Embarquez pour la forêt

 

  

  

EMBARQUEZ POUR LA FORÊT

Incendies gigantesques aux Etats Unis ou en Australie, pandémie, cyclones dévastateurs, explosion démographique... Les études scientifiques sont unanimes. La planète va mal. L’urgence climatique et sociale nous impose d’agir. Nous sommes marins et aux premières loges pour constater les dégâts.

Comme nos océans, les forêts sont essentielles pour le climat et la biodiversité. Nous sommes convaincus qu’il y a urgence à reboiser la planète et que ce sujet « de 1ère nécessité » manque cruellement de visibilité médiatique pour être pris à bras le corps par l’humanité entière.

DJI 0335

Parce qu’un public nombreux suit nos aventures maritimes, nous avons décidé de continuer à courir le monde, juste poussés par la force du vent, mais de nous rendre utiles et responsables en mettant en avant la noble cause défendue par REFOREST'ACTION : préserver et restaurer les forêts, partout sur la planète.

Embarquez pour la Forêt : une opération de « crowdplanting »

Kito de Pavant et son équipe ont donc décidé d’offrir de la visibilité à Reforest’Action, sur la coque et les voiles de son bateau pour les 2 prochaines années. L'objectif : embarquer un maximum de monde dans une démarche participative de restauration de forêts. Nous vous proposons d’agir dès maintenant sur notre environnement d’une manière simple, directe et efficace.

 

PLANTEZ DES ARBRES

Reforest’Action et Kito ont sélectionné plusieurs projets forestiers, en cours de financement, l’un en Guinée, l’autre au Brésil, en attendant un 3ème projet dans le sud de la France, sans doute pour l’an prochain.

Ces projets ont besoin de votre aide pour aboutir.

La démarche est la suivante :

  1. Cliquez ici pour atteindre la plateforme de crowdplanting
  2. Pointez votre souris sur l’arbre au Brésil ou en Guinée
  3. Choisissez le nombre d’arbres que vous souhaitez planter [ 1 arbre = 3€ ]
  4. Payez par Carte Bancaire (sécurisé)
  5. Recevez votre certificat de plantation, indiquant les bénéfices générés pour le climat et la biodiversité

 

 

PLUS D'INFOS SUR NOS PROJETS DE RESTORATION DE FORETS 

 

Reforestation en Guinée-Conakry (Boffa)

Où ? Dans la préfecture de Boffa, sur le littoral et proche de la capitale Conakry

Contexte ? Le pays connaît une dégradation croissante de ses écosystèmes, notamment forestiers. Les causes principales du déboisement en zones rurales : agriculture traditionnelle, extraction du sel, fumage du poisson, exploitation minière et explosion démographique. 

Le porteur de projet ? RENASCEED (Réseau National de la Société Civile pour l’Environnement et le Développement Durable) 

DSC 0074

 

Le projet ? Initié en 2019, ce projet consiste à planter 306 000 arbres sur deux années dans la région côtière, autour de la ville de Boffa. Il est scindé en deux volets :  

  • Création de forêts jardins, par la plantation d’une diversité d’essences d’arbres fruitiers (manguiers, avocatiers, orangers, anacardiers) dans les champs de culture. Ces arbres permettent de créer de l’ombre pour les cultures vivrières sous-jacentes, de récolter des fruits pour sa propre alimentation et de les vendre sur les marchés locaux afin d’obtenir un revenu complémentaire. Des essences à croissance rapide comme l’acacia sont aussi plantées afin d’obtenir une ressource durablement gérée en bois.
  • Restauration de la mangrove sur les littoraux, par la plantation de palétuviers. Cette reforestation permet de lutter contre l’érosion des littoraux, de stabiliser les sols et de préserver les villages de la montée des eaux, de maintenir et renforcer la biodiversité dont dépendant les populations, notamment pour leur alimentation (pêche). 


POINT À DATE :
 Une première phase de plantation a eu lieu au printemps / été 2020, et la deuxième phase a lieu cet été en 2021. 
Au 14 mai 2021, il reste 190 000 arbres à financer sur ce projet. Pour nous aider, rendez-vous sur la plateforme de crowdplanting de Reforest'Action en cliquant ici.

 

Reforestation au Brésil (Rondônia)

Où ? Dans l’état de Rondônia en Amazonie brésilienne (sud-ouest, à la frontière avec la Bolivie)

Contexte ? Rondônia est un des états qui a le plus souffert de la déforestation. En cause : le défrichement pour l’agriculture (soja et palmiers à huile) et l’élevage.  L’Amazonie brésilienne subit l’un des taux de déforestation les plus élevés du monde, elle a perdu presque 20% de sa superficie depuis 1970. C’est un des écosystèmes les plus riches au monde mais aussi un des plus menacés. 

Le porteur de projet ? Centro de estudios Rioterra (ONG) qui a perdu des financements publics suite à l’élection de Jair Bolsonaro. 

DSC 0533

 

Le projet ? Initié en 2019, ce projet consiste à créer des forêts comestibles sur des parcelles qui ont été déforestées par le passé pour y installer des pâturages conventionnels, au détriment des populations traditionnelles locales (plantation totale de 370 000 arbres).

  •  Avril 2019 – Avril 2020 : plantation de 120 000 arbres pour réduire la déforestation via l’agroforesterie (mode de production agricole durable) et restaurer des territoires brûlés et déboisés, pour diversifier la production de nourriture donnée par la forêt et ainsi assurer la sécurité alimentaire et nutritionnelle des populations locales, et enfin pour stocker du carbone et ainsi lutter contre le réchauffement climatique. 
  • Juin 2020 – Février 2021 : plantation de 250 000 arbres issus de 34 essences locales pour faire évoluer le projet vers de nouvelles zones de l’État de Rondônia, plus précisément dans des réserves extractivistes, c’est-à-dire des territoires protégés où l’objectif est de préserver les moyens de subsistance et la culture de populations traditionnelles en leur garantissant un accès gratuit et illimité aux ressources naturelles de leurs territoires.


POINT À DATE :
 les 370 000 arbres ont été plantés sur le terrain par le partenariat local, mais le projet n’a pas encore été totalement financé par Reforest’Action. Au 14 mai 2021, il reste 165 000 arbres à financer sur ce projet. Pour nous aider, rendez-vous sur la plateforme de crowdplanting de Reforest'Action en cliquant ici.