peu de nuages à grain, un peu plus cette nuit....

Jusque-là, ça va!!
La dépression TGV de Rio est partie hier soir en direction du Grand Sud. A son bord, tous les leaders sont montés à l'heure.

Quant à moi, il va falloir attendre la prochaine mais qui n'est attendue que d'ici une semaine pendant laquelle rien d'autre n'est proposé sur les prospectus que de vulgaires tortillards s'arrêtant à toutes les bulles anticycloniques de la zone Atlantique Sud...

Bref, rien de bien réjouissant donc. Il va falloir s'armer de patience, ce qui n'est pas ma qualité première, et accepter le retard avec la tête de course qui se compte bientôt en millier de milles... c'est cher payé.

Mais je ne commence pas encore à me rationner, loin s'en faut (d'abord parce-que ce n'est pas moi qui suis en retard mais plutôt eux qui sont trop en avance...)

Pour garder le moral, j'ai pu profiter de quelques œufs au bacon (et il m'en reste encore) et de ma dernière pomme Cofruid'Oc, un vrai régal !

En attendant, voici la suite de la playlist du bord : bit.ly/PLAYLIST_KITO

Kito
Bastide Otio

 

[MESSAGE DU BORD DE BASTIDE OTIO - 18/11 / 05h59]

16 11 18 1

Fernando de Noronha

Bonjour

Depuis hier soir, j'ai donc la tête à l'envers, dans l’hémisphère Sud, dans lequel je devrais passer environ 2 mois.

Les conditions de navigation sont excellentes : alizé de 15/20 nœuds, pas de grain, et le bateau qui accélère régulièrement au fur et à mesure que le vent adonne. Pour le moment, il faut profiter. Ce que je fais. J'essaye de dormir et je vois que maintenant, il me faut beaucoup moins dormir pour récupérer. Petit à petit, j'ai moins sommeil. Je suis dans un autre rythme.

Hier j'ai donc passé l’Équateur, croisé quelques cargos remontant vers le nord, balancé ma balise Argonautica en mer, échangé avec Cali et sa Mie Câline, mangé, fabriqué un peu d'eau, mis en boite quelques vidéos, rangé les voiles bien calées au vent, vérifié que tout allait bien... ce qui est le cas.

Coté classement, il ne se passera rien. Tout le monde s'aligne pour une course de vitesse pour laquelle certains bateaux semblent être faits...

Voili voilou
Affaire à suivre

Kito
Bastide Otio

 

[MESSAGE DU BORD DE BASTIDE OTIO - 17/11 / 06h24]

16 11 17 1Cap sur le Brésil

Bonjour

Le Pot est derrière !

J'en suis sorti en traversant d'énormes nuages noirs très impressionnants à l'avant desquels les rafales ont atteint 35 nœuds.
C’était tendu à bord mais je ne me suis jamais arrêté, contrairement à mes petits camarades derrière qui, j'imagine, ont passé une bien mauvaise nuit.

L'alizé de Sud-Est a repris le dessus, bien plus stable et plus fort que prévu. Le ciel s'est dégagé rapidement en fin de soirée permettant à la lune d'éclairer largement le nouveau terrain de jeu de Bastide Otio.

J'ai croisé un cargo hier soir et entendu quelques conversations en VHF (en espagnol) bref , il y a du monde dans le bourg... Je devrais franchir l’Équateur en fin de journée. En principe, ça ne fait pas mal...

Pour le reste, je suis contraint, comme les petits copains de devant de faire route vers le Brésil (plutôt que vers l'Afrique du Sud) pour contourner l'Anticyclone de Sainte Hélène. Hélène ne se laisse pas contourner facilement, ce qui risque fort de se confirmer dans une petite semaine.

En tout cas, les prévisions nous annoncent une belle pagaille au large de Rio de Janeiro...

Mais nous n'y sommes pas encore...

La bise à toutes et à tous

Kito
Bastide Otio

[MESSAGE DU BORD DE BASTIDE OTIO - 16/11 / 05h05]

DSC 2069Pot au Noir 2ème service

Bonjour là-haut

Bien on ne peut pas dire que ce Pot au Noir nous aura été profitable. On aura tout eu... la zone qui s'étend juste avant notre passage vers le sud, des calmes du 10°N au 5°N (et je reste optimiste).

J'ai même pu me baigner hier matin!!!!
D'où la photo en pj qui ravira les Graulens...

Mais bon, il faut bien prendre son mal en patience, donc je m'occupe, je bricole, je répare. Heureusement, la job list est courte (ZS récalcitrant, gaine d'écoute de gennak cassée, humidité à l'intérieur de l'une des caméras etc.) Mais le Pot au Noir reste le Pot au Noir et il faut être de tous les instants sur les réglages, choquer, border, changer, reborder, rechoquer, rechanger... Pour une efficacité d'avancement d'une médiocrité bien au-dessus de la moyenne. 

Et pas moyen de dormir plus d'un quart d'heure d'affilée.
Le bonheur quoi!!!
Je m'efforce de ne pas trop regarder le classement, ca me déprime!!!! Devant, ils se sont barrés et derrière, ils reviennent....
Allez encore une journée comme ça.

Kito
Bastide Otio

 

[MESSAGE DU BORD DE BASTIDE OTIO - 15/11 / 05h50]

Bord15 11 16Bonjour

Le Pot commence tôt !

Le vent a molli brusquement par 10°N, avec un premier grain, annonciateur d'une journée difficile à bord de Bastide Otio.

J'avais prévu de dormir un peu plus cette nuit en prévision de cette fameuse zone mais ça a été tout le contraire...
Le peu de vent est instable. Les orages menacent un peu plus dans l'ouest, du coup les manœuvres sont nombreuses même si je fais un effort pour les limiter au mieux...

"j'ai les mains moites et les pieds poites"... Il fait lourd mais pour le moment pas de pluie.

Les premiers ont été bien ralentis aussi sauf certains qui sont passés comme des fleurs (BOSS ou SMA)

Je profite de ce message nocturne pour joindre la playlist du Vendée Globe Bastide Otio...   Par ici

Kito

 

[MESSAGE DU BORD DE BASTIDE OTIO - 14/11 / 06h18]

AY1I1146LD

Bom dia...

Nuit paisible, moins de vent, moins de mer, moins de tonnes d'eau sur le pont, plus de lune (on ne fera pas mieux ce mois ci), plus sec dedans... Bon évidemment, ça va moins vite.

Tout cela est bien sur lié au passage, sous le vent, des îles du Cap-Vert dont j'ai pris bien soin de m’écarter depuis des jours, non pas qu'elles ne soient pas accueillantes (on n'y va pas pour faire de la cueillette dans les bois non plus...) mais parce-qu'elles sont hautes et donc propices à couper l'alizé, qui lui même a par ailleurs baissé d'un cran, profitant à ceux qui sont devant.

Depuis un petit moment, j'essaie de trouver le meilleur endroit pour franchir le fameux Pot-au-Noir, qui s'annonce pas commode. Le point moyen, on le connait (entre 26 et 28°ouest) mais chaque jour ça change (voire chaque heure).
Il n'y a pas de solution magique. Pour trouver ce meilleur endroit il faut savoir lire les cartes météo, les photos satellite et avoir beaucoup de chance...

Les premiers devraient y arriver aujourd’hui. Bastide Otio après-demain. D'ici là je vais essayer de récupérer un peu pour être en forme pour rester sur le pont 24h d'affilée.

Bonne semaine à tous

Kito

NB: les copains de Séraphin sont bien de retour. Ils m'ont dit qu'ils étaient contents d'avoir eu de ses nouvelles...

 

[MESSAGE DU BORD DE BASTIDE OTIO - 13/11 / 06h51]

12 novembre reaching
 
Hello la terre ?

Ici la capsule Bastide Otio...

Grasse mat ce matin. J'ai dormi 4 h d'affilée. J'ai du appuyer 2 fois sur le bouton ON de l'alarme et voilà...
D'ailleurs ça a l'air d'aller plus vite quand je dors!!!!
Il ne fait pas trop bon se promener sur le pont car il est submergé par les vagues quand le bateau part en surf à 24/25 nœuds. En réalité, je suis confiné à l'intérieur du bateau où il fait une chaleur de bête et l'odeur qui va avec!!

Bon voilà ça fait bientôt une semaine qu'on a quitté les Sables, qu'on est au chaud dans les alizés en bâbord amures. On a fait un bout du chemin, certains plus encore (c'est quand même impressionnant la cadence de ceux de devant).

J'ai appris pour Tanguy. Je suis désolé pour lui. Je le crois capable de nous refaire une "Parlier" (transmettez lui toutes mes amitiés).

Moi, je fais ma route au rythme qui me va (enfin je me persuade que ce rythme me va...)

Et puis, comme j'ai franchi hier, le tropique du cancer, je voudrais vous rappeler l'absolue nécessité d'aider la recherche contre le cancer par tous les moyens que vous jugerez utiles, mais en particulier en allant sur www.capcontrelecancer.org. Je compte sur vous.

Là, le vent a beaucoup molli, et je vais retourner dans le cockpit remettre de la toile...

Bon dimanche à tous

Kito
Bastide Otio

 

[MESSAGE DU BORD DE BASTIDE OTIO - 12/11 / 07h27]

12nov16Bonjour

J'ai changé de configuration de voiles d'avant-hier soir mais ça n'a pas suffit à compenser le manque de vitesse constaté depuis Madère. Il faut dire que le vent a passablement molli pendant la soirée ce qui donc ne veut rien dire sur la légitimité de ce choix. J'ai, moi, le sentiment que c'est mieux (et après tout , c'est le principal...)

La lune, qui a pris un peu d’embonpoint a éclairé quasiment toute la nuit, il fait doux et maintenant la température de l'eau affiche plus de 23°C. Par contre, il fait humide sur le pont. Du coup je repense à ce malheureux poisson volant que j'ai aperçu le 2eme ou 3eme jour de course. Figurez vous que j'en ai pas vu un autre depuis. Ça ne devrait pas tarder à pulluler mais celui-ci était vraisemblablement perdu.

J'imagine l'histoire de ce pauvre Séraphin (le poisson volant en question) : Alors qu'il était comme ses milliers de congénères en train de batifoler dans les eaux chaudes des Bahamas, insouciant aux dangers qui le guettaient, notamment les nombreux prédateurs sous-marins (les daurades coryphènes par exemple) ou aériens (les frégates) il s'amusait à passer sous la coque d'un vieux cargo battant pavillon du Libéria et dont l’équipage était mené par le capitaine Kazahk, sans foi ni loi...

Alors que Séraphin frôlait la coque boursoufflée du navire, il fut aspiré par une colonne d'eau et se retrouva piégé dans  l'un des ballasts géants du cargo. Au moins il ne risquait plus les frégates et les mahi-mahi....mais il y faisait complètement sombre.

Le capitaine Kazahk avait une précieuse et illégale cargaison à récupérer en Gallice et traversa donc l'Atlantique. Proche de sa destination, les conditions météo étant favorables, l'équipage décida de vider les ballasts du cargo et libéra enfin le pauvre Séraphin, qui n'avait pas prévu un tel voyage, ni sa petite laine, car en Gallice l'eau n'est pas à 29°C comme aux Turks &Caicos....Mais un couple de Globicéphales avait suivi l'affaire et la trajectoire du cargo. Ils ramèneront Séraphin sous les tropiques.

Bon ! Je retourne à mes réglages !

Kito
Bastide Otio

 

[MESSAGE DU BORD DE BASTIDE OTIO - 11/11 / 09h47]

11nov16 1Bonjour à tou(te)s

Bon il faut que je vous la raconte quand même…

Pour un Vendée Globe, il faut penser à tout, pendant des mois, aux pièces de rechanges, à la technique, à la com, à la bouffe, etc. On s'y prépare minutieusement.
Le matin du départ, je mets ma brosse à dents et le dentifrice dans ma trousse de toilette, la referme soigneusement et la mets dans mon petit baluchon. Me voilà parti.

Le dimanche soir, petit message :"t'aurais pas oublié ta trousse de toilette ?"
Je vérifie : "non pas de problème, je l'ai avec moi"

Seulement voilà. Il y a un an ou deux, l'un de nos partenaires, le CFA Sport de Montpellier, a gentiment offert à toute l'équipe technique des trousses de toilette, toutes identiques. Vous commencez à comprendre… Gwen partageait la même maison que moi la dernière semaine et j'ai embarqué sa trousse plutôt que la mienne ! Or, il y a bien dedans quelques ustensiles pour se laver mais pas mes bouchons anti bruit et une seule lame de rasoir.

Il va falloir bien la gérer celle-ci!!!!!

Pour le reste, la nuit a été acrobatique, le vent très instable, avec des grains montant jusqu'à 25 nœuds; sous spi c’était un peu chaud. Du coup j'ai changé pour le grand gennak mais je ne suis pas sûr que ce soit le bon choix, quoique, ça dépend des moments... C'est toujours compliqué quand c'est instable...

Les petits copains se sont barrés par devant, plus de vent que moi en début de nuit. Pas bien grave, la route est longue.

Kito
Bastide Otio

 

[MESSAGE DU BORD DE BASTIDE OTIO - 10/11 / 05h25]

Kito 10 11Bonjour

Belle nuit paisible au nord de Madère.
La mer est lisse, le vent doux et stable, le ciel étoilé et (presque) sans nuages. Ça glisse sous grand spi et Gv haute.

La bande de d'jeuns à l'ouest se sont brulés (un peu) les ailes à frôler la bulle anticyclonique mais ils sont bien passés. Les vieux briscards, comme Jean et moi, étions plus prudents à l'extérieur de la courbe pour avoir plus de vent...

J'ai pu enfin utiliser ma banette "révolutionnaire". Je me suis bien reposé cette nuit (3 X 1 h) et ça fait du bien. Ma crève, elle, va moins bien et je vais finir par l'anéantir...

 Plus à l'ouest, la victoire confirmée de Trump me consterne. J'espère que ce n'est pas un signe prémonitoire de ce qui pourrait se passer en France et en Europe dès l'an prochain. Voter pour n'importe qui plutôt que pour ceux qui magouillent depuis des décennies à la tête des états????

Bon, l'Amérique c'est loin et moi je vais en Vendée...

 Kito
Bastide Otio

 

[MESSAGE DU BORD DE BASTIDE OTIO - 09/11 / 05h15]

PolaroidBonjour

Les milles défilent...

La journée d'hier a été calme et j'en ai profité pour ranger ma chambre, notamment remettre le J1 en ordre. Il est vrai que 150m2 de 3DI ça prend un peu de place dans la soute à voiles. Bien m'en a pris car depuis que j'ai réussi a enlever les noeuds et le rouler correctement, il a repris du service pour faire avancer le bateau...

Entre 2 manœuvres j'ai aperçu un couple de globicéphales de bonne taille, gris anthracite, sautant dans les vagues et mon premier poisson volant, perdu sans doute car la température de l'eau n'est pas encore celle des tropiques, là ou on les trouve d'habitude...

La nuit a été plus mouvementée avec plus de vent, de grosses rafales, et de l'instabilité dans l'air. Il a fallu être sur les écoutes...

J'ose pas le dire mais vous remarquerez que j'ai battu mon record de durée sur le Vendée Globe !!! Et comptez sur moi pour l'exploser...

Quelles sont les nouvelles outre-Atlantique? Trump ou Clinton? Rassurez moi

Kito
Bastide Otio

 

[MESSAGE DU BORD DE BASTIDE OTIO - 08/11 / 05h53]

Double arc en cielPortugal

bonjour

Ça glisse.

Le ciel est clair et les grains se font plus rares, même si le vent reste très instable.

Je rentre dans la course, je prends mes marques. Je suis prudent, peut-être trop, dans mes choix de configurations de voiles... Il y a de la tactique dans l'air à l'approche d'une dorsale anticyclonique qui va nous ralentir quelque peu.

Il fait déjà moins froid que la première nuit glaciale. J’ai pu dormir cette nuit et c'était nécessaire...

Je profite de ce message pour remercier tous les amis qui m'ont envoyé des messages d'encouragements par centaines avant le départ et auxquels je n'ai pu répondre....

Kito
Bastide Otio

 

 

[MESSAGE DU BORD DE BASTIDE OTIO - 04/10 / 18h02]

DSC 2028Bastide Otio amarré au ponton du Vendée Globe

Voici une bonne chose de faite !

Il nous aura même fallu attendre quelques heures devant la jetée du port avant de pouvoir entrer a mi marée après un peu moins de 8 jours de convoyage depuis Port Camargue.

Nous aurons connu tout type de conditions, du vent fort, de la pétole, du portant, du près, du reaching, des orages.

Le bateau arrive nickel et l'équipage a bien mérité un peu de repos avant d'attaquer une bonne séance de nettoyage... ça ne sent quand même pas très bon un bateau avec 3 mecs à l'intérieur pendant 2000 milles !!!!

Bises et à bientôt
Kito

 

[MESSAGE DU BORD DE BASTIDE OTIO - 04/10 / 04h44]

CAM111470054719Encore un petit effort 

On se rapproche.

Le moins que l'on puisse dire c'est que ce n'est pas confortable... Le vent d'est est fort, plus de 30 nœuds, la mer est forte et comme le bateau va vite - ben, on l'a préparé pour ça - ça cogne fort, ça penche fort et ça mouille fort... trop fort !
Et comme d'habitude, quelque soit le sens dans lequel on le prend, on se cogne le golfe de Gascogne au près dans la brise !!!
Tout devient compliqué à bord, se déplacer, manger, boire, dormir…
Mais ça devrait s'améliorer rapidement ce matin en approchant des côtes Vendéennes qui nous protègerons de la mer, puis le vent devrait mollir aussi dans la journée, voire tomber complètement.
Nous rentrerons au port des Sables vers 16h avec la marée montante.

Kito
Bastide Otio

  

[MESSAGE DU BORD DE BASTIDE OTIO - 03/10 / 04h47]

DSC 2023Un dimanche au soleil

Les conditions étaient parfaites hier dimanche : du grand soleil, du vent, mais pas trop, venant du sud, donc portant et chaud. Bastide Otio en a profité pour allonger la foulée vers le Nord Est et ça faisait longtemps qu'on ne faisait pas route directe vers les Sables...

Cette nuit était également magnifique avec de nombreuses étoiles filantes dont la chute est parfois spectaculaire. Toujours pas de lune mais de nouveau des cargos en pagaille sur le rail entre Finisterre et Ouessant.

Notre ETA est toujours annoncée mardi soir, sauf si les contrôleurs maritimes ou le personnel naviguant se mettaient en grève... mais ces derniers n'ont pas l'air de se plaindre trop. Il reste à manger dans la cambuse et au moment ou j'écris ces quelques lignes, ils dorment comme des bienheureux...

Reste que la dernière ligne droite ne le sera pas car il nous faudra louvoyer dans du vent soutenu levant de la mer courte. C'était trop beau pour durer...

Kito
Bastide Otio au Nord de la Corogne

 

[MESSAGE DU BORD DE BASTIDE OTIO - 02/10 / 04h23]

DSCN0767

Molligasse

Bonjour à tou(te)s

Au large de la Péninsule Ibérique (à la latitude de Vigo) nous attendons patiemment (pas vraiment à dire vrai...) le vent de Sud annoncé. Hier nous sommes passés du bon côté de la dorsale anticyclonique et pu enfin virer de bord. Le bord précédent nous rapprochait plus de Terre Neuve que de la Vendée....

Ici, à 150 milles des côtes, il n'y a personne, mis à part 1 ou 2 cargos en route vers les Amériques et quelques dauphins joueurs. Le ciel s'est libéré de tous les nuages de la veille, laissant place à des millions d'étoiles magnifiées par cette nuit sans lune...

Nous pensons arriver aux Sables mardi soir (le 4).L'équipage se porte bien.

Bon dimanche
Kito
Bastide Otio

 

[MESSAGE DU BORD DE BASTIDE OTIO - 01/10 / 07h57]

IMG 2521Complètement à l'ouest...

Mais que font les ponts et chaussées portugais?

La route de l'ouest, empruntée par Bastide Otio, est sacrement déformée avec des nids de poule partout...

La remontée du Portugal est laborieuse et inconfortable. On attend impatiemment le vent de sud promis depuis le départ de Port Camargue mais il tarde à venir, ralenti par la persistance de l'anticyclone des Açores et donc de ce vent de nord irrégulier tant en force qu'en direction...

 Mais on prend notre mal en patience tout en constatant que l'automne est bien là. On l'avait un peu oublié dans le sud de la péninsule ibérique mais maintenant, il se rappelle à notre bon souvenir...

En bref, ca caille!!!

Kito

Bastide Otio

159 milles a l'ouest de Leiria

 

[MESSAGE DU BORD DE BASTIDE OTIO - 30/09 / 04h40]

Cap au large

Bonjour

Nuit splendide, sans lune et sans nuage...

Nous sommes au large, à l'ouest du cap Sao Vincente, déjà... Il faut dire que depuis 48h, ça a bien cavalé... Nous nous sommes fait expulser du détroit de Gibraltar par un bon levante qui n'a fait  que se renforcer après Tarifa et Trafalgar pour atteindre 45 noeuds en levant une mer forte.

Inutile de dire que la journée fut humide sur le pont de Bastide Otio... Au moins, il est propre !!!

Pour l'heure, les conditions se sont quelque peu apaisées et nous sommes au près, cap au Nord Ouest vers Terre Neuve mais je vous rassure, on virera de bord avant de l'atteindre... dans 24 h environ.

A suivre 

Kito/ Vincent /Jon

 

[MESSAGE DU BORD DE BASTIDE OTIO - 29/09 / 07h27]

©Robin Christol Bastide Otio1Alboran express

 Bonjour

Quand vous lirez ces quelques lignes, nous serons dans le détroit de Gibraltar. Le vent d'Est est fort depuis hier, entre 25 et 35 nœuds, et depuis Ibiza on tient une vitesse moyenne élevée. C'est un peu acrobatique pour tenir debout et ça secoue pas mal car la mer est forte.

Le ciel est limpide et la température douce.

Le jour se lève sur le Maroc. 

Ciao la Med !

Kito /Vincent / Jon

 

[MESSAGE DU BORD DE BASTIDE OTIO - 28/09 / 07h38]

©Gilles Martin Raget Bastide Otio5Nuit agitée

Hello la terre

Nous avons été quelque peu ralentis ces dernières 24 h par les caprices de la météo. D'abord la pétole qui s'est installée sur les Baléares rendant notre progression laborieuse, puis les orages qui ont généré des rafales puissantes. On a même observé la formation de trombes..... Prudents, nous avons passé la nuit sous toilés et sous la pluie...

On manque tous un peu de sommeil et la journée d'aujourd'hui s'annonce sportive avec le vent d'est qui devrait se renforcer régulièrement jusqu'à Gibraltar.

Il nous a fallu également couper l'ensemble de l'électronique afin d'éviter que la foudre ne fasse quelques dégâts.

A part ça, tout va bien à bord de Bastide Otio !

Affaire à suivre... 

Kito, Vincent, Jon

 

[MESSAGE DU BORD DE BASTIDE OTIO - 27/09 / 04h58]

CrewEn approche des Baléares

Bonjour à tou(te)s
Les conditions sont parfaites pour ce début de convoyage. Un brin de lune rousse vient de monter de l'horizon. Un gros orage du côté de Barcelone a broyé du noir toute la nuit mais ne nous a pas menacés. 
Le bateau glisse sans peine sur une mer lisse et l'équipage a pu prendre ses marques et se reposer quelque peu. 
Nous sommes au nord des Baléares que nous doublerons ce matin par le nord....
Cette journée de mardi s'annonce sous les meilleurs auspices. J'espère la même chose pour vous à terre.
A bientôt
Kito

Cam121474892313